Offensive diplomatique et financière de Kinshasa à Bruxelles

8
679

Depuis un temps, l’Union Européenne exerce une forte pression sur les dirigeants congolais. Certains ont même vu des sanctions leur être infligées. Pour l’Union Européenne, la dégradation de la situation de droit de l’homme et le blocage du processus électoral est à coller aux autorités congolaises.

Mais seulement, pour Kinshasa, toutes ses sanctions sont qualifiées d’ingérence, que la RDC, un pays souverain, ne peut accepter. Et les autorités congolaises veulent vraiment faire passer leur position.

Déjà, lors du 29eme 29e sommet des chefs d’État de l’Union Africaine, on a vu la remarquable présence de Joseph Kabila, lui qui ces derniers temps, ne participait presque pas à ces rendez-vous de l’organe africain. Un signal fort donc. Bien avant, Kinshasa a pu remporter une victoire diplomatique en évitant le vote d’une commission d’enquête internationale pour le Kasaï comme voulu par l’Union Européenne et les États-Unis. Les pays africains ayant vivement soutenus la RDC à Genève.

Aussitôt le sommet de l’UA terminé, la RDC met le cap sur l’Europe, question d’aplanir les divergences avec l’Union. La délégation diplomatique de la RDC avec à sa tête Leonard Shé Okitundu, son ministre des Affaires étrangères, doit rencontrer le haut Représentant de l’Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, l’italienne Frederica Mogherini. À l’heure où Kinshasa souffre financièrement, l’économie est en branle, cette mission qu’on peut qualifier d’ultime chance, doit réussir pour que le FMI ouvre enfin son robinet.

Lors de sa dernière visite à Kinshasa, Mario Zamoroczy, le Chef de la délégation du FMI avait jugé catastrophique la situation politique et économique de la RDC. Ce paysage ne permet nullement à la RDC de bénéficier d’un quelconque déblocage de fond disait il. La mise en place de la CNSA, la mise en place de mesures de decrispation et la publication d’un calendrier électoral devraient donc être les éléments déclencheurs.

Kinshasa est donc dans l’obligation de réussir son Offensive diplomatique car le but à marquer pourrait donner la victoire.

8 Commentaires

  1. Je ne comprend pas cet article, vous parlez de victoire, de but à marqué mais enfin, comme disent les ivoiriens  » on n’est où là ? » . Sérieux, il y a pas des victoires pour personne, la seule victoire probable est celle d’un peuple, que veut la population , elle obtient ce qu’elle veut ça une victoire, la commission d’enquête internationale , vous pensez que les américains et les européens qui vont venir seront redevables aux autorités de votre pays sans mandats soyons correctes.
    vous gaspillez l’argent pour des bêtises comme des lobbyings et vous voulez que le FMI ouvre les robinets comme la dit notre journaliste. Réfléchissez un peu, ça vous fera du bien.

    • Tres bien dit. Voila la definition d’une desinformation. Et si le seulement ridicule pouvait tuer…

      Cet article parle de « victoire » imaginaire d’un regime aux abois qui va mendier a l’UE et FMI louverture des robinets oubliant ainsi ses discours de nationalisme voyoucratique

  2. A prime abord, le titre sensationnel de cet article est manque de substance. Car il s’git ici de ce mec She Okitundu, tout honte bue, qui va « queue entre les pattes » implorer l’UE et quemander l’ouverture des robinets du FMI. Et ce apres ses diabolisations de l’UE et les USA pour leur ingerence dans luer petendue souverainete (plutot voyoucratie de Kabila) de la RDC. La raison de cette pretendue ingerence? Tout simplement parceque ces pays osent demander au petit patron-voyou de She Okitundu de respecter la Constitution de son pays et de tenir les Elections !

  3. Quelqu’un peut me dire le fond de cette publication. Je lis le texte, mais je ne comprend pas le message ou l’information qui s’y degage

  4. Chers frères,
    J’ai lu attentivement vos différentes interventions et vous avez entièrement raison.
    Soyez rassurer que l’ère Kabila est fini, en occident, la où Okitundu est allé mendier, il parle déjà de ce régime au passé.
    Vous savez, c’est très bête de crier que vous êtes souverain et que l’UE et USA se mêlent des affaires d’un Etat souverain, mais on vous allez quand même demander l’argent, chez ses mêmes personnes parce que l’économie de votre pays est asphyxié. De qui se moque- t-on?
    Le FMI est aussi appelé « institution de Breton Woods » , c’est une création des USA et les plus grands bailleurs sont les USA et UE, ironie du sort.
    De qui se moque-t-on??? She Okitundu ne reviendra avec rien de concret. Réjouissons-nous, car cet imposteur de Kabila et toute sa bande d’aliboron à caractère libidineux vont bientôt nous quitter. Question de temps.
    Un éléphant pour l’abattre, il faut plusieurs cartouches et plus souvent il va tomber un peu plus loin pour rendre son souffle.
    Le régime agonise déjà et un des ces quatre matins, nous risquons de nous réveiller sans président illégitime………..
    La Communauté Internationale a vomi Kabila, c’est fini pour lui.

    Question de temps mes frères.

  5. Kabila n’est pas seulement vomis, Kabila a été jauger, tourner de bord en bord, pesé, mesuré, calculé, divisé, multiplié, soustrait, lessivé et ils se sont rendu compte que c’est un vaut rien.
    Toute la bande des mauviettes qui suivent Kabila comme des mouches aussi subissent le même sort.
    C’est une honte de voir des individus qui se caractérisent comme des hommes et qui en réalité ne sont que des coquilles vides sans aucune consistances.

Comments are closed.