Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
2,966
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 6:26 6 h 26 min
DRC
2,469
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 6:26 6 h 26 min
DRC
428
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 6:26 6 h 26 min
DRC
69
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 6:26 6 h 26 min

Candidature de l’opposition: l’UDPS met la pression et inquiète

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) n’envisage pas qu’un autre candidat que Félix Tshisekedi soit désigné pour représenter l’opposition à la prochaine Présidentielle. C’est en tout cas ce qu’a affirmé Abraham Luakabwanga, l’ancien porte-parole de Felix Tshisekedi, lors d’une interview hier sur la radio allemande Deutsche Welle.

Cette sortie, la veille de l’ouverture des discussions entre sept ténors de l’opposition autour de la désignation d’un candidat commun à Genève, a suscité des inquiétudes. Car depuis plusieurs semaines, le parti fondé par Etienne Tshisekedi a montré des signes d’énervement vis-à-vis des autres leaders.

En effet, en octobre, Félix Tshisekedi a séché un round des discussions à Johannesburg, où pourtant, l’UDPS a signé un accord de coalition électorale avec les six autres leaders. Par ailleurs, alors que cet accord prévoyait notamment le rejet de la machine à voter et celui de 10 millions d’électeurs supposés fictifs, l’UDPS a refusé de prendre part à une mobilisation de l’opposition contre ces machines à Kinshasa, au lendemain même de la signature de cet accord.

A Genève, la sortie de M. Luakabwanga a certes laissé des traces. Beaucoup parmi les leaders de l’opposition refusent certes d’en parler. « Nous n’avons rien à dire pour l’instant. Nous sommes ici avec Félix [Tshisekedi] et il ne nous a jamais dit qu’il ne soutiendrait pas un autre candidat« , lance un proche de Katumbi.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...