Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
2,966
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 3:26 3 h 26 min
DRC
2,469
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 3:26 3 h 26 min
DRC
428
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 3:26 3 h 26 min
DRC
69
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 3:26 3 h 26 min

RDC — Tous au service du dauphin: l’étrange « instruction » du gouverneur de la Tshopo

Tout doit s’arrêter pour accueillir Emmanuel Ramazani Shadary. C’est la nouvelle réalité dans les provinces congolaises. Après la sortie polémique du gouverneur du Nord-Kivu (Est), qui a annoncé que toutes les institutions de sa province se mettront au service du candidat désigné du pouvoir à la prochaine Présidentielle, c’est au tour d’un autre gouverneur de se faire remarquer.

A la Tshopo, un peu plus au nord du Kivu, le vice-gouverneur Gaspard Bosenge Akoko a, au nom du gouverneur Constant Lomata, adressé une lettre aux responsables et ministres de sa province, leur demandant de se préparer à accueillir M. Ramazani Shadary.

« Faisant suite à l’arrivée probable ce samedi 15 septembre de l’année en cours de l’Honorable Emmanuel Razani Shadary, Candidat Président de la République du Front Commun pour le Changement, FCC en sigle, et Dauphin de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chet de l’Etat Joseph Kabila Kabange, aux élections prévues le 23 décembre 2018, j’ai l’honneur de vous demander, chacun en ce qui le concerne, de prendre toutes les dispositions nécessaires pour accueil« , dit-il dans cette lettre datée du 4 septembre.

« A cet effet, je demande également à tous ceux qui me lisent en ampliation de prendre toutes les initiatives idoines pour assurer à l’hôte de la Province un accueil chaleureux et digne de son rang« , ajoute le vice-gouverneur qui affirme signé au nom du gouverneur en mission.

Le candidat du pouvoir n’est pas encore arrivé à Kisangani, l’accueil attendra donc. Mais déjà, la détermination du pouvoir à faire élire son candidat est dénoncée.

- Publicité -

3 Commentaires

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...