Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, juin 2, 2020
DRC
3,326
Personnes infectées
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
2,772
Personnes en soins
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
482
Personnes guéries
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min

Barnabé Kikaya hué lors d’une conférence-débat à Washington

Organisé par le groupe de travail sur les affaires étrangères et la sécurité nationale du Black Caucus, un groupe du Congrès des Etats-Unis,  le petit déjeuner a rassemblé une foule de congolais et d’autres membres de la diaspora africaine, des analystes politiques et au moins 10 des 48 membres du Caucus.

Cependant, selon une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux et des sources concordantes, la rencontre a donné lieu à des huées, des sifflements et des cris « menteur », lorsque le conseiller spécial du président Kabila, l’ambassadeur Barnabé Kikaya Bin Karubi, a eu l’occasion de prendre la parole après les remarques liminaires du modérateur et du panel.

En effet, M. Kikaya, qui était assis au premier rang à côté de l’ambassadeur de la RDC aux Etats-Unis, François Nkuna Balumuene, s’est attiré une vive colère des participants lors qu’il a a étiqueté les jeunes Congolais de la diaspora comme des «prophètes de malheur» qui passent leur temps à des réunions publiques et sur les réseaux sociaux à se plaindre de leur propre pays.

Si nous pouvons nous réunir ici et parler de la RDC, c’est grâce au président Joseph Kabila, qui a restauré la démocratie. Les jeunes congolais passent leurs temps sur les réseaux sociaux à critiquer crûment leur propre pays se transformant en prophètes de malheur. La question est de savoir à qui profite la division du Congo? » a-t-il interrogé en anglais.

En réponse, la salle a éclaté avec un chœur de cris de colère, tandis que l’animatrice du panel, l’ambassadrice Linda Thomas-Greenfield, rejointe par l’organisatrice de l’événement, la députée Karen Bass, a lutté pour rétablir l’ordre.

 

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...