PUBLICITÉ

Martin Fayulu: « Nous sommes encerclés par plusieurs bus de policiers »

 

Attendu à Kinshasa à la place Sainte-Thérèse où ses partisans se sont opposés au démantèlement de leur meeting, Martin Fayulu a vu son convoi être bloqué à quelques kilomètres la capitale congolaise par des militaires de la Garde Présidentielle et des éléments de la police nationale.

- Publicité-

« Je suis au niveau de Nsele sur la route du retour vers Kinshasa où je fais face à un important dispositif sécuritaire« , a dit Martin Fayulu sur son compte Facebook. Lui-même est resté injoignable aux appels de POLITICO.CD. « Nous sommes encerclés par plusieurs bus de policiers. Des camions militaires bloquent également le passage, » a-t-il cependant ajouté toujours dans la même publication.

Michel Babala, cadre du MLC qui fait également partie du convoi, a confirmé l’information. « On nous a toujours pas libéré« , a-t-il dit, joint au téléphone par POLITICO.CD.

La commune de N’sele est située à une cinquantaine de kilomètres du lieu du meeting de Martin Fayulu.  Sur place à Sainte-Thérèse,  la tension est toujours perceptible, les militants de LAMUKA continuent toujours d’affluer. Martin Fayulu, qui arrive de la province du Kwilu, est toujours attendu. Les forces de l’ordre ont visiblement mis fin à leurs tentatives de démenteler le podium.

Les organisateurs du meeting affirment de leur côté que le meeting aura bel et bien lieu. « La mise en place est terminée. Nous attendons tous l’arrivée du futur Président de la République. Personne ne va nous interdire de battre campagne », jure un membre de la coalition LAMUKA sur place.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU