Washington – Kinshasa: vers la normalisation?

8
864

Huit mois après son arrivée au pouvoir, le président américain Donald John Trump s’est enfin exprimé publiquement sur la République démocratique du Congo, durant une réunion avec  des dirigeants africains en marge de la 72ème Assemblée générale de l’ONU.

Associant la RDC au Soudan du Sud, le président américain dit « suivre la situation » de près: « Des millions de vies sont menacées et nous continuons à fournir une aide humanitaire, mais des résultats réels pour arrêter cette catastrophe nécessiteront un processus de paix dirigé par les Africains et un engagement sincère et vraiment sincère de toutes les parties impliquées« .

A la différence de Barack Obama, le président Trump ne parle ni des Droits de l’homme, encore mois du départ de Kabila durant cette réunion certes généraliste. Il annonce par ailleurs l’arrivée prochaine en RDC, de Nikki Haley représente les Etats-Unis auprès des Nations unies. « Le voyage de Nikki Haley est prévu de longue date en RDC pour octobre et il est même souhaité par le vice-Premier minsitre Okitundu [Chef de la diplomatie congolaise] pour qu’elle se rende compte de la situation réelle en RDC pour éviter qu’elle ne prenne des positions souvent excessives en dehors des réalités sur base de rapports diplomatiques ou d’ONG et médias souvent biaisés« , explique-t-on à POLITICO.CD du côté des Affaires étrangères.

En effet, Mme Haley ne porte par les autorités congolaises dans coeur. Elle s’est attaquée en juillet dernier à la candidature de la RDC Conseil des droits de l’Homme.  «Quand des pays du groupe Afrique avancent la candidature d’un pays comme la RD Congo pour qu’il devienne membre du Conseil des droits de l’homme, cela n’affaiblit pas seulement cette institution, mais alimente également le conflit qui provoque tant de souffrances sur ce continent », affirmait-elle.

Signe de normalisation

Néanmoins, comme l’explique notre source, elle a rencontré le 10 aout 2017 l’Ambassadeur de la RDC aux Etats-Unis à New York,  « qui avait insisté dans ce sens pour qu’elle touche la réalité congolaise du doigt et comprenne ses défis immenses. Cela la rendra plus crédible. »

Par ailleurs, sans expérience diplomatique, Nikki Haley est une nouvelle dans la diplomatie américaine. Ex-gouverneure de Caroline du Sud d’origine indienne, elle est devenue de facto depuis janvier la voix de la diplomatie américaine, profitant d’un relatif effacement du secrétaire d’Etat Rex Tillerson et surtout de son lien direct et très fréquent avec Donald Trump.

A Kinshasa, on voit son arrivée d’un bon oeil. « En diplomatie, la visite d’un officiel dans un pays déterminé est toujours un signe de normalisation et de consolidation des relations diplomatiques car elle permet un échange sur les questions d’intérêt commun qui est noté dans les annales communes et nécessite un suivi de réciprocité« , nous explique un officiel congolais.

Une visite très attendue, d’autant plus que l’opposition congolaise clame l’illégitimité des institutions actuelles; alors que la présence de l’officielle américaine dans la capitale pourrait s’avérer être une reconnaissance de l’Administration Trump du pouvoir de Joseph Kabila. « N’oublions pas il y a plus de 180 pays dans le monde, dans une année visiter un pays est souvent un choix de grand d’intérêt car le temps est cher pour les top diplomats surtout du niveau de Nikky Halley. Dans cette perspective,c’est une normalisation évidente« , ajoute notre source.

Du côté de l’opposition, on espère que cette visite se rassemble à celle de Bill Richardson dans les années 1997, venu annoncer au président Mobutu qu’il devait quitter le pouvoir.

8 Commentaires

  1. Les plantons de l’imposteur vomi Kabila, nous citons entre autres SheOkitundu, Kikaya Karubi et Raymond Tshibala, se voilelnt la face et pretendent que la visite prochaine de Nikky Hailey est une « reconnaissance » de l’Imposture de leur chef s’acrochant illegalement et illegitimement au sommet. Quelles conneries..!

    Pour ces parasites PPRD-MP aux abois, Mme Hailey qui ne cache pas son mepris de la Voyoucratie de Kabila (et l’a dit a maintes reprises jusqu’a dennoncer la complicite de l’ONU et donc de la MONUSCO) vient a Kin pour octroyer un « 3e Mandat » a leur petit chef.

    Voila des hallucinations de ces jouisseurs-reveurs !

    • la vérité est entrain d’arriver par les escaliers Malheur aux tonneaux a injures qui seront vidé de la calomnies gratuites et l’arrêt vasculaire cardiaque emportera les hallucinés du pouvoir par la rue ca la rue devient un rêve lointain et le peuple a découvert on le vend pour des postes

      • Oui, on t’a entendu Tshibanda… Tandis que tu te la coules douces avec les $6 Million du Tresor que le Roublard a mis a ta disposition pour vendre son Imposture aux USA, tes freres Kasaiens continuent a perir victimes de Kalev Mut et ses bandits-tueurs BanaMura. Bon appetit a Kingakati

  2. Normalisation ? Oui et non !
    OUI dans la mesure où les relations diplomatiques structurellement présentes lors de la précédente administration s’étaient distendues politiquement au point de rafraîchir les contacts et qu’avec celle-ci l’ambition est de reprendre tout selon leur vision, ce qui les normalise d’une certaine façon !
    Oui aussi parce qu’avec le tropisme protectionniste et pragmatique de Trump donc mercantile, pour lui comme d’ailleurs pour Macron et d’autres puissances, notre pays représente un réservoir des richesses dont il faut profiter et donc un marché utile à bien ranger dans leur catalogue…
    Dans ce sens, les Congolais seraient naïfs de voir l’Amérique ou son émissaire comme d’autres Occidentaux venir s’émouvoir généreusement de nos souffrances; leurs intérêts comptent en premier…

    NON dans le sens d’attendre que Mme Halley dont on connait l’exigence d’ordre se satisfasse à peu de frais d’un régime à quelques nuances près « voyou » qui produit du désordre dans son pays et dans la région donc source de déstabilisation dans le monde…
    Elle ne manquera pas ainsi de signifier aux apparatchiks kabilistes toute sa détestation de leurs méthodes…
    Attendons voir la suite des faits !

    • Mondele aza na moninga ya moto mwindo te ! likambo na ye aza biloko ya nse na ya likolo ya ekolo ya masta wana amoni ekoki ko mema mboka na ye liboso! nde wana biso ba Kongolais to za na pongi na miso !

      • leo limpopo dis moi entre nous être con comme tu l es c,est don de naissance, tu l,a hérité à l’allaitement ou tu a pris des cours accélérés du soir?
        pour toi tu crois que cette femme vient pour normaliser les relations avec Kabila? wouaw
        te souviens tu du refus de Pape de venir en RDC et l’annonce du Nonce qui disait que le Vatican ne veux pas que la venu du Pape soit interprété comme un soutient au pouvoir, te souviens tu? oui sache alors que pour elle aussi c’est comme ça voilas elle n’est pas encore arrivé vous avez déjà commencé a chanter que c,est la reconnaissance du pouvoir de Kabila par Trump, la normalisation des rélations… vendre la peau de l’ours avant de l’avoir abattu! et si c’est le contraire parce que le monde entier ne veux plus entendre parler de Kabila et Trump lui même réserve un traitement spéciale à Kabila afin qu’il sert d’exemple aux autres dictateurs Africains et toi tu danse!!! faut être toi pour le faire.

  3. La communauté internationale les américains en tête, la majorité présidentielle et l’opposition congolaise tous sont des oiseaux de même plumage. Eux voient seulement leurs intérêts et non le social de la population.

  4. Si notre opposition est intelligente, c’est le temps d’organiser de très grandes manifestations pacifiques contre le gouvernement! Kabila n’aura pas de choix: ou bien il va laisser les manifestations avoir lieu et ainsi il va soigner l’ image qu’il veut projeter de pacifiste (voir ce qu’il vient de faire au Kasaï), ou bien il va réprimer les manifestations et garder la mauvaise image d’un sanguinaire qui va continuer à être vomi par le monde, spécialement par cette femme que Trump veut envoyer en RDC.

    Dans tous les cas, c’est Kabila qui est perdant! Mais l’opposition sera perdante à ne rien faire!

Comments are closed.