Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, juin 2, 2020
DRC
3,326
Personnes infectées
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
2,772
Personnes en soins
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
482
Personnes guéries
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min

RDC: Deuxième journée des discussions serrées à Genève

Les échanges entre les sept principaux ténors de l’opposition ont commencé depuis hier en début de soirée et ont pour objectif de désigner un candidat à la présidentielle du 23 décembre en République démocratique du Congo.

Adolphe Muzito, Félix Tshisekedi, Freddy Matungulu, Jean-Pierre Bemba, Martin Fayulu, Moïse Katumbi et Vital Kamerhe ont alterné plusieurs réunions hier autour de l’ancien Chef de la mission de l’ONU en RDC, Alan Doss, qui dirige la fondation Koffi Anan, à la base de cette rencontre.

Hier, les quatre candidats à la candidatures ont pu brièvement se présenter et décliner leurs programmes dans un huis clos autour des autres leaders et de M. Doss. Selon les organisateurs, ceci s’inscrit toujours dans le cadre du processus qui a été mis en place.

Ce samedi, les discussions ont repris peu avant 11h (heure locale). Les principaux acteurs ont échangé dans un nouveau huis clos, alors que les adjoints se chargeaient de travailler « sur les textes et les engagements finaux« . Selon un participant, tous les acteurs vont s’engager d’abord à respecter les préalables qui ont été énumérés par l’opposition.

« Quoi qu’il arrive, nous avons un engagement fort de la part de tous les acteurs sur des élections libres, inclusives et transparentes, sur le retrait de la machine à voter, mais également au sujet de 10 millions d’électeurs fictifs« , explique-t-il à POLITICO.CD.

Le vote proprement dit n’a pas encore lieu. La question de la désignation, explique-t-on, n’a pas encore explicitement évoquée. « Il n’y a aucune tendance pour l’instant, on a même pas encore commencer à parler de cette question. Nous travaillons d’abord sur le fait d’avoir une vision commune avant d’entrer dans le vif du sujet« , ajoute notre source.

Les discussions se poursuivent donc et risquent d’être longues. Les acteurs font des allés et retours dans cet hôtel de luxe où les opposants congolais décident peut-être de l’avenir politique de la RDC.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...