«La démocratie ce n’est pas la rue», la petite phrase de Macron qui divise en RDC

17
850
L'accord de Paris sur le climat de 2015 pourra être enrichi mais ne sera pas renégocié, a déclaré Emmanuel Macron mardi lors de son premier discours devant l'Assemblée générale de l'Onu, opposant une fin de non-recevoir à la demande des Etats-Unis de renégocier certains points. /Photo prise le 19 septembre 2017/REUTERS/Shannon Stapleton

Le duel opposition-majorité se poursuit à New York où se tient la 72è Assemblée générale des Nations Unies. Ainsi, chaque déclaration des leaders de la Communauté internationale est scrutée à la loupe, les deux camps cherchent donc s’attirer les faveurs des puissances internationales dans la lutte qui les opposent en RDC.

Emmanuel Macron et Donald Trump, respectivement président de la France et président des Etats-Unis, sont les deux vedettes de cet affrontement. Et alors que le président américain n’a daigné montrer de signalement en direction de la RDC, Emmanuel Macron s’est retrouvé, malgré lui, au coeur d’une polémique entre les Kabilistes et les partisans de l’opposition congolaise.

«Je crois dans la démocratie, mais la démocratie ce n’est pas la rue», a déclaré le président de la République à la journaliste vedette de CNN, Christiane Amanpour. Une sortie qui a déclenché une polémique jusqu’en RDC où le pouvoir s’en réjouit, alors que l’opposition proteste.

« Les anarchistes congolais ont, une fois de plus, échoué à l’Onu, le mensonge n’a pas payé et ne payera pas. Venez dans le camp de la paix« , jubilait , directeur de Cabinet Adjoint du président Joseph Kabila via son compte Twitter, en partageant une capture d’écran de la déclaration du président français. 

Avant lui, Tryphon Kin-Kiey Mulumba, ancien ministre et cadre de la Majorité Présidentielle, déclarait sa flamme au jeune président, le qualifiant de « pragmatique ». « J’aime ce Président très pragmatique. Les médias français s’intéressent trop à la communication mais pas au fond »

Les partisans de l’opposition ne sont pas d’accord avec le président français. En témoigne la sortie de Sindika Dokolo, leader du mouvement citoyens des Congolais debout. « La démocratie n’est pas la rue quand il y’a élections où le peuple choisit une leader et un projet. En RDC, la démocratie viendra de la rue« , rortoque-t-il toujours sur Twitter.

Comme les partisans de l’opposition, la déclaration d’Emmanuel Macron est aussi contesté en France. Député de la « France insoumise », en pointe dans la contestation contre la réforme du Code du travail portée par le gouvernement d’Edouard Philippe (Premier ministre français, Ndlr), Danièle Obono a déclaré : «La démocratie est née aussi dans la rue. Faire grève, manifester, c’est un droit fondamental.»

«La démocratie ne se fait pas dans la rue mais dans les bureaux du patronat», a ironiquement posté un internaute, en référence à l’Institut Montaigne, un cercle de réflexion du patronat qui hébergeait En Marche à ses débuts.

17 Commentaires

  1. La démocratie n’est pas non plus remplir des prisons avec des opposants, tuer a la machette, violer les mamans, cambrioler les demeures au jour le jour , affamer la population, utiliser une armée étrangère contre les paisibles citoyens et forcer les autres a l’exil.

    • Toujours a la recherche des poux sur la tete de Kabila n’est ce pas ? amener le chaos dans la rue afin de d’attirer l’attention pour un cas d’opinion est un délit criminel pour les commanditaires et les commandités ! le Duo ambitus Katumbi-Tshisekedi laissait présager un déluge sur la RDC aux sessions actuelles a l’ONU mais une douche glaciale en ait sorti pour les chercheur du pouvoir dans la rue !

      • la traduction que tu fais de cette phrase est littérale; pourquoi cette phrase ne voudrait pas dire aux présidents sangsue que la démocratie c’est le respect de la constitution purger les deux mandats requit et quitter le pouvoir avant la rue vous chasse du pouvoir.
        n’est ce pas qu’on dit que Celui qui peut régner sur la rue régnera un jour sur l’Etat, car toute forme de pouvoir politique et de dictature à ses racines dans la rue.Joseph Goebbels
        Homme d’état, Homme politique, Ministre, Nazi (1897 – 1945)

        • Tu viens d’administrer une « douche froide » a ce parasite kanambiste « LeoLipopo » se rassasiant des miettes qu’il ramasse en dessous de la table et du sang de ses freres du Kasai qu’il deguste avec son petit chef illegitime a Kingakati

        • Y a longtemps qur je t’ai lu Elkabong ! le mal qui ronge la plupart des extra amoureux du Congo que vous professez: c’est lire la constitution de la république comme les catholiques lisent la bible ! Tout y est mentionné pour avoir le pouvoir das la constitution de la république sauf prendre le pouvoir par la rue ! et vous savez comment comment Josef goebels a fini avec ses camarades Nazi ! et vous voulez que vos idoles du Rassop/limete finissent ainsi??? et Dit Elkabong pourquoi maintenant vous ne voulez plus des élections et aimez la rue?? vous savez que vous êtes vulnérables ! je serai gre Elkabong si ,sur la base de la constitution vous me demontrer illégitimité de Kabila!

  2. Matière à réflexion pour des esprits libre , une aubaine pour les dictateurs qui vont s’en servir comme argument de répression et enfin une déception pour les activistes de la démocratie qui vont en pâtir.Emmanuel Macron par cette phrase augure des jours sombres pour les manifestants particulièrement dans les pays en crise comme la RDCongo…

  3. De toute le façon le contraire peut aussi être vraie, ça c’est selon Macron qui trouve que la démocratie n’est pas dans la Rue, mais d’où vient celle qu’a la france aujourd’hui. Tous ça c’est cracher sur nous et nous endormir d’avantage nous peuple Congolais et eux continuent à piller et se créer du travail en RDC. D’où nos opposant doivent solidariser ensemble avec nous Citoyens pour faire de force appel à cette démocratie oui, qui peut faire couler du sang, mais par la suite on la.

  4. Emmanuel Macron est un naif, timide et confus jeune President quant il en vient a l’Afrique et autres coins du Monde. Macron oublie ou ignore l’experience de la rue au Burkina qui libera son Peuple de Compaore.

    Comme tel, Macron se fait facilement manipuler par des lobbies a la solde des voyou-crates comme le tres sanguinaire « Jo Kabila » et sa bande.

    Ajoutons que les conseillers-Afrique de Macron, inclu ceux qui se ruerent a Lubumbashi tout juste apres la victoire de Macron pour y rencontrer le Roublard de Kingakati (avec le boureau Kalev Mutond) peuvent facilement succomber aux « tentations d’enveloppes ».

    A vous d’en tirer donc vos propres conclusions….

    Comme le dit tres bien notre compatriote Sindika Dokolo, les Actions de Rue est une arme que possede notre Peuple appauvri et meurtri par 16 ans de Kabila et sa voyoucratie sanguinaire. Tout comme au Burkina !

    En bref, la liberation de notre Pays des griffes de la kleptocratie sanguinaire que dirige illegitimeent et illegalement Kabila et ses bandes mercenaires depuis 16 ans n’est pas soumise a l’approbation de Macron.

    Elle viendra des actions des Congolais eux memes, inclu pressions de la rue. Cette Lutte continue !

  5. « La démocratie n’est pas la rue » a dit Macron, une phrase incomplète. Je la reformule et la complète pour lui. « La démocratie n’est pas la rue, la démocratie C’est l’urne ». Et Macron devait savoir que là où il n’y a pas d’urne, où il n’y a que armée et police dans la rue, la démocratie vient de la rue quand le souverain primaire s’y invite. Et Macron n’y peut rien.

  6. Le mouvement révolutionnaire qui éclate en février 1848 met fin à la Monarchie de Juillet et institue la République. Le suffrage universel masculin est alors adopté par le décret du 5 mars 1848 et ne sera plus remis en cause.
    E.Macron devrait se souvenir que c’est grâce à la rue qu’il a pu bénéficier d’un vote démocratique. Alors dire des absurdités comme ça, c’est craché sur la tombe des révolutionnaires qui se sont battu pour que la France soit une vraie démocratie. Mais bon pas étonnant qu’il ait dit ça quand il fait des lapsus entre la fin de l’Etat de droit et la fin de l’Etat d’urgence. On remarque son penchant pour un Etat non démocratique.

  7. la démocratie a raison d’être suivi en respectant la constitution de la république dans son intégralité, sans courir aux différentes dialogues, car les dialogues sont des témoins d’une mauvaise démocratie. la révolution française est la preuve que la rue peut procurer a une république une démocratie. macron ne veut pas que la R.D.C. émerge. nous Congolais, nous sommes derrière cette façon d’agir comme le Français pour une démocratie durable.

Comments are closed.