Visite sous haute tension du Directeur de cabinet du président Kabila dans l’ex-Katanga

4
723
Photos droits réservés.

A la tête d’une forte délégation constituée du ministre national des finances, et celui de l’environnement ainsi que les responsables des différentes directions nationales, Nehemie Mwilanya a officiellement mis cap vers cette province du sud-est de la République démocratique du Congo pour une visite de travail.  Le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat s’est de suite rendu à la gare de Kolwezi pour « constater » la saisie des bois rouges opérée sur ordre de gouverneur de cette province, Richard Muyej.

Toutefois, la visite intervient dans un conteste de tension politique, avec la destitution, le 19 avril, du gouverneur Jean-Claude Kazembe du Haut-Katanga, alors Célestin Mbuyu à la tête du Haut-Lomami est visée par une motion de motion de censure, dont le sort doit être décidé le jeudi 04 avril.

Alors que la Majorité Présidentielle semble avoir été favorable au départ du gouverneur Kazembe, Célestin Mbuyu semble être toujours en odeur de sainteté du côté du pouvoir qui est visiblement à la manoeuvre pour sauver son cadre.   Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur Emmanuel Shadary a  lui-même visiblement tenté de s’interposer, sans succès, contre cette motion en convoquant le président de l’Assemblée provinciale du Haut-Lomami dans la capitale, peu avant l’initiative de son institution contre le gouverneur Mbuyu.

La descente du représentant du président Kabila à deux centaines de kilomètres de Kamina, capitale de la Haut-Lomami et à quelques heures du vote de cette moition  semble s’inscrire dans la continuité de la manoeuvre, alors que la situation dans ces provinces issues du démembrement de l’ex-Katanga lui est de plus en plus défavorable.

4 Commentaires

  1. la messe noir de voleur dela PPRD est la MAJORITE va prendre fin bientot cet criminels collabot katangaise seront juge est pendu bande des traitre, les vendeur dela RDC bizengi

  2. Pas étonnant, nulle n’ignore que le gouvernement de Kanambe est caractérisé par les mensonges et la corruption.
    C’est ce que Honoré Ngbanda appelle les chiens de Pavlov

  3. Une telle responsabilité politique peut-elle être assumée par un membre de cabinet de l’institution président de la république, directeur de cabinet soit-il.

Comments are closed.