Mende a raison, dans son tort!

11
852

Nous sommes en guerre. Contre l’occident. Contre la Belgique. C’est le retour du néocolonialisme. « Les blancs » veulent nous dominer de nouveau. Cinquante-sept ans après l’indépendance difficilement acquise, au prix du sang des martyrs de notre pays, la Belgique veut nous remettre sous sa domination. Oui, Lambert Mande a raison. Le ministre congolais, Porte-parole de notre gouvernement légitime et consacré, a raison. Il pourrait avoir raison. Il aurait pu avoir raison. Il a raison, dans son tort.

Car, en effet, tout serait exact si, et seulement si, les choses étaient scandées dans le bon ordre. D’abord : nous n’avons jamais été indépendants, nous luttons pour l’être. Selon le Robert, le patriotisme est un sentiment partagé d’appartenance à un même pays, d’une même patrie. Sentiment qui en renforce l’unité sur la base de valeurs communes. Il conduit à ressentir de l’amour et de la fierté pour sa patrie. Le patriote est prêt à se dévouer ou à se battre pour elle afin d’en défendre les intérêts.

Le Robert n’a du tout dit qu’il faudra étendre le patriotisme à la défense d’un système politique, ou d’un régime. Comme le cœur d’une nymphe, l’amour pour son pays s’accompagne de celui pour son prochain. Bien avant même de lutter contre l’ingérence et les velléités belges à nous remettre sous la colonisation, avons-nous d’abord été patriotes, entre nous, envers nous-même ?

L’amour de son pays est entre autres régie par l’amour de la justice, de l’égalité envers ses semblables. Ces principes sont ainsi coulés dans ce que tous avons convenu d’appeler : « la Constitution ». Mère des règles, tableau de bord, ce document fixe notre conduite à nous tous, en tant que nation souveraine.  Etre patriote, c’est aimer et appliquer ces règles. Il ne s’agit pas de trouver des astuces pour l’appliquer autrement, ou prétendre qu’elles sont appliquées. Non. Car, avant tout, la définition du Robert fait tout aussi appelle au bon sens : ce fort intérieur qui interpelle chacun de nous. Qui pousse à savoir que s’accrocher au Pouvoir contre la volonté de 51% de la population n’est pas juste. Qui pousse tout aussi à rendre justice, à se mettre en évidence. Oui, c’est de ça qu’il s’agit d’abord. Ne pas tuer ses semblables. Ne pas utiliser les ressources de l’Etat contre ses semblables. C’est aussi et d’abord cela le PATRIOTIME.

Se replier sur nous-mêmes serait trahir notre tradition d’hospitalité légendairement congolaise. La particularité de notre patrie doit être préservée non comme une fin en soi mais comme un terreau dont se nourrit l’universalisme, l’africanisme. Faire son devoir de patriote aujourd’hui, ce n’est plus surveiller la frontière et repousser on ne sait quel ennemi, c’est assurer la transmission culturelle, autrement dit ne pas oublier son histoire, ni négliger sa langue et la faire partager aux autres, notamment aux plus jeunes. Chaque génération est héritière de celles qui l’ont précédées. Et c’est bien la vie de la nation qui est en jeu dans cette incessante transmission, au-delà des doutes qui la traversent en ce moment. Le sentiment patriotique peut alors devenir une des conditions de la réussite économique.

Lambert Mende a aussi raison. Le Patriotisme c’est de tirer les leçons du passé. Le salue pour ce grand pays convoité ne viendra ni de l’occident, ni de l’occident. En plus de deux cent ans d’histoire, le mal y est souvent venu.  En atteignant l’embouchure du fleuve Congo en janvier 1579, Duarte Lopez, le marchand et explorateur portugais avait la sincérité d’affirmer qu’il débarquait sur nos terres « à la recherche des esclaves pour les envoyer en Amérique.»

Voyez-vous, nul ne peut surgir sur cette contrée si riche et paisible dans le seul souci de nous sauver. Nous avons tenté l’expérience, par deux fois, faisant appel à des libérateurs venus d’autres cieux, nous avons fini par leur accordé une procuration de massacres qui s’élèvent à plus de six millions de morts à ce jour. Vous voyez, le Patriotisme, c’est aussi compter sur ce pays, et son peuple. C’est aussi savoir s’associer aux autres, arrêter de les juger, ne pas prétendre être LA solution. Ne pas se battre pour sa seule cause personelle. Le patriotisme, c’est aussi admettre ses erreurs, et arrêter de marchander le salue de la République.

Idéal à atteindre, le sentiment suprême d’appartenir à une nation fière et prospère veut que la nation le soit réellement. Ils convient à ses fils de se ressaisir, de se lever et de la bâtir. Le Patriotisme ne se décrète pas. Il n’obéit pas. Il ne peut être utilisé au bénéfice d’un certain nombre de personnes. Ni à celui d’un régime politique. La Belgique n’est pas innocente à  nos problèmes. Mais, en toute sincérité, la Belgique parait bien plus patriote aux congolais que ceux de nôtres, pourtant élites du pays.

Lambert Mende a raison, dans son tort. Mais, tous autant, nous avons tort de passer son appel pour seulement de la vocifération. Le Patriotisme est à construire dans ce pays, mais, seulement selon la définition du Robert.

Litsani Choukran,
Le Fonde.

 

11 Commentaires

  1. Mende n’a jamais demande aux congolais pardon d’avoir appartenu a un mouvement qui a tue ses compatriotes congolais et pille les ressources du pays. Quand Mende est a cote du pouvoir, quand il mange il devient patriote, lumumbiste. Quand il a faim il prefere tuer ses freres pour la survie de sa famille. Le patriotisme, le nationalisme ainsi que la citoyennete supposent le partage des ressources du pays entre tous…quand vous et les proches du president volent le peuple, ne nous parlez pas de votre patriotisme, la il devient mensonger et tres poussieureux…quand vous violez les lois du pays, quand le pouvoir tue ses propres habitants..et toi comme ministre de l’information cache cela ou justifie cela cyniquement, ce gouvernement n’est pas different du colonisateur…Bref, l’ancien colonisateur etait blanc, l’actuel est noir et Mende est parmi ces noirs, il peut tromper les naifs…

  2. Ah..Tres bien dit Litsani Choukran comme d’habitude dans ton elegant style de la Langue de Moliere !

    Soulignons encore que le « vrai Patriotisme » (non pas le faux de Mende-Thambwe se manifestant lorsqu’ils sont dos-au-mur en Crimes contre l’Humanite) est celui qui commenece par strict respect des Lois et Constitution de son Pays, inclu respect des Mandats.

    Bref, le Patriotisme ne reside pas dans des tricheries et instrumentalisation d’une Cour « constitutionelle » corrompue pour prolonger de mandats illegaux d’un President-vomi et ses lecheurs de bottes connus.

  3. Très facile de rejeter en permanence sur les autres la responsabilité de ses propres échecs et ses propres incohérences.

    C’est culturel ou maladif chez le congolais. Les politiciens ne font pas exception.

    Je fais des études minables, je paie pour obtenir un diplôme sans valeur dans un établissement minable. Lorsque je me retrouve face à des difficultés pour trouver un emploi, ce n’est surtout pas de ma faute. C’est celle de mon cousin qui réussit, qui a « touché aux sciences et qui me vole mes chances ».

    Les politiques font exactement pareil. Ils sèment les graines de la discorde, créent et entretiennent des frustrations… Et lorsque ça leur pète sur la figure, ils vont chercher les responsables ailleurs : tantôt les belges, tantôt l’ONU, parfois le Rwanda et à certaines périodes l’Angola.

    C’est ça la posture du congolais. Aucune capacité à se remettre en cause, de réfléchir à ses erreurs et chercher le moyen de s’améliorer. On cherche toujours les responsables ailleurs.

    Mais depuis que nous accusons les autres, rien ne change et le pays s’enfonce encore et encore chaque jour qui passe.

    • Bien dit. Bien argumenté. Cependant Il faut tenir compte de la hierarchie de responsabilité. Un ministre est plus rsponsable qu’un citoyen « ordinaire » sans responsibilité politique. Mais nous sommes tout de même aussi responsables que la classe politique comme Tu l’as indiqué ci-haut.

    • Le patriotisme s’est ne pas des dénonciations d’une certaine ingérence imaginaire étrangère en RDC. Le patriotisme est certes un sentiment de vouloir vivre ensemble mais aussi une volonté permanente de défendre son pays. Les ennemis de ton pays ne sont pas forcément les autre Etats, vous-mêmes pouvait être ennemis de votre pays. Quand on vole, on tue, on ment et on détruit son propre pays , on est ennemis de son pays et par ricocher non patriote. Pourquoi sommes-nous dans cette situation ???
      Pourquoi aujourd’hui des sanctions pendant que les faits reprochés à MENDE ont commencés depuis longtemps???
      La réponse est simple: manque de légitimité.
      Le manque de légitimité est le manque de confiance et de considération. Les effets se sentent à l’interne mais aussi à l’externe.
      Dites à votre grand boss de la majorité de s’exprimer devant la presse avec un sincère jeu des questions -réponses pour nous dires qu’est ce qu’il veut à la fin.

    • Certes je suis totalemnt d’accord avec toi ma soeur sur le fait que les Congolais nous devont nous remettre en question , réfléchir de nos erreurs, changer de mentalité,etc… Mais nous ne devons pas négliger le fait qu’il y’a eu des interventions de l’extérieur (il y’en a même jusqu’à présent ) de l’ONU,nos voisins, des puissances occidental qui sont aussi une tres grandes causes de nos malheurs

  4. M. LITSANI, Pcq vous défendez les sanctions de l’UE contre les autorités congolaises du fait du soit disant non respect des droits de l’homme, je voudrais vous poser une question: que dit l’Accord de Cotonou dans son volet politique et quelles sont les sanctions prévues? En effet, cet Accord est fondé sur un certain nombre de principes fondamentaux dont « l’égalité des partenaires et l’appropriation des stratégies de développement, la participation, le dialogue et le respect des engagements mutuels etc..
    Dans son pilier politique renforcé en 2005, il est prévu que les pays de l’UE peuvent suspendre l’aide en cas de violation grave des droits de l’homme, des principes démocratiques et de l’état de droit… Dans ce cas, une procédure de consultation préalable demeure nécessaire dit l’Accord UE- ACP. Alors, où est prévu des sanctions ciblées individuelles dont font l’objet nos autorités? Il y a haine et intention de nuire dans le chef des pays de l’UE.
    Nul part, M. le Journaliste vous ne trouverez ce genre des sanctions dans cet Accord. Donc, l’UE n’a pas raison bien que nos autorités n’ont toujours pas raison. Toutefois, nos autorités ont raison de rejeter ces sanctions injustes non fondées sur base d’un texte qui lie l’UE et les pays ACP.

    • Si toi, tes copains jouisseurs PPRD-MP et votre petit chef roublard respectiez la Constitution et les lois de votre propre pays la RDC inclu respect des mandats et organisation d’elections en temps prescrit, vous auriez droit au respect de l’UE. De hors-la-loi n’y ont pas droit !

  5. Quel ignorance. Mende oubli que le Congo est colonisé par des noirs qu’il soutient. Si tu veux que les gens te respecte, commence d’abord à te respecter. Son peuple souffre de tout. Son pays est colonisé et ne voit pas l’avenir de ses enfants.

  6. Mende, il faut savoir reconnaître les erreurs de ta famille politique. C’est comme ça que tu vas les aider à s’amender au profit de la nation congolaise. La MP et le PPRD sont le nouveau colonisateur de leurs propres frères et sœurs, et cela sous la bénédiction de leurs parrains rwandais, à travers l’occupation de notre territoire avec 9 généraux dans le commandement des FARDC (Jean Bivegete, Masunzu, Malick Kijege, Obed Rwibasira, Mustapha mukiza, Charles bisengimana, Jérôme Gagakwavu + les 2 ex M23 Laurent Nkunda et Bosco Ntaganda), 19 colonels, 70 majors et plus 300 capitaines, 2 sénateurs (Moise Nyarugabo et Edouard Mwanga Chuchu), des ADG et Directeurs dans les entreprises publiques.
    Pour le cas ci-haut cité, il ne s’agit pas de néocolonialisme? ça fait pitié Mende. Tu es à bout de souffle et d’arguments. Et tu veux faire croire aux gens que tu es toi, patriote? Il se peut d’ailleurs que tu détiennes une double nationalité toi aussi. Peut être djiboutienne ou somalienne, que sais-je encore?

  7. Mende oublie que la rébellion qu il a ramené dans les affaires a son actif plus des morts que la colonisation, le patriotisme exige le respect des lois et non accusé les autres lorsqu’ils cherche a te ramené au bon sense…

Comments are closed.