Enrôlement à Kinshasa, les premiers couacs

5
659

Déjà, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) n’a pris en compte que quatre communes au lieu de vingt-quatre que compte la ville de Kinshasa. Cette institution d’appui à la démocratie a rassuré que l’opération va s’étendre sur tout Kinshasa.

Alors que la CENI a fait la ronde des médias pour affirmer que tous les matériels sont sur place et que tout est prêt, les Kinois qui se sont rendus dans des centres d’enrôlement ouverts ce matin ont fait un constat amer. « Mes chers frères et soeurs, cet enrôlement est une vaste blague. Je viens du centre d’enrôlement de l’Athénée de la Gombe. Il n’y a qu’une seule machine pour toute la commune. On nous a dit de rentrer parce qu’ils ne sauront pas enrôler tout le monde aujourd’hui« , déplore un Kinois.

Le comble est que ce centre est le même dans lequel se sont fait enrôler le président de la République et le gouverneur de la ville de Kinshasa.

« Donc ce Bureau n’a été ouvert que pour enrôler Kabila et Kimbuta?« , se demande-t-il avant d’appeler à la vigilance tous azimuts: « soyons prudents. Kabila et des hommes veulent nous prendre pour des cons« .

Un peu plus loin, dans l’autre extrémité de la capitale, dans la commune de Barumbu: même constat. « Je suis dans un centre ici dans la commune de Barumbu dans l’enceinte de l’Ista. L’enrôlement est interrompu. Les agents de la CENI nous ont dit que la machine ne peut qu’enrôler 60 personnes par jour« , alerte, dépité, un autre Kinois. »

Mauvais départ, panne technique…? Les questions restent posées. Ce qui est sûr, à l’allure où vont les choses, la CENI ne manquera pas de prolonger le délai de deux mois qu’elle s’est donnée pour la ville de Kinshasa.

5 Commentaires

  1. Qui a bu boira, dit-on. Qui vous a dit que ces Afdeliens qui sont arrivés au pouvoir par les armes, accepteront de le quitter par les élections libres et transparentes? Le ministre de la justice et garde des sceaux, M. Alexis Tambwe Mwamba s’est déjà exprimé en termes un peu voilés là-dessus: «Démissionner actuellement est irresponsable».

  2. Que ces soit disant autorités de la rdcongo, ne se fatiguent pas par des manoeuvres inutiles, ils n’ont qu’à rester et demeurer comme ça sans élections. Car s’ils voulaient les elections ça se saurais.

Comments are closed.