Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, juin 2, 2020
DRC
3,326
Personnes infectées
Updated on 2 June 2020 à 12:28 12 h 28 min
DRC
2,772
Personnes en soins
Updated on 2 June 2020 à 12:28 12 h 28 min
DRC
482
Personnes guéries
Updated on 2 June 2020 à 12:28 12 h 28 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 2 June 2020 à 12:28 12 h 28 min

Vers une vague d’invalidations des candidats présidents et députés en RDC

Plusieurs dizaines des candidats aux prochaines élections présidentielle et législatives en République démocratique du Congo vont être invalidés. Dans une correspondance adressée au Procureur général près la Cour de Cassation et consultée par POLITICO.CD, le ministre congolais de la justice annonce l’envoie d’une liste des personnalités congolaises ayant la double nationalité à la commission électorale.

« A l’instar de Son Excellence Monsieur le Président de la République, qui a respecté la Constitution en ne se représentant pas, comme candidat à la Magistrature Suprême, pour les élections du 23 décembre prochain, tous les acteurs politiques sont tenus de se soumettre aussi bien à la constitution qu’aux lois de la République« , explique le ministre congolais.

La constitution congolaise interdit la double nationalité. Par ailleurs, nul ne peut se présenter à une élection en RDC sans avoir la nationalité du pays. Le mois dernier, une liste attribuée à la Direction Générale de Migration (DGM) avait fuité sur internet, reprenant plusieurs personnalités tant au pouvoir qu’à l’opposition, et qui auraient une autre nationalité. Les autorités de ce service de l’Etat avaient démenti l’authenticité de cette liste, malgré le sceau officiel de la CENI présent sur le document.

« La loi doit être appliquée »

Joint au téléphone par POLITICO.CD, le ministre Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, promet de son côté que la loi sera appliquée dans son entièreté sur ce dossier. « La doit être appliquée. Il y a une disposition de la Constitution qui interdit l’accès aux fonctions électives des personnes qui ne détiennent pas la nationalité congolaise. Le gouvernement ne peut que appliquer la loi dans son intégralité« , dit-il.

Dans sa correspondance datée de ce 15 août, le ministre de la Justice, qui est sous embargo de la presse congolaise pour avoir proféré des insultes à l’endroit des journalistes, affirme craindre que la liste des détenteurs d’une seconde nationalité ne soit « exhaustive ».

« Il est fort possible que cette liste ne soit pas exhaustive et que certaines personnes, détenant la nationalité étrangère, parviennent à faire valider leur candidature et même à se faire élire », dit-til. 

Des sources proches de la commission électorale annoncent à POLITICO.CD, plusieurs invalidations des candidats présidents, mais aussi celles des candidats députés.

« En effet, la CENI a reçu une liste des autorités reprenant ceux qui ont une double nationalité. Plusieurs candidats députés et même présidents s’y retrouvent. A ce stade, je ne peux rien vous dire. Il faudra patienter, nous y travaillons« , explique un haut cadre de la Commission à POLITICO.CD.

La CENI a clôturé le 8 août les opérations de dépôts des candidatures pour la Présidentielle. Elle doit publier une liste provisoire des candidatures retenues le 19 août, avant une liste définitive en septembre. Vingt-cinq candidats, dont une femme seulement, ont déposé leur dossier de candidature à l’élection présidentielle prévue le 23 décembre.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...