Ce que devrait dire Nikki Haley à Joseph Kabila

9
925

En RDC, explique M. Cohen dans un message publié sur son blog ce mercredi, l’Ambassadrice Haley portera deux chapeaux. « Elle représentera le président des États-Unis et, en même temps, elle représentera le Conseil de sécurité de l’ONU. Ceci est important car elle demandera au gouvernement congolais pourquoi il n’a pas mis en œuvre deux résolutions du Conseil de sécurité exigeant des élections libres et équitables avant la fin de 2017« , dit-il.

Les résolutions du Conseil de Securité de l’ONU votées au début de l’année, exigent entre autres que le gouvernement de la RDC mette en œuvre l’accord sur les réformes politiques et la transition démocratique, signé par la majorité présidentielle et l’opposition  le 31 décembre 2016.

« Je pense que l’ambassadrice Haley sera sévère avec le président Kabila sur des questions telles que le long retard électoral, les allégations de blanchiment d’argent au nom du Hezbollah, les prisonniers politiques et les nombreuses fosses communes trouvées dans les régions de l’opposition« , explique M. Cohen.

« Au meilleur de ma connaissance,  ajoute-t-il, le point de vue de l’administration Trump sur le régime de Kabila est le même que celui de l’administration Obama: plutôt négatif, avec un fort désir de voir le président Kabila partir paisiblement. L’ambassadeur Haley posera des questions très fortes et provocantes en RDC. »

Arrivée cet après-midi à Kinshasa, l’ambassadrice Haley revient de l’Éthiopie où elle s’est notamment entretenue avec des autorités de l’Union Africaine du sur la situation en RDC. Dans la capitale congolaise, elle doit s’entretenir avec les autorités et les parties prenantes de la crise politique, dont le président Joseph Kabila avec qui les rapports sont tendus depuis plusieurs semaines.

9 Commentaires

    • Bien dit. La liberation de notre cher Pays des griffes du criminel-sanguinaire et voleur illegitimement au sommet ne viendra que de notre propre combat et sacrifice comme l’ont fait les vaillants Burkinabais sans attendre l’intervention de la France ni des USA pour se debarasser de Compaore.

      Ce criminel-au-sommet ne comprend pas le language de la diplomatie, et crache sur non seulement notre Constitution, mais aussi se moque de toutes les Resolutions de l’ONU, et de tous les Accords issus des dialogues bidon que lui meme initie lorsqu’il se trouve dos contre le mur.

      • Maurice-Willy Yuma pour ton information il y a eu l’intervention des Français et des Américains dans l’action au Bukina-Fasso; si la garde présidentielle n’a pas ouvert le feu c’était sur ordre des Américains et des Français au chef de la garde présidentielle.
        alors ne dites pas des choses que vous ne connaissez pas.

    • depuis quand avez vous déjà fait cela? donne moi un précédant?
      avec Kasa-Vubu?
      avec Mobutu ou avec Laurent Désiré Kabila?
      si Mobutu est partis c’est les Américains et la communauté Internationale; pourquoi dire des choses dont vous n’avez aucune capacité?
      Les Burkinabes eux oui ils ont eu cette courage, ils se sont unis pour la cause; les Congolais vous êtes unis ou dans quoi, depuis quand?
      blablabla!

  1. L’unique chose à laquelle nous devons nous en tenir maintenant est le mot d’ordre de ya Tshitshi et rallié clairement par la cenco « debout, le 31decembre 2017 approche, prenons -nous en charge « . D’où l’urgence pour la mobilisation générale avant mi-décembre pour mettre hors état de nuire les prédateurs.

  2. Nous attendons d’elle, que J.Kabila et Nangaa puissent libérer le processus électoral d’ici le 31 décembre 2017 conformément aux Accords de Saint Sylvestre.

  3. nous avions tendance de croire que nous, les Africains et Africaines, , les Congolaises et les Congolais, nous sommes incapables de diriger, de négocier, de prendre des solutions sur nos structures du pays, car partout en Afrique, dans tous les pays Africains , nous avons les mêmes problèmes de leadership, nous dénigrons nos chefs, nous avons plus de haine des uns des autres, alors contre KABILA, hier on avait fait tuer LUMUMBA bêtement, toujours la main des Occidentaux comme parrains, ils sont là pour leurs intérêts économiques et financiers, le machin de ‘ONU et la CPI, sont leurs instruments pour fabriquer des montres africains, pour quel intérêt HALEY pourrait aider le peuple congolais , rien du tout, la démocratie est un bine de tous les peuples et à chaque pays de mieux huiler ses idéaux; or, nous sommes toujours contre un seul homme, comme si une seule personne peut construire le pays; c’est dommage que les haines dépassent l’entendement de nos points de vue politique.

Comments are closed.