Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, juin 2, 2020
DRC
3,326
Personnes infectées
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
2,772
Personnes en soins
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
482
Personnes guéries
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min

John Tshibangu désormais incarcéré à Ndolo et sera déféré devant la justice militaire

John Tshibangu va finalement être traduit en justice militaire. L’ancien colonel déserteur a été auditionné ce jeudi par l’auditorat militaire à la prison de Ndolo, où il a été finalement transféré en présence d’un journaliste de POLITICO.CD.

Selon la famille de M. Tshibangu et ses avocats, présents au moment de l’audition, le ministère public a entamé la procédure officielle qui devrait aboutir à son déferrement devant la justice militaire. « Il a été transféré à la prison de Ndolo où il va y passer la nuit. Pour l’instant, je ne peux rien vous dire. On attend la suite de la procédure demain« , explique un membre de la famille, joint au téléphone par POLITICO.CD.

« Il a été auditionné, il sera, par la suite, traduit devant soit l’auditorat militaire, soit devant la haute cour militaire en sa qualité d’ancien officier de l’armée« , renseigne par ailleurs un journaliste de POLITICO.CD.

Déserteur depuis 2012, et recherché depuis, Tshibangu a été arrêté en janvier dernier à l’aéroport de Dar es-Salaam, en Tanzanie, quelques jours après avoir diffusé une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle il donnait un ultimatum de 45 jours à Joseph Kabila, faute de quoi « nous allons [le] faire tomber », menaçait-il. Il a depuis été détenu dans un endroit secret.

En avril, le général Delphin Kahimbi, chef du service de renseignement militaire congolais, a admis les conditions « exceptionnelles » de cette détention dénoncée par la famille et les avocats du concerné, tout en accusant l’opposant Moïse Katumbi et des prêtres catholiques d’avoir financé la tentative de rébellion de M. Tshibangu.

« Durant l’audition, John Tshibangu a cité à trois reprises le nom de M. Moïse Katumbi parmi ceux qui ont financé sa tentative de déstabilisation des institutions », indiquait le général Kahimbi à Jeune Afrique, sans donner de plus amples détails sur cette grave accusation.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...