Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
2,966
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 4:26 4 h 26 min
DRC
2,469
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 4:26 4 h 26 min
DRC
428
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 4:26 4 h 26 min
DRC
69
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 4:26 4 h 26 min

A Kinshasa, Ensemble présente sa plateforme et dégonfle la polémique sur la nationalité

La structure de cette plateforme est composée d’un président : Moïse Katumbi; un vice-président : Pierre Lumbi ; un secrétaire général Delly Sessanga pour ne citer que ceux-là a été décrite à l’assistance tout comme le projet de société du candidat président Moïse Katumbi basé sur 4 piliers : Consolidation de l’État, de la démocratie et de la paix ; valorisation du capital humain ; relance économique, diversification de l’économie et création d’emplois ; lutte contre le changement climatique, projet qui va nécessiter la mobilisation de 100 milliards de dollars en 5 ans.

Parmis les préalables posés par ce regroupement politique pour aller aux élections figure la question de la libération des prisonniers politiques et le retours des exilés politiques en l’occurrence leur candidat Moïse Katumbi. Il faut un peu de réalisme a tenté de faire raisonner une journaliste aux dirigeants d’Ensemble d’autant plus que son vice-président Pierre Lumbi a reconnu que « Moïse Katumbi n’est pas en conflit avec la justice mais il est en conflit avec le président Joseph Kabila. La justice est instrumentalisée« . Si Moïse Katumbi ne revenait pas en RDC avant la tenue des élections, quel sera le plan d’Ensemble pour la présidentielle du 23 décembre 2018 ?

« Il y a un Dieu le père dans ce pays qui décide que tel va se marier, tel autre non… Et bien nous n’allons pas céder aux caprices de Dieu le père. Notre plan A c’est Katumbi. Et, notre plan B c’est toujours Katumbi« , a répondu Pierre Lumbi en ajoutant que c’est aujourd’hui Ensemble recule pour présenter un autre candidat à la place de Moïse Katumbi, Dieu le père, sous entendu le président Joseph Kabila au moment des élections sera là encore en train de décider à la place des électeurs que c’est tel qui a gagné les élections et pas tel autre.

Poursuivant son allocution d’un ton monté, le vice-président d’Ensemble a signifié que sa plateforme ne se prêtera pas « aux débats de caniveau » avec la Majorité présidentielle basés sur des attaques personnelles comme la question de la nationalité de Moïse Katumbi qu’il a demandé au camp présidentiel de laisser tomber car « ce dossier peut nous amener loin« . Ensemble attend plutôt la MP sur deux sujets :

« Qu’ils nous présentent leur candidat car nous nous avons notre candidat Moïse Katumbi. Nous parlons de 100 milliards de dollars. Eux proposent quoi? C’est ça le débat« ,a-t-il martelé.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...