PUBLICITÉ

En RDC, une coalition entre Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe n’arrange personne

« C’est le mariage des déçus« , clame d’entrée un proche de Moïse Katumbi. La nouvelle qui est tombée hier n’est pas passée inaperçue. Selon un communiqué, annulé par la suite, Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi ont trouvé un accord de coalition. A POLITICO.CD, des cadres des deux partis assurent que l’accord s’étend sur 10 ans, avec une alternance des rôles.

« Il y a eu un petit couac en terme de communication. Les leaders ont préféré terminer définitivement l’accord, y compris la désignation du candidat unique pour la prochaine présidentielle, avant de tout révéler« , explique un proche de Vital Kamerhe enthousiaste.

- Publicité-

Publiquement, les leaders de LAMUKA, qui ont appelé Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe à revenir dans leur coalition, ne disent mot sur cet accord jusque-là supposé. Moïse Katumbi, qui intervenait mardi soir sur une chaîne de télévision française, a même refusé systématiquement de parler de deux renégats de sa coalition. Cependant, ses lieutenants s’en chargent. Sur les réseaux sociaux, l’entente entre l’UDPS et l’UNC est dénoncée.

« Coalition des déçus »

« La coalition des déçus. La seule chose qui les unit est la victoire de Fayulu à Genève. Une alliance purement +émotionnelle+. Des gens qui prétendent être ensemble non pas parce qu’ils partagent la même vision, mais simplement parce que leur candidat a perdu à Genève« , affirme Michael Tshibangu, un proche Conseiller de Moïse Katumbi sur son compte Twitter.

A Kinshasa, l’alliance ne laisse pas la coalition au pouvoir indifférente. « Sur papier, c’est pas moins de 40% du voté à la présidentielle. Mais la situation est différente. La campagne électorale a déjà débuté, et les militants de l’UNC et ceux de l’UDPS ne savent toujours pas qui voter. En plus, rien n’est sûr que les militants de Kamerhe acceptent systématiquement de voter pour Félix Tshisekedi« , observe un cadre du pouvoir.

40% du vote

Les deux leaders ont provoqué un séisme politique au pays la semaine dernière en se retirant dans cet accord conclu pour fédérer les forces d’opposition contre la coalition au pouvoir. Cependant, selon un sondage publié par le groupe Berci, Félix Tshisekedi pourrait recueillir 36% de votes à la prochaine Présidentielle, contre 17% pour Vital Kemerhe. Une coalition entre les deux permettrait sûrement une victoire à cette élection fixée au 23 décembre.

Par ailleurs, l’accord qui pourrait être présenté ce week-end serait en réalité un ralliement de Vital Kamerhe au principal parti d’opposition, UDPS. Les deux formeront un ticket redoutable, mais leurs militants restent autant opposés. En outre, Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi pourraient également manquer les moyens de leurs ambitions.

« A ce stade, seul un soutien de Katumbi et Bemba aurait pu permettre au candidat de l’opposition d’avoir les moyens suffisants pour battre campagne. L’UDPS semble très préparée, avec la collecte de fonds initiée il y a plusieurs mois. Mais ses retombées risquent d’être minces. Et donc, l’argent risque de manquer. Et dans ce pays, l’argent symbolise tout en politique« , explique notamment Litsani Choukran, Editorialiste et fondateur de POLITICO.CD.

Les attaques contre cette coalition fragile montre cependant qu’elle menace réellement les autres protagonistes. Vital Kamerhe qui pourrait faire à raz de marrée dans l’Est du pays, peut ramener des votes victorieux à un Félix Tshisekedi qui jouit encore du patronyme de son père, qui s’étend du centre du pays au nord de l’ex-Katanga, à Kinshasa, et même dans vers le sud de l’ex-Equateur.  Suffisant pour l’emporter? Rien n’est sûr.

 

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU