PUBLICITÉ

Martin Fayulu: le plus dur commence

Les élections auront bel et bien lieu le 23 décembre en République démocratique du Congo, confirme la Commission électorale. Son président Corneille Nangaa a procédé, comme prévu, au lancement hier de la campagne électorale. Pour la CENI, le sujet de la machine à voter. Une rencontre avec les acteurs en lice a eu lieu le mercredi à Kinshasa sans qu’elle n’aboutisse à une nouveauté.

Pendant ce temps, Martin Fayulu, candidat de la coalition LAMUKA qui a regagné triomphalement la capitale congolaise mercredi, continue de rejeter ces machines à voter. Moïse Katumbi, qui est un des quatre ténors de l’opposition à soutenir Martin Fayulu, a réitéré ce sujet dans une interview mardi à la chaîne française TV5 Monde.

- Publicité-

Dans son refus, la coalition LAMUKA affirme qu’elle s’attend à un vote avec des bulletins papiers.  Léger changement, Martin Fayulu a soutenu l’idée d’un vote à bulletin pour la Présidentielle, mais également un report pour les autres élections. « A la limite on pourrait tenir l’élection présidentielle le 23 décembre et les autres (législatives, provinciales) un peu plus tard… Toutes les élections doivent se faire avec des bulletins papier. C’est la loi. Point final. »

A un mois du scrutin, le candidat de Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi, Adolphe Muzito et Freddy Matungulu pense qu’il est encore temps pour mettre cela en oeuvre.  « En 2011 aussi les bulletins sont arrivés en dernière minute… Si on associe la logistique de la Monusco et l’aide de pays amis, il y aurait moyen d’y arriver ». 

L’Église catholique soutient en effet l’idée d’une Présidentielle avec papiers. Le nouvel archevêque de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo, estime que le plus important est la tenue des élections, proposant que la Présidentielle ait lieu avec bulletins papier et les autres élections avec la machine.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU