Le « Candidat Président » tuera-t-il le Rassemblement?

12
733

Qui sera le candidat du Rassemblement à la Présidentielle? La question à forte récompense ne trouve pas encore de réponse. La coalition dirigée par Félix Tshisekedi, les restes de la grande union formée à Genval, à Bruxelles en 2016, ne veut pas, pour l’instant, en entendre parler.

« Le Rassemblement n’est pas une plateforme électorale« , répète sans cesse Félix Tshisekedi, fils d’Étienne Tshisekedi, leader de l’opposition et fondateur de cette coalition, décédé depuis février dernier.

Entre temps, le sujet est mis au tapis. Moïse Katumbi, l’autre homme fort de la coalition, soutenu par la puissance composante du G7, lance à qui veut l’entendre qu’il sera bel et bien candidat à cette présidentielle annoncée avant la fin de l’année en route. Depuis son exil, l’ancien gouverneur du Katanga annonce même son retour au pays pour mener sa future campagne.

Des sources proches de cette coalition rapportent même une prochaine annonce de soutien à Moïse Katumbi, comme candidat du Rassemblement. Ce qui a déclenché la colère du Professeur Freddy Matungulu, qui a annoncé lundi son départ du mouvement.

Le président national de Congo na Biso dit ne pas être d’accord avec la décision prise par le Rassemblement/Limete de muer cette plateforme politique en plateforme électorale. Il dit  désapprouver cette décision parce que, selon lui, le leadership du Rassemblement a décidé de soutenir un candidat président alors que lui aussi a des ambitions présidentielles.

« Le Rassemblement aujourd’hui est une plateforme qui soutient un candidat. Nous avons des ambitions qui sont peut-être celles de cet autre candidat. Il nous est très difficile de travailler au sein du Rassemblement en tant que parti politique par rapport aux échéances électorales« , annonce-t-il.

Course à une présidentielle incertaine

A l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), on attend non plus laisser le devant à « qui que ce soit ». Ce grand parti historique de l’opposition congolaise attend bien aligner, lui aussi, son candidat à la Présidentielle. « Personne ne peut battre le candidat de l’UDPS. Nous sommes le parti le plus populaire et à ce jour, le peuple est avec nous. Je ne vois pas comment nous pouvons laisser quelqu’un d’autre être notre candidat« , lance un cadre du parti, sous le seau de l’anonymat.

Si ce cadre ne veut pas être cité, c’est parce que Félix Tshisekedi, qui semble être le futur président de ce parti, à la succession de son père, est un proche allié de Moïse Katumbi. Les deux hommes forment, à l’heure actuelle, le seul front solide contre le Pouvoir congolais, accusé de retarder les élections. Ils n’abordent cependant pas le sujet de cette présidentielle, qui risque de faire voler en éclat la fragile communion.

Par ailleurs, rien n’est sûr au sujet de la tenue de cette présidentielle avant la fin de l’année. Curieusement, les leaders de l’opposition s’affichent peu pour encourager les électeurs à l’enrôler, alors que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a lancé ses opérations à Kinshasa, depuis mai dernier.

Ce processus dans la capitale, justement, est redouté par des opposants. Martin Fayulu, député de l’opposition et membre du Rassemblement, n’a pas hésité à accuser la CENI de chercher à diminuer le nombre d’électeurs dans la capitale, bastion de l’opposition.  De son côté, la CENI qui admet des difficultés dans les enrôlements à Kinshasa, n’a toujours pas publié de calendrier électoral, annonçant toutefois avoir atteint plus de 30 millions d’enrolés, soit plus de 75 % du nombre attendus.

Durant les élections de 2006, et celles de 2011, l’opposition congolaise a souvent pêché par manque de concertation pour présenter un candidat unique. Alors que le débat n’est pour l’heure pas engagé, la même situation risque de se répéter, au point de fragiliser encore plus le Rassemblement, qui a perdu beaucoup de ses cadres depuis le début de l’année.

12 Commentaires

  1. Ct question a déjà était répondu par Felix, le rassemblement n est pas une plate forme électorale, mais y aura une solution quand mm, pour le moment la lutte est pour l alternance et l organisation des élections crédibles…

  2. Freddy Matungulu était déjà un pied dedans un autre dehors, ct encore une chance pour le rassemblement d enlevé les mauvaises herbes avant les grandes discussions pour ou non de la candidature unique, je suis sur et certains y aura une décision favorable pour que le candidat du rassemblement remporte les élections

    • Patrick, je suis d,accord avec toi et j’approuve ton point de vue.
      connaissant les hommes politiques Congolais, nombreux sont ceux qui vont detruire l’union du Rassemblement dans l’espoir de se positionner pour les élections qu’ils vont perdre de toute les façons.
      La MP compte sur la division au seins du Rassemblement et de l’opposition pour remporter les élections ce qui peut arriver sans oublier la tricherie.
      Si l’opposition s’en va aux élections en rang dispersé ils vont diviser les votes et si chaque candidat n’obtient pas plus des voix que la MP qui elle va surement aligner un seul candidat; ils (la MP) vont remporté les élections.
      Ce que moi je conseil c,est que chaque individu qui pense être candidat à la présidence fasse une introspection et trouve sa motivation le changement ne peut pas être seulement la présidence; la présidence est un poste prestigieux certes mais qui exige certains habilités. Un président c’est un garant qui veille sur le respect des textes, leurs application et leurs bon fonctionnement. Le changement c’est les ministres qui cherchent et trouvent des stratégies qui font avancer le pays dans les sens du développement globale.
      Donc il est impératif que chaque individu candidat à la présidence trouve ce qui le motive dans le changement ex: l’économie, le sociale, la sécurité, l’industrie,la diplomatie etc. tu ne peut pas avoir des études en économies et tu détiens des capacités de redresser notre économie et vouloir être président et placer à l’économie une personne qui n’a pas cette motivation!
      tout le monde n’est pas habilité à devenir médecin ou architecte! ce que nous avons besoin, ce que la RDC à besoin c’est la bonne personne à la bonne place; que chacun se pose le bonne question et met de côté des ambitions démesurée, ceux qui ont échouer et sont devenu des dictateurs c,est parce qu’ils ont écouter la voix de l’orgueil que celle de la sagesse et se sont retrouver a une place qu’ils ne méritaient pas.

  3. Soyons serieux et surtout realistes. Felix T. n’a pas le profil desirable d’un President de la Republique, et ce pour les memes raisons qu’il n’en avait pas pour etre 1er Ministre.

    Apres 16 ans d’un voleur semi-alphabete sorti du neant Tanzanien, et dont l’imposition au Sommet s’est faite a travers tricheries, corruptions et tueries, il est temps que la RDC se choisisse un de ses fils plus meritants a la Magistrature Supreme.

    Martin Fayulu – parmi d’autres – reunirait ces criteres.

    • Mon frère si qualifie les autres associés de ton candidat favori Fayulu des voleurs, des incapables…cmt pense tu ton Fayulu va travailler? Si Fayulu se sent capable il a droit comme tout autre citoyen congolais de se présenté comme candidat et surtout que le Rassop n est pas une plateforme électorale, la vérité est que Fayulu ne saura pas battre Katumbi ou Felix, mais ensemble ils sont capable de battre n importe ql candidat aux élections juste et transparente…

  4. Neveu,
    J’ai entendu ton message. Je te remercie « choukran » pour la confiance. Tu veux veux que je t’explique les textes de M. Choukran. Ah ce n’est pas du frangala ici ou tokomi wapi. C n’est pas de la philosophie, que dis-je de la poésie ou de la littérature. Tu sais que je suis moi-même autodidacte. Donc je ne comprends pas tout ou rien du tout. C’est très ésotérique et donc réservé aux seuls initiés. Ces textes pas s’adressent pas vraiment aux villageois comme toi. Mais non, normalement tu devrais comprendre comme tu adores Pythagore et Newton. Non, ce n’est pas l’actualité expliquée ou compliquée. Fais des éfforts, tu comprendras ce q’on écris. Tu comprenais déjà rien de « cartes blanches de Mavungu » tu préférais lire le « jeunes pour jeunes » avec Apolosa et Sinatra. Tu as vu ?

  5. pour ma part, Felix doit faire très attention avec certaines personnes se disant opposants ,FREDY MATUNGULU nous a déçus. s’il vient tant mieux mais il ne doit s’imposer . Mes chers compatriotes,tout le monde ne doit pas être président au même moment ,soyons sérieux .il y aura beaucoup de postes de responsabilités,ne nous entre-tuez pas vraiment regardons la souffrance de ce pauvre peuple. KATUMBI a l’expérience et il l’a prouvé. il a un cœur qui peut lier tout monde.FELIX ?Évitez les gens peuvent vous montrer deux faces ,ils sont beaucoup .FELIX,je te demande d’adopter l’attitude d’INDIRA GHANDI. Elle avait laissé les autres et elle a pris au bon moment.soyez organisateur patient ,tu élèveras ton père et toi-même si DIEU le veut.

  6. Matungulu, prof, quitter les autres pour des ambitions individuelles.
    Si tu minimise l’autre, jamais tu réussiras, humilies toi Dieu t’elevera.
    Ce que tu fais c’est la politique des corrompus comme Tshibala. Nous n’attendons rien de ce genre de politiques

  7. Depuis le jour de sa creation, il a ete clairement dit que le rassop n’etait nullement une plateforme electorale. Le but premier etait d’obtenir le respect de la constitution et l’organisation des elections. Une fois que cette etape aura ete franchie; alors sewlon les interets et les connivences, l’option sera levee de soutenir l’un ou l’autre candidat des plateformes qui la compose. F. Matungulu est confus et presse. Pourquoi cette fuite en avance de sa part?; pourquoi ne pas attendre le moment M pour convaincre ses pairs quand a la pertinence de sa candidature?

Comments are closed.