L’Angola: nouveau « gendarme » américain dans les Grands Lacs?

5
930

Après avoir été le seul pays de la région des Grands Lacs en Afrique centrale à être invité à la  réunion consacrée à l’analyse de la situation politique en République démocratique du Congo (RDC) et au Burundi, l’Angola et les Etats-Unis ont signé mercredi un protocole d’accord sur la coopération militaire bilatérale, tout en se penchant sur le rôle de Luanda dans la région des Grands Lacs.

Selon nos confrères d’Angop, la signature de ces accords par le ministre angolais de la Défense, João Lourenço et son homologue américain, le secrétaire d’Etat à la Défense, James Mattis, établit un instrument juridique majeur entre les deux pays, mais aussi concerne le rôle de l’Angola en Afrique centrale et notamment au sujet de la situation en RDC.

«Nous sommes engagés à essayer d’aider les pays des Grands Lacs pour trouver la paix dont ils ont besoin, en particulier la RCA, qui vit une situation d’instabilité qui dure depuis plusieurs années, mais aussi la RDC et le Burundi», a souligné le ministre angolais.

Le 15 mai, le pays du président Edouardo Dos Santos était le seul  africain à prendre part à une réunion de haut-niveau au sujet de la RDC à Washinton le lundi dernier. La rencontre, qui a connu également la participation des envoyés spéciaux dans les Grands Lacs des États-Unis, Royaume-Uni, France, Allemagne et en Belgique, et n’a vu aucun représentant du gouvernement congolais y être convié.

La RDC visée?

« La participation de l’Angola à cette réunion de haut niveau sur la RDC et le Burundi, permettra de mieux comprendre la pensée de la nouvelle direction politique des États-Unis, en Europe et Nations Unies », renseignait le média angolais, qui cite des notes du ministère des Affaires étrangères de son pays.

Le 13 mai,  le gouvernement angolais a affirmé suivre la situation en RDC, marquée par une violence extrême dans la région frontalière de Kasaï et une crise politique profonde; appelant toute la communauté internationale à intervenir. «Le gouvernement angolais appelle le gouvernement de la RDC et toutes les forces politiques à cesser immédiatement toute la violence et les actions de l’extrémisme et de l’intolérance politique, en entreprenant un dialogue sérieux et constructif, un chemin qui mènera au retour de la paix et de la stabilité « , disait un communiqué relayé par le site du l’agence de presse officielle de Luanda.

Le communiqué a également interpellé l’attention de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs, la Communauté de développement de l’Afrique australe, la Communauté de développement de l’Afrique centrale, l’Union africaine et les Nations Unies sur la RDC.

Intervenant à l’émission KIOSQUE sur la chaîne française TV5 Monde, Louis Keumayou, journaliste camerounais exerçant en France, et qui a tour à tour été correspondant des quotidiens Le Messager, Mutations, de Radio Vatican et de BBC Afrique, a estimé que seuls les deux puissances régionales, à savoir le Rwanda et l’Angola, peuvent « siffler la fin de la récréation en RDC« .

5 Commentaires

  1. Ooooh mon Dieu!!! Le Rwanda aussi parmi les puissances regionales? Pire encore pour suffler la fin de la recreation en RDC de Lumumba. Quelle honte pour le Congo? Quel mepris? Oza wapi zambeeee….

    • Tu es étonné par la puissance du Rwanda ?, tu restera étonner à jamais.si le Rwanda travail ne va pas bénéficier les fruits de son travail ?, vous êtes là dans votre haine et jalousie ,puis vous commencez nzambeeeeee, arrête le Rwanda contrôle la situation.

      • le rwanda ne travail pas au contraire le rwanda pille et vole la RDC atravers son mercenaire kanambe avec la complicite des quelque congolais qui n’ont pas l’amour de leur nation. si tu pense que le rwanda controle la situation, tu te trompe mr, car nous congolais sommes conscients du vol, des pillages et de la mafia rwandais organisés par kanambe et ses alliés pour detruire notre RDC, ce sont vous les rwandais qui etes jaloux et haineux des congolais, preuve vous pillez, massacrez les congolais. cependant nous ne vous laisserons pas faire pour toujours, bientot nous allons chasser votre kanambe et ses alliés congolais de la RDC car la revolution congolaise est sur et certaine par soulèvement populaire « quelleque soit la durée de la nuit, le soleil finis par sortir », nous verrons ce faira le rwanda quand kanambe sera pendu publiquement en RDC.

  2. Journaliste camerounais wana abungi nzela: Angola ye moko nde abengisamaki, Rwanda te! Rwanda aza kosala partie ya problème, donc akozala concerné te. Angola Kaka, autrement balingaki kobengisa pe Rwanda ne réunion wana. Eloko nyoso azalaka na ebandeli pe ne suka. Biliaki bango bikoki!

Comments are closed.