Trump et son administration veulent vraiment que Kabila quitte le pouvoir (Cohen)

0
1048

Alors que les Etats-Unis sont dénoncés en République démocratique du Congo pour leur soutien au calendrier électoral publié par la CENI le dimanche dernier, Herman Cohen, ancien sous-secrétaire d’Etat américain aux affaires africaines, affirme à VOA Afrique que l’intérêt de l’administration Trump est grand sur la question congolaise.

Dans son intervention, M. Cohen estime que la politique de son pays envers l’Afrique et en particulier envers la RDC n’a pas changé depuis le président Obama.

« Le Bureau des affaires africaines est dans les bonnes mains, ils ont donné des recommandations. Les sénateurs, aussi. Presque tout le monde dans le gouvernement des Etats-Unis, soit le parlement soit l’administration, est d’accord que le président Kabila doit partir, doit quitter le pouvoir. Il faut qu’il y ait une élection démocratique. La politique n’a pas vraiment changé depuis Obama, » souligne M. Cohen.

« Mme Haley a dit qu’il faut qu’il y ait l’élection dans l’année 2018. Comme c’est tard, c’est une déception. Je crois que Mme Haley a tracé une ligne rouge. Il faut qu’il y ait élections démocratiques. Il ne faut pas que le président Kabila se représente comme candidat. Et il faut que tout le monde soit éligible y compris les prisonniers politiques, les gens comme Moïse Katumbi qui sont en exil. Et s’il y a encore un glissement, il y aura des sanctions au plus haut niveau, » précise à VOA Afrique M. Cohen.

Les élections présidentielle, législatives, provinciales et locales en République Démocratique Du Congo (RDC) ont été fixées au 23 décembre 2018, a-t-on annoncé dimanche de source officielle. Ces «  scrutins directs  » seront organisés en une seule séquence le dimanche 23 décembre 2018, a déclaré le rapporteur de la Commission électorale, Jean-Pierre Kalamba, lors d’une cérémonie officielle sur la publication du calendrier.

Selon la Commission électorale nationale indépendante (Céni), l’annonce des résultats provisoires de la présidentielle sera faite le 30 décembre 2018. Les résultats définitifs de ce scrutin seront connus le 9 janvier 2019. Le nouveau président prêtera serment le 12 janvier 2019, précise la Céni.

Dans un communiqué publié lundi, l’Ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU a apporté son soutien au calendrier publié hier par la CENI, fixant les élections en 2018. « Les États-Unis travailleront avec la communauté internationale pour aider la RDC à respecter ce calendrier, et nous sommes prêts à faire en sorte que le président Kabila respecte ses engagements en conformité avec la constitution et l’accord du 31 décembre« , affirme le communiqué publié par l’ambassadrice Haley.