PUBLICITÉ

RDC: 7 ténors de l’opposition confirment leur rejet de la machine à voter

La nouvelle rencontre des opposants congolais à Johannesburg a accouché d’un communiqué rejetant une fois de plus la machine à voter au coeur d’un bras de fer entre les anti-Kabila et la Commission électorale. « [Les opposants ont] exigé le retrait de la machine à voter, le nettoyage du fichier électoral et de la mis en coeur immédiate de la décrispation de l’espace politique« , note ce communiqué publié à l’issue de leur rencontre de deux jours en Afrique du Sud.

Pour autant l’UDPS, principal parti de l’opposition qui a signé ce communiqué, a créé la surprise la semaine dernière en affirmant qu’il prendra finalement part aux prochaines élections « avec ou sans » cette machine à voter, se désolidarisant de la position des autres coalitions de l’opposition.

- Publicité-

Le parti fondé par Étienne Tshisekedi qui n’a pas expliqué ce changement, a refusé de prendre part à la marche organisée ce vendredi à Kinshasa pour réclamer le retrait de ces machines à voter.  « Nous n’allons pas participer à une marche à laquelle nous n’avons pas été associés », a déclaré son porte-parole, Paul Tshimbulu.

Par ailleurs, l’opposition  appelle à « l’implication de la Communauté internationale pour la bonne organisation des élections conformément à la Résolution 2409 du Conseil de Sécurité des Nations Unies« .

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU