PUBLICITÉ

Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe opèrent à rapprochement

Un petit pas, mais significatif. Félix Tshisekedi, leader du principal parti de l’opposition en RDC et Vital Kamerhe, qui s’étaient tous les deux retirés de l’accord signé à Genève et désignant Martin Fayulu comme candidat commun de l’opposition à la prochaine Présidentielle, ont eu une réunion formelle vendredi dans la capitale belge.

Pour l’instant, évoquent des sources des deux côtés, il ne s’agit que des échanges formels. « Mais l’idée est évidemment de voir comment nous pouvons réunir nos forces pour libérer cette population qui est fatiguée de Kabila et sa clique« , explique un cadre de l’UDPS à POLITICO.CD.

- Publicité-

Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ont par ailleurs reporté leurs retours respectifs au pays. « Le courant passe bien entre les deux« , ajoute un proche de Kamerhe qui se met à rêver d’un ticket entre les deux opposants.

Les deux leaders ont provoqué un séisme politique au pays en début de semaine en se retirant dans cet accord conclu pour fédérer les forces d’opposition contre la coalition au pouvoir. Cependant, selon un sondage publié par le groupe Berci, Félix Tshisekedi pourrait recueillir 36% de votes à la prochaine Présidentielle, contre 16% pour Vital Kemerhe. Une coalition entre les deux permettrait sûrement une victoire à cette élection fixée au 23 décembre.

Mais les discussions entre les deux parties n’ont pas débuté aujourd’hui. Déjà le mois dernier à Kinshasa, l’UDPS et l’UNC avaient annoncé des discussions bilatérales sans que celles-ci ne produisent d’effet. Les partisans de deux acteurs restent farouchement opposés.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU