jeudi, octobre 1, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 1 October 2020 à 12:04 12 h 04 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 1 October 2020 à 12:04 12 h 04 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 1 October 2020 à 12:04 12 h 04 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 1 October 2020 à 12:04 12 h 04 min

Le lobbying à 5,6 millions USD fâche à Kinshasa

- Publicité-

« Bien que le contrat semble couvrir principalement des services de conseil – en plus d’organiser un voyage à Washington pour l’envoyé spécial du pays [RDC] aux États-Unis – les formulaires indiquent que Mer Security recevra [ou a reçu] des entités américaines pour organiser des réunions avec d’anciens responsables de l’administration américaine et les principaux décideurs dans divers comités du Congrès« , explique le média américain.

Au pays, le gouvernement a refusé de commenter cette information. « Je ne réponds pas aux rumeurs diffusées par la presse » a sèchement répondu le Porte-parole du gouvernement Lambert Mende.

Néanmoins, le député de l’opposition Jean-Claude Vuembe fustige cette « dépense de trop », qu’il qualifie de totalement indigne. « Nous sommes dans un pays là il y a au moins 2000 morts par jours par manque d’antibiotique de 1000 francs et par manque d’aspirine de 500 francs; aller sortir 5 millions pour un lobbying pour quoi faire, dès lors que tous les satellites sont ici; dès lors que les ambassades sont ici,  ils voient comment les peuples congolais meurent, ils voient comment ce pays est maltraité par un pouvoir véreux. Je ne cesse de vous le dire: il y a 15 milliards de dollars par an qui se volatilisent dans ce pays selon Luzolo Bambi [le Conseiller spécial en matière de lutte contre la corruption le blanchissement d’argent bonne vie et moeurs] », s’insigne-t-il.

Kinshasa n’est pas à sa première initiative de lobbying auprès du des institutions américaines. En février dernier, Barnabé Kikaya, conseiller diplomatique du président Joseph Kabila a confirmé que le gouvernement avait procédé au recrutement du cabinet de lobbying GR, basé à Washington, en vue d’obtenir la réduction de l’effectif de personnalités visées par des sanctions du Département de Trésor américain. Avec une mise de 875 000 dollars entre juin 2016 et janvier 2017 la mission consistait à adoucir la position américaine. « Il y avait 38 noms au départ sur la liste des sanctions. Mais après avoir exposé notre position au Sénat, au département d’Etat et au National Security Council, la liste a été réduite », jurait le diplomate congolais.

Une pratique que le député Vuemba, membre du Rassemblement dirigé par Félix Tshisekedi, juge inutile. « Nous même nous sommes ici, nous reflétons ce que nous vivons dans ce pays; on peut avoir le lobbying tel que vous voulez, même dans la chambre à coucher de Donald Trump, il y aura toujours un congolais qui lui dira effectivement que le Congo va mal. De ce fait, je leur dis bonne chance. Mais, monsieur Kabila, le 31 decembre il doit partir. L’ alternance doit être vécue dans ce pays », dit-il.

Alors qu’aucune loi en République démocratique du Congo n’interdit le lobbying, le président du Mouvement du peuple Congolais pour la République (MPCR) affirme qu’il est d’abord question de « moralité » et de transparence, demandant à ce que la justice puisse se penche sur les versements financiers autour de ces contrats.

« Le problème ce n’est pas la loi; ce  la moralité. Savoir qu’un souffre. Est-ce que le gouvernement congolais peut nous montrer une rubrique ou une ardoise, là ou ils ont payé et ont eu des  accusés de réception ou des factures? Cet argent la est sorti comment? Au parlement, est-ce que nous recevons toutes ces fiches de lobbying.
Ils n »accepteront même pas un contrôle puisqu’ils  seront dans la boue« , conclut Jean-Claude Vuemba.

- Advertisement -
- Advertisement -

4 Commentaires

    • Pitié pour le souverain Mende.Que vont-ils encore chercher à l’étranger en dépensant l’argent du trésor public qui devait ne fût-ce que nous aider à l’achat des câbles pour la SNEL qui ne sait plus fournir du courant à Bandal voici une semaine.Pauvre souve…

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...