Clément Kanku impliqué dans les massacres au Kasaï, affirme New York Times

16
1494

Dans un long article publié samedi 20 mai, le New York Times affirme que l’experte des Nations Unies Zaida Catalán, assassinée en mars dernier avec son collègue américain Michael Sharp, détenait un enregistrement audio prouvant l’implication de l’ex-ministre Clément Kanku dans les massacres au Kasaï.

Le New York Times affirme que des documents conservés sur l’ordinateur de Zaida Catalán établissent que cette dernière enquêtait sur le rôle supposé de Clément Kanku dans l’incitation à la violence dans la crise au Kasaï, où l’armée affronte des miliciens du chef coutumier Kamuina Nsapu, tué en août 2016 dans une opération policière. 

M. Kanku aurait donc eu des liens étroits avec les combattants de la milice. Ce qui aurait conduit à sa nomination au poste du ministre du Développement par le président Joseph Kabila, dans le but de mettre fin à cette insurrection. 

« Mme Catalán a conservé 130 fichiers dans un dossier sur son ordinateur sous le nom de M. Kanku. Parmi eux, il y avait une conversation téléphonique enregistrée dans laquelle il [M. Kanku] semble discuter de mettre le feu à une ville [village] de la région, Tshimbulu, avec un subordonné. Ils parlent des assassinats ciblés d’un colonel et d’autres fonctionnaires, et d’un chaos général« , renseigne New York Times.

« Nous avons brûlé Tshimbulu », dit un subordonné. « Il est bon que nous brûlions tout;C’est une bonne nouvelle », répond M. Kanku.

« Le colonel est dans sa maison, et nous brûlons la maison afin qu’il brûle jusqu’à la mort« , ajoute le subordonné. M. Kanku demande: « Avez-vous tué les gardes du corps du colonel? » « Oui, nous battons ses gardes du corps sur la tête avec nos matraques« , répond le subordonné.

New York Times affirme ne pas savoir comment Mme Catalán a obtenu cet enregistrement téléphonique. Citant néanmoins ses collaborateurs, le très sérieux média américain affirme que M. Kanku savait qu’elle avait le fichier audio. « En fait, elle avait dit à M. Kanku qu’elle l’avait (..) et devait discuter avec lui après son voyage dans la brousse [le voyage ayant conduit à son assassinant]« , révèle New York Times.

Lorsqu’il a été contacté par The New York Times, M. Kanku a initialement nié, puis a confirmé qu’il avait été en contact avec les experts. « J’ai parlé avec l’homme; la femme, je ne lui ai pas parlé« , a répondu le député congolais. Avant de changer de version: « Je pense que j’ai également parlé avec la femme, mais je ne suis pas certaine parce que beaucoup de gens m’appellent « .

16 Commentaires

  1. kanku il connais quelque chosez a l’assasina des deux expert de L’ onu , il la recu l’ordre de kanambe alias kabila le criminels,kanku il faut dire la verite sinon ta place est au CPI,QUELQUE SOIT LES MENSOGER LA VERITE FINIRA PAR ECLATE, VOILA ENCORE UN TEMOIN GENA POUR KANAMBE ALIAS KABILA

  2. kanku il connais quelque chosez a l’assasina des deux expert de L’ onu , il la recu l’ordre de kanambe alias kabila le criminels,kanku il faut dire la verite sinon ta place est au CPI,QUELQUE SOIT LES MENSOGER LA VERITE FINIRA PAR ECLATE, VOILA ENCORE UN TEMOIN GENA POUR KANAMBE ALIAS KABILA ,

  3. Si c’est vrai, Monsieur Kanku alias Fule , quel cynisme ! Prêt à brûler son territoire linguistique pour continuer à être dans la mangeoire. Et on va nous dire que c’est un rwandais qui a fait cela. Où se trouve cet amour patriotique ?

  4. Mes chers, n´allons pas très loin:
    Quand KANKU commende il est pleinement engagé au gouvernement de KABILA. Chose qui rend le gouvernement de voyou responsable du forfait pour se pérenniser au pouvoir. On connait le jeu et son joueur. KANKU n´a accepter que d´être exécuteur pour un poste éphémère. Voila le prix de la trahison du peuple.

    • C’est la même ONU qui est a la base de l’embrasement de notre région de l’Afrique centrale. Nous savons que la boîte noire de Falcon 50, l’avion du président rwandais Abiarimana est au siège de l’ONU, sans enquête comme si le siège de l’ONU a New York était devenu le dépôt de concervation des boîtes noires des avions abattus ! L’impunité que la même ONU entretient au Rwanda et en RDC est a la base de beaucoup de pertes en vies humaines comme nous constatons malheureusement celle de deux experts, ce qui est très malheureux. Entretemps Louis Michel est très tranquil, après avoir monté et soutenu L’Insoutenable chez nous.

    • S’il est vrai que Kanku serait bel et bien impliqué dans cette odieux assassinat, pourquoi ne pas le laisser seul s’en défendre, et en répondre en cas d’établissement des faits en droit. Ne l’en disculpez pas en cherchant de coupable idéal. Quelque fois honnêteté intellectuelle oblige sur les réseaux

  5. Le double assassinat de deux experts de l’ONU ne changera pas d’un iota le plan de démantèlement de la RDC initié, programmé et méticuleusement exécuté par les forces obscures qui se cachent derrière la MONUSCO. Sinon comment expliquer le silence des USA qui, dans le passé, sont intervenus pour moins que ça! Les intérêts sont énormes et la vie de deux pauvres experts et des populations de la RDC est un pseudo événement.

  6. C’est regrettable de qualifier d’une grande personnalité d’un traité au moment ou vs reconnaissez la qui sont derrière toute ce massacre, son fief la ou il met son intelligence pour que Kasaï soit grand et vs vs êtes là de mythe co diriger l’autre el, le monde de diaspora et autres vous êtes pour aider le pays ou bien quoi?

  7. C’est quoi cette Affaire? Comment peut-on être complice de la destruction de son propre Peuple? Que la justice fasse son travail pour établir la vérité, et que les coupables soient sévèrement punis. Je suis déçu et je ne comprends pas ce qui provoquer une telle haine de la part d’un élu du peuple.

  8. There is nothing to hide now!
    The truth has been revealed. Now, we are waiting for the union nations to act very strongly because this is not fair to kill experts of UN in such a situation.
    Waiting for you guys to act very soon.

  9. Non au troisième dialogue: Le Mouvement pour le renouveau exige les élections avant fin 2017

    Dans sa déclaration politique du samedi 29 juillet 2017, le Mouvement pour le Renouveau (MR), parti cher à Clément Kanku réfute l’idée d’un troisième dialogue. Il exige plutôt que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) publie le calendrier électoral, en vue de la tenue des élections conformément à l’accord de la Saint Sylvestre.
    Le MR réitère son attachement indéfectible à Clément Kanku, Président national de ce parti. […]

    http://www.matininfos.net/non-troisieme-dialogue-mouvement-renouveau-exige-elections-fin-2017/

Comments are closed.