Germain Kambinga: « la rue risque certainement de tout emporter »

7
773

Les élections tant attendues en République démocratique du Congo n’auront pas lieu avant au moins avril 2019, laisse entendre le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Corneille Nangaa a affirmé dans une déclaration à la suite d’une réunion avec des représentants de la société civile mardi qu’il faudrait au moins 504 jours pour organiser le scrutin une fois l’enrôlement des électeurs terminé.

Cette annonce a déclenché une vive contestation auprès de l’opposition congolaise qui annonce vouloir faire recours à la rue. « Mr Nangaa vient d’enclencher le détonateur. Les Congolais Debout avec les forces politiques et citoyennes vont passer à l’action« , réagit pour sa part le leader du mouvement citoyen des Congolais début via son compte Twitter.

« La rue risque certainement de tout emporter« , dit Germain Kambinga, dans une interview exclusive avec POLITICO.CD. Pour lui, la proposition de sa coalition politique au sujet d’une « table ronde » pour résoudre la crise politique actuelle est plus que d’actualité.  « Notre proposition est donc plus que d’actualité et ceux qui croient que la politique de la haine, de la confrontation est une solution se trompent« , dit-il.

Le président du parti Liberté explique qu’une « table ronde avec une implication contraignante de la communauté internationale est une recette qui a déjà marché car en plus de la solution politique nous aurons la garantie d’avoir de vraies solutions pour les problématiques de financement du processus et de l’accompagnement technique avec en bonus une embellie économique certaines car les opérateurs seront rassurés. »

L’ancien ministre congolais de l’Industrie appelle  la classe politique à prendre ses responsabilités. « La rue risque certainement de tout emporter si nous ne prenons pas nos responsabilités d’acteurs politiques pour donner une lisibilité et une crédibilité au processus en cours« , dit-il dans cette interview à lire bientôt sur POLITICO.CD.

7 Commentaires

    • LA RDC DOIT AVANCER. TOLINGANA PE MBOKA. NAANGA SI TU ES INCAPABLE DE NOUS PRODUIRE LES ELECTIONS CETTE ANNEE 2017, PLI TES BAGAGES ET DEGAGE AVANT QUE LA RUE T’ECRASE.

  1. La rue c’est la seule solution. Une table ronde va seulement dégonfler le peuple et Kabila qui n a aucune intention de quitter le pouvoir trouvera d autres astuces pour se maintenir au pouvoir. Il n aura même pas une journée de plus après le 31 décembre 2017. Et avant cette date, seuls quelques membres de PPRD vont le reconnaître comme leur président. Il est l ennemie numéro 1 de la Constitution de notre pays et ne peut nous représenter.

  2. Que la rue emporte tout et toi avec, elle doit nettoyer toute cette pourriture corrompus qu’on appelle la classe politique congolaise, qui a assez jouée avec la patience du peuple congolais…

  3. Le Monsieur plaide pour une table ronde qui lui permettra de devenir ministre pendant que le peuple croupit dans la misère et le processus électoral bloqué.
    Le message est clair: Kabila ne veut pas organiser sa succession et ce n’est pas une table ronde qui va lui faire changer d’avis.
    Nos bourgeois d’état le savent mais ils s’en fichent

  4. Le problème de la crise actuelle, Ce n’est pas liée à des tables rondes, dialogues ou concertations nationales parce qu’on en a eu assez mais c’est dû à l’inconscience du politique congolais ne respectant pas ses engagements ou accords. Il y a de ceux-là qui ont décidé d’entrer négativement dans l’histoire de la RDC.

Comments are closed.