l'info en continu

Au moins 8 morts dans le crash d’un cargo affrété par la CENI, pas de matériel touché

- Publicité-

News AERO, la première agence panafricaine d’actualités aéronautiques a livré le premier bilan du crash de l’Antonov 26 de la compagnie GOMAIR survenu le 20 décembre dernier.

« Plus de 24 heures après le crash, l’épave de l’appareil a été retrouvé par la population locale dans la zone du Kongo central à Lukunga Mputa, partie montagneuse » écrit le site web de ce média, indiquant qu’aucune équipe de sauvetage ne se trouve sur les lieux du drame.

- Publicité-

« Selon un habitant contacté fortuitement ( il a pris le téléphone portable d’un membre d’équipage décédé dont la rédaction avait le contact), il y a à bord les corps de 5 personnes de race blanche et 3 personnes de race noire » souligne le texte consulté par POLITICO.CD.

« Au moins deux congolais figurent parmi les membres d’équipage. Il s’agit du First Officer Guy Aimé Mbuya et du LoadMaster Pierrot Majongo sur l’appareil » détaille la même source.

Joint par POLITICO.CD, Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de la commission électorale nationale indépendante a reconnu qu’un avion du partenaire de la CENI (GOMAIR) a connu un crash au retour d’un vol effectué à Tshikapa pour le dépôt des matériels électoraux sensibles.

« Aucun agent de la CENI ne se trouvait pas dans le vol retour car nos agents avaient pour destination Tshikapa où leur mission est de se charger de surveiller les matériels deployés » a-t-il indiqué, présentant les condoléances de la centrale électorale à la compagnie aérienne GOMAIR pour la perte de cet appareil et de membres de son personnel.

L’appareil construit en 1984 accumulait 34 ans de service (Numéro de serie : 13402) était affrété par la CENI (Commission électorale nationale indépendante), pour le transport du matériel électoral renseigne News AERO.

« L’avion a successivement volé chez la défunte Blue Airlines ( 9Q-CZO ensuite 9SAZO) puis GOMAIR (9SAGB) » explique l’agence.

Selon les premières informations obtenues hier par News AERO, l’appareil a perdu contact avec la tour de contrôle à 20NM ( ~40km) alors qu’il était autorisé à descendre à 5000 pieds pour une procédure d’approche sur la piste 06 de l’aéroport de N’djili à Kinshasa. La visibilité était relativement basse sur le terrain depuis ce matin.

L’aéronef effectuait le vol entre Tshikapa ( FZUK), chef-lieu de la province du Kasaï et Kinshasa ( FZAA), la capitale de la RDC.

Fiston Mahamba (@FMLarousse)

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU