Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
2,966
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 4:26 4 h 26 min
DRC
2,469
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 4:26 4 h 26 min
DRC
428
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 4:26 4 h 26 min
DRC
69
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 4:26 4 h 26 min

L’argentier de Kabila traqué par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne

Un arrêt du Tribunal pénal fédéral suisse publié le vendredi 26 janvier affirme que les Etats-Unis enquêtent depuis des années contre Dan Gertler pour corruption, rapportent des médias helvétiques.
« En 2016, les Américains ont demandé à l’Office fédéral de la justice l’accès aux comptes bancaires de sociétés ayant des liens avec Dan Gertler« , rapporte notamment 24heures.ch

Cette démarche est «complémentaire à une première demande du 3 décembre 2012», précise le Tribunal cité par nos confrères. L’Office fédéral de la justice, ajoutent-ils, confirme avoir reçu une demande d’entraide judiciaire des Etats-Unis en 2016. « Cela concerne Dan Gertler et d’autres personnes. L’Office fédéral a ensuite ordonné la collecte de dossiers bancaires de diverses entreprises. »

En décembre dernier, le département du Trésor américain avait placé Dan Gertler sur l’une de ses listes de sanctions. Dan Gertler a fait des milliards avec «des accords miniers et de pétroliers obtenus par la corruption au Congo», a écrit le ministère américain; il avait «utilisé son étroite amitié avec le président congolais Joseph Kabila» pour «se positionner en tant qu’intermédiaire pour la vente de concessions minières».

En suisse, les deux sociétés de Dan Gertler, défendues par Marc Bonnant, se sont opposées à la transmission des comptes bancaires mais le Tribunal vient de leur donner tort. Il s’agit de crimes graves, écrivent les juges, toujours cité par des médias locaux. De son côté, la Suisse s’est engagée à fournir l’assistance juridique la plus large possible en cas de suspicion de corruption grave. Les juges ont aussi estimé qu’il existe un lien suffisamment clair entre les enquêtes aux États-Unis et les données des comptes demandées.

Londres aussi traque Gertler

Selon l’agence de presse Bloomberg, le Service de Répression des Fraudes de Londres enquête également sur Dan Gertler. Par ailleurs, dans sa demande d’entraide à la Suisse, le procureur des États-Unis écrit qu’il a obtenu des preuves au cours de son enquête pour montrer que les transactions de Dan Gertler en République démocratique du Congo « impliquaient des paiements de pots-de-vin à des hauts-fonctionnaires gouvernementaux étrangers en l’échange de l’obtention et du maintien de droits miniers et de concessions gouvernementales et d’un traitement de faveur en RDC. Ces paiements étaient faits à la fois en argent liquide et en nature, y compris sous forme de produits de luxe et de voyages personnels extravagants». Dan Gertler aurait effectué ces paiements au moins à trois fonctionnaires de RDC.

Selon les enquêteurs américains, plusieurs transactions ont passé par la Suisse. L’arrêt du Tribunal décrit par exemple un versement de 25 millions de dollars dans une banque à Zurich. Les Etats-Unis veulent donc accéder aux écritures de deux comptes entre 2010 et 2016 pour le premier, entre 2011 et 2016 pour le second.

Plusieurs entreprises liées à Dan Gertler se trouvent aussi sur la liste de sanctions. En 2009, Glencore a accordé un prêt d’une valeur de 45 millions de dollars à l’une d’entre elles. Dans un contrat de prêt, Glencore précise que Dan Gertler devra négocier avec le gouvernement de RDC.

Dan Gertler a été, pendant plus de 10 ans, un partenaire-clé de Glencore en RDC. Il y a une année l’entreprise a encore payé des centaines de millions de dollars à l’Israélien. Lors de l’Assemblée générale de l’entreprise, l’année dernière, Glencore a rassuré le président Tony Hayward en disant que Dan Gertler avait été audité de manière approfondie.

Avec Agences.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...