Lambert Mende a rencontré Laurent-Désiré Kabila trois mois avant sa mort

16
878

Dans une interview exclusive accordée à Politico Magazine, Lambert Mende Omalanga, actuel ministre de médias et communication, également porte-parole du gouvernement Congolais revient sur son parcours politique.

Entre des épisodes bien connus du public et des périodes peu racontées, Lambert Mende s’est livré, révélant notamment avoir été reçu par Laurent-Désiré Kabila trois mois avant son assassinat.

Extrait.

Bonjour Lambert MENDE, pouvez-vous nous dire où est-ce que vous vous trouviez le vendredi 26 janvier 2001, lorsque Joseph Kabila prête serment pour devenir le 4ème Président de la RDC, et surtout, quel était à ce moment vos sentiments ?

Cette période de ma vie semble la moins connue alors que j’ai tout fait pour la mettre en lumière en publiant notamment un livre sur ces années où le pays était quasiment en train de disparaître confie Lambert Mende. Le livre publié aux éditions L’Harmattan de Paris s’intitule «La RDC dans l’œil du cyclone. Les années rebelles revisitées». Le vendredi 26 janvier 2001, c’est de Bruxelles que j’ai suivi la prestation de serment de Joseph Kabila après le drame de l’assassinat de son père 10 jours plus tôt, presque 40 ans jour pour jour après l’assassinat de celui dont il s’était juré de reproduire les hauts faits, Patrice- Emery Lumumba.

En effet M’zee Laurent Désiré Kabila et moi avions en partage la pensée et l’héritage politique du tout premier Premier Ministre de notre Pays, assassiné sur instigation de la Belgique à cause de son intransigeance dans la matérialisation de l’indépendance gagnée de haute lutte par l’ensemble de notre peuple.

Trois mois avant la disparition brutale du M’zee, j’étais à Kinshasa sur son invitation pour explorer avec lui les voies les plus appropriées pour faire échec à la balkanisation du pays par les rébellions factices interposées. Je revois encore M’zee dans son bureau du Palais de Marbre, flanqué de deux de ses collaborateurs encore en vie, me faisant certaines confidences de sa voix imposante : « Petit frère, me confiait-il, ces gens croient pouvoir changer un vieux maquisard comme moi ! Ce n’est pas à mon âge qu’on peut changer. Je ne transigerai jamais sur l’unité et la souveraineté de mon pays. Ils peuvent me tuer pour cela, je ne changerai pas ».

Puis, se tournant vers ses deux collaborateurs avec un sourire narquois, il lança : « De toutes les façons vous savez ce que vous avez à faire au cas où il m’arriverait quelque chose de fâcheux… » Ces mots avaient pour moi valeur de testament. Et donc lorsque Joseph Kabila a prêté serment le 26 janvier 2001, je me suis senti consolé de ce que la mort de son père n’ait pas mis un terme au régime mis en place en RDC dans le droit fil des idéaux de Lumumba…

Retrouvez l’exclusivité de cette interview dans la première édition de POLITICO MAGAZINE, autour des 16 ans du président Joseph Kabila au pouvoir,  qui sort à la fin de cette semaine.qui paraît le vendredi prochain sur toute l’étendue de la RDC.

16 Commentaires

  1. Flatteur de naissance ,opportuniste hors-paire,démagogue sans gêne, ce Mende qui ment comme il respire.
    Souviens-toi monsieur de »Le livre blanc de Mende » à La Haye 1994,lorsque tu fûs porte parole du Gouvernement d’Etienne Tshisekedi. Monsieur t’as pas d’honneur ni d’élégance de foi.
    Honte à toi . Tu m’avais dit que t’es capable de témoigner que la couleur Bleu est verte et pourtant pas verte.Tu m’avais demandé l’argent pour témoigner sur mon dossier de demande d’asile et je t’avais défié.

  2. Un fou!! Joseph Kabila ne suit pas les traces de son père, c’est plutôt le contraire le pays balkanisé avec l’insécurité partout pillé par les pays limitrophes. Monsieur Mende vous êtes un charlatan corrompu, vous connaissez rien au nationalisme arrêté de salir le nom de Lumumba…

    • C’est vraiment un fou, ivre de l’argent sale qu’il amasse auprès de son protecteur rwandais. Rien d’événement dans tout ce qu’il raconte si ce n’est que de la pure flatterie et cycle de repositionnement. Un salaud a la figure qui fait peur aux enfants. Zoba.

  3. Quel credit accorder a ce vagabond politique, jadis a l’UDPS, puis au MPR, puis chez Kagame au RCD-Goma, et aujourd’hui reconverti en faux nationaliste, plutot flatteur-parasite neo-kabiliste au MP pour besoins de son ventre comme ses copains Thambwe et KinKiey?

    • Tu as tout dit James. Une bande de sorciers tombés on sait comment dans ce paradis de la RDC et qui nous tourmente. Ce qui a un debut a aussi une fin. Qui vivra verra.

  4. Le cancrelat en swahili c’est. Mende, ça sent mauvais. Il parle de carrière politique, un homme sans vergogne. Oui sa carrière politique précéder par son métier de rebelle rcd de triste mémoire.le moment arrivera où tu rendra compte,sur ce que ta soit disant carrière politique a produit.pretendre faire parti d’un gouvernement illégal et illégitime vaut crime politique . Si LDK et PEL revenaient aujourd’hui tu sera fusillé, bande de traitre.

  5. Mende est tout simplement un flatteur, et il vit aux depens de ceux qui l’ecoutent et qui croient en lui. Huereusement que seule la famille kabila et surement la femme de Mende peuvent croire que Mende est un homme politique fiable. Lui qui se dit de Lumumba, n’a-t-til pas combattu Muzee? Lui qui se dit de Lumumba n’a-t-il pas ete du groupe de ceux qui voulaient balkaniser le pays? Bref, Mende ne pense qu’a ses interets, meme Mobutu serait appele patriote par mende pourvu qu’il trouve sa part. Ce Kabila qui vole son peuple, qui a des entreprises aux depens de son peuple, de quel patriotisme fait-il montre?

  6. Pourquoi les Flatteurs ont de belles imaginations en RDC? Pourquoi était il devenu rebelle de RCD-GOMA? Quelqu’un qui avait pris les armes contre Mzee a t il une bonne moralité?

    • C ridicule Et choquant De La part d’1 homme sans moralite’.c le congo d’aujourd’hui,les capacites intellectuelles n’existent plus.on arrive plus a comprendre si ce Sont des gens normaux qui ns dirigent ou des attarde’s mentaux. De ma vie ,je n’ai Jamais vu un pays qui Péri,Et les gens reflechissent a travers. Un hoe De contradiction. Par l’ironie De l’histories Et La medoicrite’ De La classe politique Est ministre.

  7. Mende doit appendre à dire la vérité en lieu et place de démagogie. Aujourd’hui il dit qu’il a été consolé par la prestation de serment de Kabila. Est ce que c’est Kabila qui était l’ un des 2 collaborateurs de Mzee? Qui dit mieux. Lambert a sillonné les diables et démons pour nuire au peuple congolais. Le voilà défendre le détournement et l’enrichissement illicite de la famille de J. Kabila alors que Mzee mettait de telles personnes en prison. Qui est si proche et si loin de l’idéologie de Lumumba. Distraction.

  8. Mr Mende peut-il citer les noms des personnes vivantes, qui étaient à cette audience? Ce que l’opinion devrait savoir ce que Mende qui était membre du RCD-Goma, est venu plus d’une fois, en catimini, reçu par Mzee, toujours à des heures très tardives, à l’insu de son mouvement, pour donner des informations d’ordre stratégique, concernant le RCD-Goma. Pour brouiller les pistes, il transitait par Libreville puis Brazzaville. Ce qu’il ne dit pas ce qu’il agissait en traître et non en patriote.

  9. Mende peut il nous citer les noms des groupes rebelles qui voulaient balkanisé la RDC à l’époque ou il dit bien être reçu dans le bureau de Laurent Kabila?
    Et lui Mende faisait partie de quelle groupes à l’époque?
    chui curieux de savoir sa réponse…

  10. Laurent Desire etait naif en se confiant en un homme comme Mende. Voila pourquoi il fut gratuitement assassine. Un Mende qui se dit nationaliste avait d’abord fui en Belgique et pourtant Lumumba qu’il brandit n’avait pas fui la RDC son pays. Enfin tout ce que Mende dit n’est que mensonge…c’est dans ce domaine qu’il recevra son prix Nobel.

Comments are closed.