Nikki Haley arrive très en colère à Kinshasa

9
741

Les spéculations vont bon train dans la capitale congolaise, alors que l’Ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU devrait arriver ce week-end. Nikki Haley est attendue à Kinshasa le 21 octobre, alors que sa visite intervient au moment même que les Etats-Unis protestent farouchement contre le pouvoir congolais.

A Kinshasa, on a toujours placé l’arrivée de Mme Haley sous les bons signes, annonçant notamment une certaine normalisation des relations tendues entre les Etats-Unis et la RDC. « En diplomatie, la visite d’un officiel dans un pays déterminé est toujours un signe de normalisation et de consolidation des relations diplomatiques car elle permet un échange sur les questions d’intérêt commun qui est noté dans les annales communes et nécessite un suivi de réciprocité« , nous expliquait un officiel congolais.

« [L’ambassadrice] Nikki Haley [qui] fera sa première visite en Afrique, au Congo, affirme ne pas venir en donneur de leçons mais pour comprendre« , expliquait même les Affaires étrangères dans un tweet poster peu après la rencontre du vice-Premier ministre et ministre congolais des Affaires étrangères She Okitundu avec Mme Haley jeudi dernier à New York.

Toutefois, les choses semblent avoir changé. En effet, les Etats-Unis ne décolèrent toujours pas après l’élection de la RDC au Conseil des droits de l’Homme, qu’ils qualifient de « preuve de plus du manque de crédibilité » de cette institution onusienne.  « L’élection d’aujourd’hui est un exemple parmi tant d’autres de la raison pour laquelle le Conseil des droits de l’homme (CDH) manque de crédibilité et doit être réformé pour être préservé. La république démocratique du Congo (RDC), pays notoire pour sa répression politique, sa violence à l’égard des femmes et des enfants, ses arrestations et détentions arbitraires et ses assassinats et disparitions illégales, a été élue comme membre de ce qui est censé être l’instance la plus prééminente au monde en matière de droits de l’homme« , a déclaré l’Ambassadrice américaine à l’ONU.

Tout à coup, les spéculations vont bon train à Kinshasa où les opposants espèrent une fermeté des autorités américaines pour obtenir le départ de Joseph Kabila. Selon la presse belge, il « est envisageable que Nikki Haley, ambassadrice des Etats Unis aux Nations Unies, profite de sa prochaine visite au Congo pour avertir Kabila qu’il risque de comparaître devant la Cour pénale internationale (CPI) s’il tire sur des  manifestants« .

L’Église catholique et d’autres acteurs travaillent à la possibilité que l’ambassadrice de l’ONU Nikki Haley envoie un message univoque à Kabila lors de sa visite du 21 octobre : « si vous tirez sur vos citoyens, vous encourerez une persécution de la Cour pénale internationale« , explique MO.be.

« En effet, Nikki Haley peut soumettre personnellement cette question au Conseil de sécurité de l’ONU afin que celui-ci, en vertu de l’article 13 du Statut de Rome de la Cour pénale internationale, qualifie cette violence envers la population d’acte d’agression et la renvoie à la Cour pénale internationale, » explique cet article de MO.be (en Nerlandais).

9 Commentaires

  1. Elle vient en pompière pyromane. Les malheurs du peuple Congolais viennent de son pays les USA qui arment Kagamé pour qu’il déstabilise la RDC. Sans oublié la complicité de la MONUSCO et les Multinationales. La haine et l’animosité l’habitent car leur poulain KABILA ne suit plus les consignes.

    • VOILA DE PROPOS ILLOGIQUES D’UN PUR « NULLARD » QUI NE PIGE RIEN DES VRAIS ENJEUX. NOUS PARIONS QUE CE MEC, COMME KABILA, DETIENT UN « DIPLOME » D’UNE BOITE PSEUDO-UNIVERSITAIRE SUR INTERNET.

  2. Malheur à nous lorsque nous pensons que ce sont les autres comme les Américains qui viendront trouver solution à nos crises alors que ce sont eux les tireurs des ficelles. Nikky vient se rendre compte de notre problème pcq il y a bcp de versions sur la crise congolaise; elle ne vient pas en juge ni en donneur des leçons. Faudra-t-il être magicien pour comprendre comment fonctionne la diplomatie entre Etats? Elle et son pays ont milité pour que notre pays ne soit pas candidat et ne soit pas élu membre du Conseil des droits de l’homme; ont-ils été entendus par d’autres pays? Réfléchissons et soyons réalistes: entre les Etats, ce sont les intérêts qui comptent. Que fait les USA en Israël face au non respect des droits de l’homme et des résolutions des NU?

    • A mon avis ce n’est pas Nikky hallay qui avait tiré sur les manifestants le 19 et 20 septembre 2016 alors qu’ils manifestaient pour réclamer les élections.
      Ne mélangeons pas les sujets quand nous sommes à court d’arguments. Le problème actuel a un nom: c’est Joseph kabila. La solution c’est son départ avant toutes choses. La tripartite c’est de la poudre aux yeux.

  3. IL Y A BELLE LURETTE QUE L’ASSASSIN (ET VOLEUR) ILLEGITIMEMENT ET ILLEGALEMENT AU SOMMET DE NOTRE PAYS MERITE LA CPI, ET PIRE CHATIEMENT.

    ON A PAS BESOIN DE MME NIKKI HALEY POUR LUI FAIRE COMPRENDRFE QUE SON LOURD DOSSIER DE CRIMES INCLU ASSASSINATS DE MILLIERS L’ATTEND.

    VOILA POURQUOI CE BANDIT ET SES LECHEURS NE VEULENT PAS RESPECTER LES PRESCRITS DE NOTRE CONSTITUTION POUR AINSI TENTER D’ECHAPPER AU CHATIEMENT QUI LES ATTEND EN RDC ET A LA HAYE.

  4. La Réalité Du Problème De La Rdc A Été Manifeste Lors De La Réaction De La Monusco à Uvira Contre La Cpnsc.Complicité De La Communauté Internationale Contre Notre Souveraineté!
    Raison Pour Laquelle Ils Se Sont Arrangés De Rassembler Les Étrangers Portant Le Nom Patronimique’congolais’mais Non Patriotes, Car ayant Une Double à Triple Nationalité,afin De Maltraiter et Piller Le Peuple Et Richesse De La Rdc pour leur Intérêt Tout En Nous Flattant Par Des Vains Propos/discours!
    La Solution La Meilleure Ne Proviendra Que De Nous Même,chers Compatriotes.Car,même En Matière Du Développent,c’est Celui Dit Endogène Qui Est Le Plus Efficace.
    Courage Donc!Prenons Notre Destin En Main Sans Nous Laisser Berner Par Les Américains Et Leurs Marionettes!Vive La Révolution Pour La Liberté Du Peuple Congolais!

Comments are closed.