PUBLICITÉ

Au bout de la nuit, Beni célèbre Martin Fayulu

« Voulez-vous la machine à voter« , interroge un homme visiblement fatigué sur le podium. « Non », répond la foule euphorique. Dans une nuit sombre à Beni, des centaines des partisans de l’opposition ont bravé l’insécurité pour venir démontrer leur soutien au candidat Martin Fayulu. Lui, qui lance la question, est arrivé peu après 17h, victime d’une derrière tracasserie de Kinshasa, qui a laissé son avion décoller que tardivement.

- Publicité-

Mais le jeu en vaut la chandelle. Ici, au Rond-point du 30 juin, dit « Nyamwisi », une marrée humaine a envahi les rues, transformant momentanément cette ville meurtrie en une capitale de la célébration. Ceux qui sont arrivés depuis 7h du matin ont eu à prendre leur mal en patience.  Ruddy, un habitant de la ville, croit en la victoire de son candidat. Il explique soutenir ce dernier parce qu’il est un homme d’Etat. « C’est un homme d’Etat, c’est un Président que nous attendons impatiemment« , dit-il.

 

A quelques mètres de là,  plusieurs « mamans », dont certaines sont venues de Butembo, sont assises. Malgré le soleil, elles se disent déterminées. « Nous aimons Martin Fayulu. Nous voulons qu’il soit élu président. À Beni au Nord Kivu nous sommes très fatigués de tout ce qui se passe« , clame une d’entre elles »Nous voulons le changement », ajoute-t-elle en swahili.

Foule en délire

D’une motivation à toute épreuve, ces militants n’ont pas attendu que l’avion de Fayulu ne termine de faire son taxi avant d’envahir la piste d’atterrissage de cet aéroport de fortune de Mavivi. Sur le pied de l’avion, leur héros hisse sa tête, coiffé d’une casquette blanche et d’une chemise à ses propres couleurs.

Prenant la parole devant ces milliers de personnes, Martin Fayulu a promis d’apporter solution à l’unique problème de BENI: l’insécurité.Au bout de la nuit, cette ville qui fait face à des attaques répétées des rebelles islamistes, faisant des milliers de morts et qui vit sous peur, dans une insécurité totale;  a donc bravé sa peur pour accueillir son héros du jour.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU