l'info en continu

Le gouvernement de Kinshasa interdit toutes les marches le 28 et le 30 novembre

- Publicité-

Le gouvernement provincial de la ville de Kinshasa s’oppose à la tenue des marches combinées de l’opposition, de la majorité et plusieurs autres partis et mouvements citoyens prévues le 28 et le 30 novembre dans la capitale congolaise.

Dans un compte rendu publié le 24 novembre, Marie-Thérèse Olenga, porte-parole du gouvernement de Kinshasa, fait savoir qu’il y risque de collusion entre ces différents événements.

- Publicité-

« Ces manifestations, programmées quasiment aux mêmes dates, retiennent des itinéraire multiples partant de plusieurs endroits de différentes Communes avec des points de chute qui s’entrecroisent rendant ainsid difficile l’encadrement efficace de la Police« , explique ce document consulté par POLITICO.CD.

Tout en affirmant le droit légitime de manifestation reconnu à tout individu, le Gouvernement Provincial estime qu’il existe « malheureusement des risques réels de confrontation sur terrain. »

« Ainsi, prenant en compte l’environnement et le contexte actuel, et afin de prévenir toute transformation des manifestations dites pacifiques en manifestations tirées à hue et à dia, susceptibles de compromettre l’ordre public, le Gouvernement de la Ville a levé l’option de ne pas prendre acte de toutes ces manifestations sur l’étendue de la ville Kinshasa« , note-on.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU