PUBLICITÉ

Dans le Kasaï, le soir où Tshilombo est devenu Tshisekedi

Il aurait 86 ans aujourd’hui. Né un certain 14 décembre 1932 sur ces terres accidentées de Kananga, au coeur même du Congo-Belge, Etienne Tshisekedi, baobab d’un peuple Luba majestueux, qui finira par fondé le plus grand parti d’opposition en République démocratique du Congo, aurait sans doute festoyé avec les tiens ce jour, en pleine campagne électorale. Mais le sort en a voulu autrement.

- Publicité-

A Kananga, ce matin donc, nombreux sont sortis de chez eux. Une marée humaine a mis cap vers l’aéroport de la ville. De l’autre côté, dans la ville soeur et rivale, Tshilombo, le fils du père, arrive. C’est sa première visite dans le Kasaï en tant leader de l’héritage national de son père.  Candidat à la prochaine Présidentielle, le fils d’Etienne Tshisekedi, qui n’aura jamais été l’égal de son père ici, s’offre ainsi un test ultime de succession. S’il est connu comme Félix Tshisekedi à travers le monde, ici c’est simplement Tshilombo. Il ne sera donc pas l’égal de son paternel, cet incroyable leader historique de l’opposition qui s’est éteint en 2017. Kananga est le Bethlehem d’Etienne Tshisekedi, Mbuji-Mayi est sa Nazareth.

Vers 16h, un avion se pose sur la piste sableuse de Kananga. Comme jeudi à Mbuji-Mayi, le fils est rapidement porté à la place du père. Tshilombo devient simplement Tshisekedi. Des milliers d’enfants, mères, Pères et fils veulent tous un morceau de leur leader. C’est finalement une porte ouverte que Félix Tshisekedi ouvre ici. Il n’y avait, réellement, pas de suspens. Jamais le Kasaï n’aura été un enjeu pour les Tshisekedi. Tant, dans cette région fortement tribale, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) restera à jamais une réligion, peu importe celui qui est à sa tête, surtout du moment que c’est un sang Tshisekedi

Mais Etienne Tshisekedi, qui aura sans doute fêté un merveilleux anniversaire d’entre les morts, et son fils peuvent se targuer d’avoir fait de cette aspiration tribale un rêve national, une structure qui incarne le combat de tous les congolais pour la Démocratie. Car partout où il est passé, même en s’appuyant sur une aide précieuse de son allié et directeur de campagne Vital Kamerhe, Félix Tshisekedi est surtout salué comme le seul Tshisekedi qui reste désormais à ce Congo toujours en quête de liberté. Et même si l’emporté au 23 décembre reste une autre histoire, FATSHI est plus que jamais sur les tracées du Sphinx éternel.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU