PUBLICITÉ

Jean-Marc Kabund dénonce « la haine et la jalousie » des leaders de LAMUKA

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) n’a pas du tout apprécié les interventions des partisans de LAMUKA hier au meeting de son candidat président Félix Tshisekedi à BUNIA. « Nous constatons une montée inquiétante de le chef des leaders de la coalition LAMUKA. Ne sachant plus comment sortir de leur contradiction et perdant pied sur le terrain de la campagne électorale, ils instrumentalisent des groupes de jeunes et commanditent des attaques contre le candidat le plus populaire et le mieux positionné dans la course à la magistrature suprême« , a accusé Jean-Marc Kabund, Secrétaire général de l’UDPS.

Jean-Marc Kabund appelle par ailleurs Jean Pierre BEMBA, Moise KATUMBI et le Antipas MBUSSA NYAMWISI, qui soutiennent tous Martin Fayulu, à revenir à la raison. « Qu’ils privilégient l’intérêt supérieur de la nation en lieu et place des intérêts personnels et machiavéliques », dit-il. 

- Publicité-

« Je les invite à cesser de provoquer notre peuple en instrumentalisant certains fils du pays, au nom de leur coalition Lamuka, pour qu’ils attaquent avec violence, le Président TSHISEKEDI et le CACH dans leurs activités de campagne, comme cela s’est passé à Bunia. La prochaine fois, l’UDPS ne se laissera pas faire. La réplique sera à la hauteur de la provocation« , met Jean-Marc Kabund en garde. 

Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont arrivés ce dimanche où ils ont prévu de tenir un meeting de campagne devant des centaines des militants au centre-ville de Bunia, capitale de la province de l’Ituri. Alors que le Vital Kamerhe, directeur de campagne de Félix Tshisekedi, prenait la parole pour annoncer le début de ce meeting, un groupe d’hommes a tenté de s’y opposer.

Il s’agit, visiblement, des militants de l’opposant Martin Fayulu, qui ont arboré des affiches à l’effigie de leur leader, tentant de huer et s’attaquer au duo Kamerhe-Tshisekedi. La réaction des partisans de ces derniers a failli déclencher une bagarre généralisée ni été l’intervention de la police sur place.

« Toutefois, il n’est pas tard de rejoindre la véritable option de changement, dénué de tout intérêt égoïste et hypocrite. Car, le Président Félix TSHISEKEDI demeure, l’homme de la réconciliation des Congolais avec eux-mêmes et avec leur pays, le Congo« , dit de ce côté Jean-Marc Kabund.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU