Main mise d’Emmanuel Shadary dans la moition contre Célestin Mbuyu

0
637

Dans un « message officiel » adressé au président de l’Assemblée provinciale du Haut-Lomami  Masangu Pondo, le vice-Premier ministre et ministre de l’intérieur l’invite en urgence dans la capitale « pour une concertation sur le fonctionnement » de son institution. Une « invitation » datée de 28 avril,  le jour même où une motion de censure a été déposée contre le gouverneur du Haut-Lomami, Célestin Mbuyu.

A l’Assemblée provinciale du Haut-Lomami, les députés accusent ce gouverneur de mauvaise gestion et de laxisme dans la conduite des affaires publiques.

Cette motion de censure a été annoncé après que le ministre provincial de l’Intérieur, Venance Mutombo, ait été invité devant l’Assemblée provinciale vendredi dernier, pour fournir des explications sur le dernier accident ferroviaire qui a coûté la vie à quatorze passagers.

En effet, le dimanche 16 avril, un accident de la circulation s’est produit sur l’axe Kamina-Kabongo, à 80 km de Kamina, dans la province du Haut-Lomami. Ladite motion a déjà été transmise à l’exécutif provincial du Haut-Lomami qui n’a que 48 heures pour apporter ses éléments de réponse.

On ignore si le président de l’Assemblée Masangu Pondo a pu se rendre à Kinshasa. Une plénière pour examiner et voter la motion de censure est prévue pour ce mardi 2 mai.

Le ministre Sharady, le gouverneur Mbuyu et le président de l’Assemblée Masangu sont restés injoignables aux appels de POLITICO.CD

L’invitation