Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, juin 2, 2020
DRC
3,326
Personnes infectées
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min
DRC
2,772
Personnes en soins
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min
DRC
482
Personnes guéries
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min

RDC: Plusieurs leaders de l’opposition à la tête d’une colonne géante

Sans le principal parti de l’opposition, l’Union pour la Démocratique et le Progrès Social (UDPS) qui a refusé d’y prendre part, plusieurs leaders de l’opposition ont pris la tête d’une longue colonne de marcheurs à Kinshasa, allant de l’Echangeur de Limete pour se diriger vers la place Trimphal. Vital Kamerhe, Martin Fauyulu, Freddy Matungulu, ou encore Pierre Lumbi, Fidel Babala… se tenaient la main devant leurs partisans, affichant leur détermination à obtenir des élections transparentes, libres et démocratiques.

Hier en Afrique du sud, les opposants congolais ont annoncé, avec l’UDPS, la signature d’un accord pour les prochaines élections. Dans un communiqué commun, ils ont annoncé qu’ils ne prendront part à « toute parodie d’élections ».

Dans les rues ce matin à Kinshasa, les opposants, qui ont été rejoints par les mouvements citoyens comme la LUCHA ou encore les Congolais Debout, ont une fois de plus appelé au retrait de machines à voter et au nettoyage du fichier électoral.

 

En effet, les opposants congolais, l’Eglise catholique, les organisations de la Société civile ou encore la France, les Etats-Unis et l’ONU ont tous dénoncé l’usage de ces machines depuis la diffusion des enregistrements audios d’un cadre du pouvoir laissant entendre qu’elles devraient faciliter la victoire du pouvoir en place. Un groupe d’experts britanniques venus à Kinshasa a confirmé ces craintes, notant d’une  dizaines des préalables à leur utilisation.

Par ailleurs, un audit du fichier électoral par l’Organisation Internationale de la Francophonie a dévoilé l’existence de pas moins de 10 millions d’électeurs, sur les 45 millions, qui n’auraient pas d’empruntes, appelant à leurs retrait du fichier.

Aucun incident n’a été signalé pour l’heure, alors que la marche se poursuit toujours à Kinshasa.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...