l'info en continu

Kamerhe, le « Ngembo » politique

- Publicité-

Etre du centre. Etre centriste. Se positionner au milieu, le juste milieu. Là où l’eau est douce, calme. Sans tempête, ni vagues. Au centre, on ne peut être qualifié d’anti, encore moins de pro. Au centre, on est à la tanière. Ni Tshisekediste, ni Katumbiste, encore moins Kabiliste. Selon les occasions, chacun à la fois. Et parfois, le tout au même moment. On est donc Vital Kamerhe. Dans une époque où prendre cause paie toujours autre que soi, il convient mieux de ne pas prendre de risque. La politique ne nous enseigne-t-elle pas la prudence?

Donc, voilà. Vital Kamerhe Lwa Kanyiginyi Nkingi l’a compris. Esprit éveillé, intelligent, mais surtout matois, l’homme qui s’est targué de nous avoir « fabriqué Kabila » n’allait plus prendre de risque. De plus, après l’envahissante arrivée de Moïse Katumbi et ses dollars chez les opposants, lui piquant sa place du troisième homme, VK n’allait pas livrer cette guerre dans un terrain où il n’est pas le mieux lotit. Entre le « pasi na nga, eza pasi na yo [ma souffrance c’est aussi la tienne] » qu’il a pourtant concocté aux côtés de Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi l’année dernière, il allait finalement, comme à son habitude, faire volte-face. Finit les années d’extrémisme.

Vital Kamerhe, toujours au milieu.
- Publicité-

Le 1er septembre, alors que Tshisekedi conduit la vague des anti-dialogue « Made in Kabila », Kamerhe joue son énième partition de « Ngembo politique». L’ouverte fut-elle trop ventrue pour ne pas s’y engouffrer. Le voilà à la Cité de l’Union Africaine, prenant parole, à la tête d’une ribambelle d’opposants de circonstance. Et comme le veut la tradition de l’opportunisme, VK prend tout le monde à contre-pied: suspendons le Dialogue pour que j’aille convaincre Tshisekedi de nous rejoindre. Par quelle magie? Il s’en fou. C’est fait. Encore une fois, il a pris son monde à l’opposer, en direct à la télévision nationale.

Depuis, le Seigneur de Bukavu rame, nage, adroitement proche de la Majorité Présidentielle, qui le gratifiera de parts gouvernementales : où il ne prendra même pas peine d’y envoyer ses lieutenants; préférant plus tôt les beaux-frères, histoire de garder la conversation en famille. Pragmatisme oblige. Prudence aussi : nous sommes en politique, nous sommes au Congo. Bokolombe et Mayo n’ont qu’à s’y faire.

Au Centre interdiocésain, Vital nous montre une fois de plus qu’il est et reste le Messi, Lionel, pas le Christ, de la politique congolaise. Tantôt ne se battant pas pour « des postes », puisque voué à la cause du Peuple, mais parfois voulant devenir président du Conseil national de Suivi de l’accord (CNSA).Kamerhe : l’omniprésent.

Vital Kamerhe en tournée.

Et lors que Joseph Kabila, l’autre centriste diplômé de l’Université internationale du pragmatisme, prend son monde en antithèse, en nommant Bruno Tshibala, aussi diplômé de la même université, à la Primature; VK lui, est… en tournée. Le peuple d’abord. Les postes après. Il prend néanmoins soin d’être reçu de temps à autre par le Président, avant de vite regagner Goma, ou Bukavu, là où foules et calicots lui sont garantis. Tout va bien. L’homme du peuple est là.

S’opposant toujours à ce que la lutte pour l’alternance soit transformée à une querelle pour des postes, Vital Kamerhe refuse néanmoins de « faire de la figuration » dans le gouvernement Tshibala à venir. Autrement dit: « garder les petits postes pour les autres »; sacré Vital! J’allais oublier. Regardez ces photos, revoyez ses discours. Lorsqu’on lui tend le micro, la pensée VK flirt étrangement vers André-Alain Atundu. A quelques kilomètres de Lambert Mende. Au Congrès, le 5 avril dernier, on le fige au milieu des siens, entre Mova et Boshab. Un symbole. « Mais non, c’est juste une photo » diront ses proches.

Et puis, à quoi s’attendre ? Lorsque l’on passe tout son temps à dire qu’un compatriote qui a grandi à Kikwit, loin du Rwanda, pour finalement terminer ses études à l’Université de Kinshasa, n’est pas de nôtres ? Kamerhe est pourtant constant, à sa manière. Comme ce mammifère théâtral qui inquiète autant qu’il fascine. Entre flot de paroles. Pas pour expliquer, ni pour pleurer. Simplement pour dire, raconter les battements d’aile d’un homme qui veut devenir président. Il a quitté Kabila pour trôner sur le Congo et non pour finir encore Ministre, le fait-il souvent savoir. Il n’a cependant pas communiqué sur les moyens d’y parvenir. Autant adopter cette stratégie du « Ngembo ». Vous savez, cet animal, la chauve-souris, mi- oiseau, mi-MP, mi-opposition.

Le caméléon prenant trop partie, alors on préfère un instinctif qui ne va jamais loin; qui reste toujours au centre, chez les immaculés. Il vit à son époque. Où les héros ne sont évoqués qu’en opportunisme, les gentils sont vilipendés et abusés, la naïveté devient vice. Kamerhe l’a payé à la Kabilie, chassé comme un vulgaire insecte. Il le sait. Il ne veut plus retomber dans l’oubli. A l’image d’un Kasa-vubu que toute la République aura mal remercier. N’est-il pas doté de qualités et d’intelligence politique au-dessus de la moyenne? N’a-t-il pas en face de lui des contemporains aussi pareils que pires? Qui n’est jamais revenu sur sa position, Katumbi lui jetera-t-il la première critique?

Je chute. Rappelez-vous toutefois de l’histoire de la chauve des souris à sa mort. Rappelez-vous que lorsqu’il mourut enfin, la chauve-souris n’eut personne pour le porter en terre: ceux qui avaient des ailes le disait avoir des poils, et ceux des poils n’y voyaient que des ailes… La moralité voudra que chacun défende ses convictions sans avoir à les adapter en fonction d’interlocuteurs. La moralité voudra aussi souvent, que certains puissent donner leurs vies en échange. Certes la réalité s’oppose souvent à celle-ci, mais la raison devrait nous aider à résister. Autant finir bloqué dans le frigo d’une morgue. Autant manquer des funérailles. L’histoire, dame histoire, nous retiendra finalement dans son registre glorieux.

Litsani Choukran,
Le Fondé.

- Publicité -

34 Commentaires

  1. cet homme kamerheon est tres dangereux pour notre pays jamain mes frere ne faite pas confiance a cet homme d’origine burundais qui se dit congolais il travail pour kabila pandant la nuit est la journee il se nome opposant un vrais kameleon, il est la pour seme le desordre dans l’opposition par l; ordre de kabila,cher frere mefier vous de kamerheon vital

  2. Vraiment chauve-souris, aura du mal a etre porté en terre, un jour viendra ou tous nous aurons a rendre compte surtout pour cette merveille de dieu appelée RDC

  3. Très beau billet Mr. LITSANI. Je vous donne raison sur toute la ligne et découvre un talent que je ne vous connaissais pas.

  4. Chacun a sa conviction et fait preuve de ce qu’il est, s’agissant des hommes je ne parle pas trop mais des idées suis là! Alors chacun avec son choix je me reserve de vous juger

  5. Politico.cd ca se de l’analyse digne d’une presse que je rarement lus. Kamhere ne sais plus duper personne aujourd’hui meme au sein de son propre parti a force de jouer le Ngembo… Nous esperons que cette belle presse colorer ne finira pas un jour vendu comme beaucoup.

  6. Tres belle sortie! pour une fois que les tournures grammaticales font plaisir a l’oeil et la plume mi-virulente mi-moqueuse virevolte d’une maniere magistrale! Chapeau messieurs de politico.cd!

  7. Kamhere se croyait plus intelligent que tous les congolais, il finira dans les oubliettes pour son mauvais rôle qu’ il a joué dans notre pays.

    • Un caméléon prend la couleur de tout ce qui est proche.cad kamere c’est un véritable tueur du peuple congolais.faites attention mes frères.

    • Kamhere n’ a jamais fait parti de l’ opposition congolaise, c’ est un taupe du pouvoir pour la destabilisation de l’ opposition, nous pensons que sous peu il sera présenté à la M.P. comme dauphin de Kabila et de la M.P. pour la prochaine car dans la M.P. il n’ y a personne qui puisse diriger le Congo, tous ont à maintes reprises exprimé leur voeu selon lequel seul Kabila peut diriger le pays et pour accomplir leur volonté Kabila va recourir à son pion pour sa succession, son pion est connu de tous et avec l’ aval de son maître il a même déjà commencé sa campagne présidentielle.

    • Kamhere n’ a jamais fait parti de l’ opposition congolaise, c’ est un taupe du pouvoir pour la destabilisation de l’ opposition, nous pensons que sous peu il sera présenté à la M.P. comme dauphin de Kabila et de la M.P. pour la prochaine éléction présidentielle car dans la M.P. il n’ y a personne qui puisse diriger le Congo, tous ont à maintes reprises exprimé leur voeu selon lequel seul Kabila peut diriger le pays et pour accomplir leur volonté Kabila va recourir à son pion pour sa succession, son pion est connu de tous et avec l’ aval de son maître il a même déjà commencé sa campagne présidentielle.

    • Détrompés toi mon frère tout président qui sera élu au Congo aura besoin de l’intelligence de Kamerhe et de sa base.
      C’est politicien moderne, c’est pourquoi les radicalisés conservateurs ne le comprennent pas.
      A l’Assemblée national il donnais la parole aux opposant, la MP conservateur l’as mal comprise alors qu’il fesait bien son travail.
      Dieu seul sait…

  8. Bonjour Politico.cd, on te félicite, toi et tes journalistes pour des écrits pleins de jalousie, de haine et vengeance à l’égard de quelqu’un né naturellement intélligent et qui sait ce qu’il fait et ce qu’il poursuit à chaque circonstance: Oui, tu as raison de dire que KAMERHE est un Cameléon, l’animal le plus intelligent recommandé à tous les humains pour imitation:
    Saint Thomas D’acquin a dit ceci: « Aux pieux les églises, aux savants les centres des recherches, aux bons les homes des vieillards et délaissés, à l’homme prudent, courageux et visionnaire la gestion de la communauté.
    Machiavel qui n’a pas eu tord et un de son courant Julien Freund ont soutenu que « en politique, il faut agir en tenant compte de ce qui est que plutôt ce qui devait être, car quiconque s’accroche en politique seulement à ce qui devait être, apprend plutôt à se perdre qu’à ce conserver ». Ne confondez donc pas un prêtre, un chrétien, un professeur et un homme politique. Politico.cd, tu enseigne au peuple une mauvaise conception de ce que c’est un homme politique.
    ARISTOTE dans « Ethique à Nicomaque » écrit ceci: « Entre l’excès et de défaut, il faut choisir le juste milieu » L’excès est un vice et le défaut est aussi un vice. Il faut choisir le juste milieu dans la vie, c’est une disposition vertueuse…
    Voilà pourquoi KAMERHE est et reste le seul politicien FEDERATEUR de la classe politique congolaise. Le seul qui a des amis politiques dans les deux camps, opposition et majorité. Raison pour laquelle il a été le meilleur Président de l’Assemblée Nationale. Et je pense qu’il sera la meilleur Président de la République et l’homme qui réconciliera la classe politique en remettant sur la table l’adversité d’idée et non la haine haineuse telle que transpirée dans les écrits de politico.cd ci-dessus. J’ai une réponse à cet article, je demande à politique de permettre sa publication, car tout le monde a un droit de réponse dans la déontologie médiatique.

    • Kamere voulais jouer de kabila le jeux de bagbo contre général Gay.mais les mobutistes de kabila l’ont compris.il flatte par tout le moyen kabila enfin de réussir son plan. Un grand dangeux et pour l’opposition et pour La Mp

    • Les congolais sont habitués à des opposants à vie radicalisés, et sans projets de société. Vital voit plus loin que tous ces politiciens, il connait bien son adversaire et il adapte son combat à ses stratégies.
      Cette opposition éternelle radicalisée est dépassée dans tous les paradigmes de la science politique.
      Politico.CD tient un discours des combattants de l’UDPS qui pensent que pour être un vrai opposants il faut déclarer son adversaire « ennemis » c’est une erreur grave.
      L’avenir nous donnera raison…

    • 100% d’accord avec toi. Quoi qu’on le dise, Kamerhe est un fédérateur et politicien moderne, ayant klk chose à offrir comme idées. Le fanatisme aveugle et le radicalisme ne lui collent pas. Si on l’avait compris, notre pays aurait évité bcp de souffrances inutiles. Le bon sens serait de soutenir le dialogue de la Cité de l’OUA… Où en sommes nous aujourd’hui? Tôt ou tard, le monde donnera à Kamerhe raison. J’assume mes propos

  9. KAMERHE NZETE YA MBILA, BAOKATA, EKOLA
    ======================================
    BOKOMELA PEMA, ETUMBA NA KAMERHE OPIKA MPENDE PE ZALA NA MBANGO

  10. On ne jette des pierres que sur un arbre qui porte des fruits. Rien de surprenant. Kamerhe azo bangisa. A la veille des élections bcp d’autres torchons seront écrits. Bcp. L’homme garde le cap, il a un objectif : Le Palais de la Nation.

  11. C,est ave experience de la politique congolaise et depart son intelligence que Vital Kamerhe a bien pris cette position que j,admire.Les Ngbandistes le qualifie d,un Rwandais lorsque les siens Bukaviens et Gomatraciens qui le connais mieu etant leur frere l,accueil en hero dernierement debut Avril 2017.A chacun son don.

    • On t’a donné combien pour publier cet article? C’est depuis longtemps que vous salissez VK mais sa popularité ne cesse de grandir. Demandez à vos politiciens de faire le tour du pays pour voir qui va être accueillis comme l’a été Kamerhe dans le grand Kivu lors de ses dernières sorties. Le problème au Congo c’est quand on ne sait pas combattre un adversaire politique par les idées, on verse dans la médisance.

  12. votre style de rédaction est moins communicatif, c’est comme dans un roman. Il faut dire ce que vous voulez d’une manière assez claire. pas en tournure . vous réagissez en kamere

  13. Méfiez-vous cher compatriote de ce monsieur Kamerheon il est très dangereux. A petit feu ensemble avec kabila ils deciment la classe politique congolaise.

  14. Kamerhe est un père d’opinion et ça se prouve. On ne fait la politique pour nécessairement être imposant plutôt pour faire prévaloir une opinion populaire. A part Tshisekedi, qui peut faire son monde même dans son village comme VK. Un journaliste est un analyste objectif et un partisan à solde. Qu’à fait Kamerhe pour faire la UNE de Litsani. La politique aux manches tirées est archaïque. Laissez l’homme appliquer sa noble idéologie. Je l’admire tout en étant pas de son camps. Alors que l’homme a chuté à son glissement lors de l’accord du 18, il parvient à récupérer sa base raisonnablement. Il a géré avec tact la défection de son parti qu’il n’a fait d’inimitié à personne. Demandez à Ewanga et consort

  15. Félicitations cher journaliste j’ai véritablement aimé le style d’écriture. Pour VK c’est un prostitué de pakadjuma politique et à force se donner à tout le monde il va attrapé des MST (Mauvais Sens de Tendance)

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :