La Police accuse Binja Yalala et 10 autres mineurs d’avoir « violenté les forces de l’ordre »

0
914

C’est une photo, devenue virale, qui lance la polémique. On voit la jeune fille menottée autour des policiers. Selon des informations, il s’agit d’une militante du mouvement Lutte pour le Changement (LUCHA), qui prenait part à des manifestations organisée le 15 novembre dans la ville de Goma, au Nord-Kivu.

Selon le mouvement citoyen congolais, Mlle Yalala,  âgée de 15 ans, a été arrêtée par les forces de l’ordre  du Commissariat de Police d’Idjwi.

Dans un communiqué publié ce vendredi, la Police congolaise dément cette arrestation. « Le Commandant Commissariat de Police d’Idjwi nous indique que des éléments ont été dépêchés sur terrain pour rétablir l’ordre public perturbé par une cinquantaine de militants se réclamant de mouvements citoyens, ayant utilisé les mineurs en les plaçant en première ligne, qui se sont déversés sur la chaussée en courant , scandant des slogans injurieux, à l’endroit des animateurs des institutions légalement établies, exigeant  que soient organisées coûte que coûte  les élections avant la fin du mois  de décembre  de l’année en cours« , explique le communiqué des forces de l’odre.

Le communiqué signé par le Colonel Mwanamaputu Empung, Porte-Parole de la Police Nationale Congolaise (PNC) annonce une brève interpellation de 11 mineurs au total durant ces événements, y compris Mlle Binja Yalala, pour avoir « violenté les forces de l’ordre. »

« Tous, acheminés au Commissariat de Police d’IDjwi Sud, après interrogatoire, ont été élargis. Quant à la fille en conflit avec la loi , un avertissement a été adressé à son père présent parmi les meneurs appréhendés,  qu’en cas de récidive de sa fille pour manquement à la loi pénale, conformément à la procédure édictée par la loi N° 09/001 du 10 janvier 2009 portant protection de l’enfant , elle sera appréhendée et déférée au tribunal pour enfant« , ajoute ce communiqué.