Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, juin 2, 2020
DRC
3,326
Personnes infectées
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
2,772
Personnes en soins
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
482
Personnes guéries
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min

RDC: suivez le retour de Katumbi en direct

Après près de deux ans d’exil, l’opposant congolais Moïse Katumbi a décidé de regagner le pays pour y déposer sa candidature à la Présidentielle du 23 décembre prochain. Cependant, les autorités de Kinshasa, alors qu’elles affirmaient jusque-là que l’ancien gouverneur du Katanga était libre de regagner le pays, ont subitement changer de position jeudi, en affirmant que ce dernier risquerait désormais une arrestation.

Dans cette situation, il faudra donc retenir que:

  • Moïse Katumbi avait fait une demande de survol et d’atterrissage à l’aéroport international de Lubumbashi pour son jet privé et son équipe; mais la Mairie de la ville et le gouvernement central disent n’avoir jamais vu de demande
  • La Mairie a interdit aux partisans de Katumbi de se rendre à l’aéroport de la Luano à Lubumbashi, refusant par la même occasion à Moïse Katumbi et son équipement d’atterrir.
  • Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, a également fait savoir que le Procureur général de la République a émis un mandat d’arrêt immédiat contre Katumbi. De ce fait, l’opposant congolais pouvait être arrêté même s’il arrivait à Lubumbashi par vol commercial pour n’importe quels autres moyens.
  • Derrière cette bataille, la prochaine Présidentielle. Si Katumbi ne dépose pas son dossier, il ne saura être candidat. Les opérations de dépôts se clôturent le 8 aout 2018.

Moïse Katumbi vient de quitter Johannesburg à bord de son jet privé en direction de la Zambie. Il devra attérire à Ndola, non loin de la frontière avec la RDC, près du post-frontalier de Kasumbalesa où il compte passer « à pied ». « Rien ne nous arrêtera », lance Salomon Della, un de ses Conseillers joint au téléphone par POLTIICO.CD.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...