mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 18:03 18 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 18:03 18 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 18:03 18 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 18:03 18 h 03 min

Un projet éolien compte suppléer avec 750 mégawatts le déficit énergétique de la SNEL

- Publicité-

Le projet est évalué à plus d’un milliard de dollars et va générer plus de 5 milles emplois directs et indirects annonce à POLITICO.CD Mulumba Malcom Lumbala, président et chef de la direction de Pure Water Tech.

« Après des mois de négociations, je suis fier de vous annoncer la création et l’exploitation de 5 parcs éoliens en République Démocratique du Congo d’une puissance installée nette totale de 750 Mégawatts d’ici 2021 en partenariat avec le groupe  »

Ce projet éolien s’inscrit dans la lutte contre le réchauffement climatique grâce à l’exploitation des énergies renouvelables et apportera trois fois plus d’énergie que la centrale de Ruzizi 3, installée sur la rivière Ruzizi, à l’est de la RDC produisant 147 mégawatts (MW).

« Toute l’électricité produite par ces 5 parcs éoliens sera vendue à la SNEL selon un contrat d’achat d’électricité à un prix fixe, dont une portion sera ajustée annuellement en fonction d’indices d’inflation » note le communiqué.

Dans une lettre adressée au ministre de l’énergie et de ressources hydrauliques en avril dernier et dont POLITICO.CD a obtenu en exclusivité une copie, les groupes Pure Water Tech et GoldWind Africa avaient annoncé s’intéresser au développement énergétique de la RDC, en investissant dans l’éolien.
« Pour nos deux groupes, la République Démocratique du Congo est une cible prioritaire de développement en Afrique. Notre partenariat apportera une expertise inégalée en matière énergétique afin de financer et d’opérer des parcs éoliens en RDC » note le document adressé au ministre Ingele Ifoto.
Le consortium annonce qu’une délégation sera envoyée à Kinshasa pour lancer des discussion avec les services du ministère de l’énergie et de ressources hydrauliques mais également avec la société nationale d’électricité, SNEL.
« La ville de Goma (est du pays) et celle de Matadi (ouest) seront les points d’implantation de premiers projets pilotes de cet initiative d’énergie renouvelable » avait indiqué le communiqué.
« Nous sommes capables de produire 100 Mégawatts par parc éolien. C’est qui est une bonne nouvelle pour la population et les investisseurs de ces régions » déclarait à POLITICO.CD Mulumba Malcom Lumbala, directeur de Pure Water Tech, appelant le ministre de l’énergie à inviter et accompagner les investisseurs privés qui s’intéressent à la RDC dans la modernisation des infrastructures énergétiques du pays.
Fiston MAHAMBA
- Advertisement -
- Advertisement -

1 COMMENTAIRE

  1. ON NA VRAIMENT PAS BESOIN D UN TEL SYSTEME MEME SI C EST DE L ENERGIE VERTE. JUSTE AVEC LA MISE EN PLACE DE INGA 3 ON PEUT FOURNIR DE L ENERGIE A TOUTE L AFRIQUE ET CA SERA PLUS RENTABLE POUR LE PAYS

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...