Passeports: des nouvelles mesures sur « ordre du présidentiel »

Devant l’Assemblée nationale hier à Kinshasa, le vice-Premier ministre et ministre congolais des Affaires étrangères Léonard She Okitundu a annoncé une série de mesures pour assoupir la décision du gouvernement d’interdire les passeports semi-biométrique en RDC.  Partager :FacebookX

CONGO-PASSPORTS-202

Dans son intervention, le ministre She Okitundu a rassuré les députés au sujet des recettes générées par l’administration de son ministère, qui « sont perçues et canalisées en toute traçabilité vers le trésor public« . Il a également a fait savoir que le président Joseph Kabila l’a instruit de prendre en compte les réclamations persistantes de la population depuis la publication du communiqué du 15 septembre dernier.

Ainsi, a-t-il affirmé, d’avoir instituer des mesures de facilitation pour la population. Malgré que l’obligation de se procurer le nouveau passeport soit maintenue, pour le détenteur de l’ancien passeport dont la date d’expiration arrive à échéance dans les années 2019 et 2020, l’acquisition du nouveau passeport se fera moyennant paiement d’un forfait de 100 $ au lieu du prix coûtant de 185 $. Et puis la prolongation de la date de la mise en application de la mesure gouvernementale jusqu’au 14 janvier 2018.

Les anciens passeports contenant un ou plusieurs visas en cours de validité restent avec l’obligation de se procurer un passeport biométrique afin de bénéficier d’un scellé consulaire qui lui permettra de circuler librement jusqu’à l’expiration de son visa. A l’embarquement comme au débarquement, le cachet de service de migration ne sera apposé que sur le passeport biométrique.

« Les agents de la Direction de la chancellerie de mon Ministère et nos missions diplomatiques sont préparés pour s’adapter au contexte de forte pression prévisible », a déclaré le Vpm Shé Okitundu. Il a en outre affirmé qu’un guichet spécial pour les Congolais de l’étranger sera mis en place au sein du Ministère pour faciliter leurs démarches d’obtention du nouveau passeport. « Il en sera de même pour le scellé consulaire qui bénéficiera aussi d’un guichet spécial et des antennes de relais dans les aéroports », a-t-il dit.

Shé Okitundu rassure donc toute la population congolaise que le prix officiel du passeport est fixé à 185 $ « et je ne tolérai  désormais aucun marchandage sur ce prix réel de ce titre. Tout agent de l’administration qui sera dénoncé et jugé coupable de rançonner les paisibles citoyens en prélevant des frais supplémentaires injustifiés sera sévèrement sanctionné ». Il a fini par promettre de prendre des mesures concordantes concernant la délivrance des visas conformément au compte-rendu du dernier Conseil des ministres.

A l’annonce de la décision du gouvernement d’interdire ces passeports électroniques dits « semi-biométriques », plusieurs médias avaient affirmé que « cette décision émanerait directement de la présidence de la République ».