PUBLICITÉ

Présidentielle: la Cour Constitutionnelle invalide définitivement Muzito, réhabilite Badibanga et Ifoku

Pour l’ancien Premier ministre Adolphe Muzito, les juges de la Cour Constitutionnelle ont conclu que sa requête « recevable », mais l’ont trouvé « non fondée ».  Pour cause, estime la Cour, il y a bel et bien conflit d’intérêt entre M. Muzito et son le Parti Lumumbiste Unifié (PALU), alors que l’ancien ministre est toujours député de cette formation politique.

La cour constitutionnelle estime par ailleurs que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a violé la loi concernant l’ancien Premier ministre Samy Badibanga.  Par ailleurs, Jeanne Ifoku,  seule femme en lice, initialement invalidée par la CENI, est aussi réhabilitée par la Cour Constitutionnelle.

- Publicité-

D’autres décisions concernant notamment la candidature de l’opposant Jean-Pierre Bemba et celle d’Antoine Gizenga.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU