Pour la MP, la double nationalité disqualifie Moïse Katumbi à la présidentielle

0
740

La Majorité présidentielle a une fois de plus commenté la question de nationalité de Moïse Katumbi au cours d’une conférence de presse tenue ce samedi 24 mars à Kinshasa par son porte-parole André Atundu. Selon lui, cette question de double nationalité disqualifie Moïse Katumbi à la prochaine présidentielle.

Pourtant, le moratoire accordé aux politiciens binationaux en 2007 pour abandonner la nationalité étrangère qu’ils détenaient en concurrence avec celle congolaise court toujours. André Atundu a précisé que ce moratoire ne concerne pas Moïse Katumbi car n’étant pas membre de l’Assemblée nationale. « Le moratoire sur la double nationalité concerne seulement les membres de l’Assemblée nationale », a-t-il déclaré.

Pour avoir été élu député provincial en 2006, Moïse Katumbi a été brièvement membre de l’Assemblée provincial de l’ancienne province du Katanga avant d’être élu gouverneur de cette même province qu’il a dirigée pendant 8 ans.

C’est le président de l’Assemblée national Vital Kamerhe qui a décrété le moratoire sur la double nationalité en 2007, alors que plusieurs député nationaux était accusé de détenir la nationalité congolaise concurremment avec d’autres nationalités et cela en violation de l’article 10 de la constitution. Ce moratoire initialement de 3 mois demeure jusqu’à ce jour.