PUBLICITÉ

La RDC met en garde contre toute nouvelle agression

En recevant Paul Kagame mercredi dernier à Paris, le président français Emmanuel Macron est venu alimenter l’inquiétude avec une déclaration qui n’a pas manqué d’intriguer à Kinshasa, alors que les relations entre Kinshasa et Kigali sont tendues depuis plusieurs mois.

En effet, la semaine dernière, une étrange affaire a fait surface. Selon Jeune Afrique, Brigitte Safari Misabiro, épouse d’un cadre de l’ex-groupe rebelle M23, a été arrêtée à la frontière entre les deux pays et  transférée le 11 mai à Kinshasa. Elle serait au cœur d’un « complot » de Kigali contre Joseph Kabila.

- Publicité-

« L’armée congolaise prend cette affaire très au sérieux et se prépare avec tous ses moyens à faire échec à cet énième complot» , aurait alors confié un un haut-responsable des Forces armées de la RDC (FARDC), proche du président Joseph Kabila, à Jeune Afrique.

Pour Lambert Mende, le gouvernement dispose des moyens « solides » pour faire face à toute éventuelle nouvelle agression du pays. « Nous avons un peuple beaucoup plus aguerri, nous avons une armée beaucoup aguerrie. Qui conque s’aventurait à venir avec une initiative hostile ici doit savoir que ça ne sera pas une promenade de santé« , met-il en garde.

Par ailleurs, faisant allusion à l’Angola et au Rwanda, cités par le président français dans ses propos, M. Mende met en garde les pays voisins qui pourraient contribuer à la déstabilisation de la RDC. « Les pays voisins qui se hasarderont à servir des ponts pour les pays étrangers qui tentent de déstabiliser la RDC, ils seront payés en monnaie de singe grâce notamment à la résistance du peuple congolais« .

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

1 COMMENTAIRE

  1. Tu parles au nom de quel peuple Congolais ? Nous peuple Congolais souhaitons la bien venue toute aide à notre libération. Nous peuple congolais, nous ne pouvons jamais résisté à toute intervention pour chasser le dictateur est ses médiocres.

Comments are closed.

spot_img

EN CONTINU