Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
2,966
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 5:26 5 h 26 min
DRC
2,469
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 5:26 5 h 26 min
DRC
428
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 5:26 5 h 26 min
DRC
69
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 5:26 5 h 26 min

Minaku déjà dans la peau du dauphin ?

A quelques mois à peine du dépôt des candidatures à la Commission électorale nationale Indépendante pour les élections du 23 décembre prochain, la tension monte au sein de la majorité au pouvoir où une frénétique course au dauphinat est déclarée. En tête de cette liste, Aubin Minaku, Secrétaire général de la Majorité présidentielle, essaie de tirer son épingle du jeu.

A en croire le magazine Jeune Afrique, qui est largement revenu sur ce dossier dans son édition de la semaine précédente, le Président de l’Assemblée nationale qui «bénéfice de la confiance de Joseph Kabila», semble être le candidat le mieux placé pour succéder au chef de l’État sortant. « D’autant qu’il est perçu comme le « soldat loyal » du raïs, traînant derrière lui un parcours linéaire au sein du système », explique-t-on.

Il ne fallait pas plus pour voir l’intéressé montrer des signaux qui laissent voir un choix en sa faveur. Déjà engagé dans une guerre sans merci avec l’autre dauphin supposé, Augustin Matata Ponyo, Aubin Minaku se prépare, à en croire plusieurs sources, déjà à lancer sa campagne.

«Il a multiplié des sorties à l’étranger pour voir des bailleurs et ses amis belges y compris français. Il engrange des soutiens et se prépare sérieusement, depuis trois ans maintenant, à mener campagne», explique un cadre de la majorité.

Sur les réseaux sociaux, Minaku est déjà présenté comme le successeur naturel de Kabila. Dans un tweet publié ce jeudi, Pierre Boisselet de Jeune Afrique, toujours, décèle un compte «AubinMinaku2018 », qui présente déjà le speaker congolais comme le « candidat de l’alternance ».

«Nous avons la conviction que Aubin Minaku peut mieux représenter la Majorité Présidentielle pour lui garantir une victoire certaine», commente ce compte toutefois non authentifié.

Du côté de Minaku, ses proches démentent d’ailleurs être à l’origine de cette campagne. « Il ne s’agit pas de la première fois. Les gens s’amusent à créer des comptes. Pour l’instant, le Président Minaku n’est candidat à rien du tout », commente un de ses proches.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...