PUBLICITÉ

Martin Fayulu met cap vers son bastion de l’ex-Bandundu

Il a préféré commencer, comme par défit, sa campagne bien loin de ses terres natales. Il avait raison. Car après sa longue tournée dans l’Est, le sud et le nord de la RDC, Martin Fayulu a drainé des marrées humaines dans les rues du pays, confortant son image à l’échelle nationale, alors qu’il était décrit comme un candidat de moindre envergure.

 

- Publicité-

Mbandaka, capitale de la nouvelle province de l’Eqateur était sous le charme du candidat de LAMUKA vendredi 14 décembre. Arrivé dans la ville peu avant midi, Martin Fayulu a été carrément couronné roi, amené dans un tipoy qui a fini par faire polémique. Mais celui que l’on surnomme « le Soldat du peuple » n’a pas été découragé. Un un metting haut en couleur, il a mis cap vers le pays du maréchal Mobutu ce matin.

Gbadolite, cité royale du temps de la deuxième République n’a su retenir son euphorie pour le candidat de Jean-Pierre Bemba et Nzamba Mobutu, deux princes du coin, qui ont déferlé leurs partisans dans les rues de la ville pour accueillir le héros de Lamuka. A midi, la route vers l’aéroport de la ville était noir de monde, avec un Martin Fayulu, une fois de plus, porté en tipoy et triomphant.

 

Ce dimanche, il décide cependant de regagner son bercail dans le Kwilu, une province qui l’attend de pied ferme.  De Gemena où a connu une fois de plus un grand succès, avec des milliers de personnes venues l’accueillir, Martin Fayulu a embarqué peu après midi en direction de Kinshasa, où il doit changer d’avion avant de mettre définitivement cap vers l’ex-Bandundu.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU