26 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

dimanche, avril 5, 2020
Publicité

“Tu quoque Félix”: la pénible position du fils de Tshisekedi

Rome, 15 mars l’an 44 avant Jésus-Christ. Jules César, le tout-puissant empereur, gît agonisant par terre. Il se couvre alors la tête de sa toge et s’effondre au pied de la statue de Pompée, dans ce sénat romain qu’il avait pourtant défié en amoindrissant ses pouvoirs.

Le premier dictateur de l’histoire recevra 23 coups de poinçons, synonyme de victoire pour les « démocrates » sénateurs. L’un d’eux lui fut porté par Brutus, celui qu’il avait alors adopté comme fils, l’aimant sans doute comme un père. «Tu quoque mi fili [traduisez par + Toi aussi mon fils !+», se serait écriéle totalitaire dirigeant avant de rendre le dernier soupir. L’issue d’une guerre terrible entre la démocratie et l’absolutisme, la préve ultime que la trahison pouvait ainsi parfois jouer la salvatrice.

- Publicité-

Plus de deux mille ans après, Marcus Junius Brutus a eu le temps de devenir le symbole même de la traîtrise dans sa forme la plus proche, celle qui touche les familles, les pères et les frères. Aussi, celle du moindre mal, pour la bonne cause: «trahir pour sauver», dirait-on. Car, si les 23 sénateurs romains ont décidé d’en finir avec Jules César, il aura été d’abord question de restaurer la démocratie au cœur de cet empire précurseur en la matière.

En République démocratique du Congo, de fil en aiguille, les grands hommes ont tous ainsi connus leurs « Brutus ». De Patrice Emery Lumumba à Joseph-Désiré Mobutu, en passant par le fameux «même toi Donatien » de la première dame Bobi Ladawa, accusant le général Donatien Mahele de traîtrise, ou encore de Mzee Laurent-Désiré Kabila qui aurait pu dire la même chose de…., de… son garde du corps « tant aimé », Rashidi ; la trahison fut pour tous ces traîtres une décision lourde à porter, mais a toujours aboutie sur des avenirs moins sombres….

« Tu quoque Félix mi », aurait pu sans doute dire Étienne Tshisekedi, le baobab de l’opposition tombé en février dernier, plongeant tout un pays dans l’incertitude, et qui reste pourtant coincé dans le frigo de la morgue de l’hôpital Sainte-Élisabeth de Bruxelles, loin de son Congo natal. Son fils Félix-Antoine Tshisekedi a eu les épaules larges pour assumer la responsabilité de ce qui est dénoncé ici comme une « trahison de la mémoire de son père », pour citer Bruno Tshibala, ancien bras droit d’Etienne Tshisekedi, et désormais en guerre ouverte contre le fils du Sphinx.

Lire aussi  Félix Tshisekedi va représenter la RDC au TICAD 2019 au Japon

En effet, alors qu’Etienne Tshisekedi mourrait à petit feu, l’homme a servi de sacrifice, balisant le chemin à son fils, jusqu’aux portes de la Primature. Jacquemin Shabani, Bruno Mavungu ou même Valentin Mubake en ont fait les frais. Néanmoins, alors que la politique est basée sur la non-tenue des promesses et le non-respect des accords, Félix n’a eu d’autres choix que miser sur la dépouille de son père pour franchir le portique de ce poste de Premier ministre.

Cependant, comme Brutus, Félix Tshisekedi n’est pas qu’égoïste. En face de lui, un homme tout aussi redoutable que fin tacticien. Dictateur pour les-uns, Guide éclairé pour les autres, Joseph Kabila est rusé et habile à la manoeuvre politique. De plus, cet écart de l’héritier du Sphinx est soutenu par « la base ». Cette meute de militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) qui jadis prenaient les déclarations de leur Lider-Maximo comme des véritables Fatwa, ne jurent à présent que sur le départ de Kabila, ultime consécration d’un combat qui a duré plus de trente ans. “La fin justifie les moyens”, disent-ils.

Toutefois, plus les jours passent, moins la décision salutaire de Félix Tshisekedi parait judicieuse. Dans une configuration où le Pouvoir est prêt à payer pour faire avancer le temps, les opposants congolais jouent ainsi le mauvais rôle. Des gens «sans scrupules et capables de prendre la dépouille de leur leader en otage», pour reprendre l’expression d’un cadre de la Majorité Présidentielle. “Les morts sont sacrés chez nous autres africains“, entonnait Lambert Mende. De plus, l’Eglise catholique, qui a longtemps aidé à servir d’entremetteur entre les deux parties, vient de jeter l’éponge, fatiguée par les tirailleurs de la Majorité Présidentielle.

La Primature de Félix Tshisekedi et le salut du peuple congolais conditionnés par le retour de la dépouille du Baobab de Kananga à Kinshasa ne dépendent plus que de la bonne foi du président Joseph Kabila. Libre arbitre, juge et partie dans cette crise sans précédent. « Malheureuse vertu ! Tu n’étais qu’un mot ; je te cultivais comme une réalité, et tu étais l’esclave de la fortune », s’est écrié Brutus à sa triste fin; Félix et « le Peuple » risquent peut-être de beaucoup déchanter de la même manière.

Litsani Choukran,
Le Fondé.

- Publicité -

13 Commentaires

  1. N’IMPORTE QUOI , EN PLUS MR CHOUKRAN ALIAS “GRIOT KABILISTE “, VOUS DEVRIEZ RELIRE LES CLASSIQUES DE LA ROME ANTIQUE, BRUTUS ÉTAIT UN FILS ADOPTIF de césar ( FÉLIX N’EST PAS UN FILS ADOPTIF ), ENSUITE BRUTUS A TRAHI SON PÈRE POUR CONJURER AVEC LES TRAÎTRES ( CE QUI N’EST PAS LE CAS DE FÉLIX QUI SE BAT CORPS ET ÂME POUR FAIRE RESPECTER L’ORDRE CONSTITUTIONNEL )…. MR CHOUKRAN VOUS ÊTES UN INDIVIDU MALHONNÊTE SANS PROBITÉ INTELLECTUELLE AUCUNE. CROYEZ VOUS VRAIMENT QUE LES CONGOLAIS AUJOURD’HUI VONT AVALER VOS BALIVERNES TÉLÉGUIDÉES PAR LA KABILIE EN DÉCLIN ? LA FIN APPROCHE MR LE FANFARON DE LA PLUME ET DES APOLOGIES D’N AUTRE TEMPS….

  2. je lis souvent les articles de ce mr mais je ne parviens pas à le situer dans ses analyses ou éditoriaux ,je ne doute rien comme KABILA a toute l’économie de notre pays.il n’a pas besoin d’appeler des gens auprès de lui c’est les mouches qui sortent tout part.

  3. Pas de rapport dans vos propos avec la réalité, Kabila a fini son mandat et doit jetter l’ éponge, avec ou sans Félix les congolais se battront pour la libération de leur pays, c’ est malheureux de suivre vos propos, apparemment vous appuyez la sauvagerie de ce pouvoir finissant.

    • Ce journaliste qui fait beaucoup d’amalgames dans son chiffon d’article cousu de contres verités sort d’où? Du n’importe quoi. Veuillez prendre vos lecteurs au sérieux avant de publier n’importe quoi. Merde!

  4. Si Bruno tshibala a été corrompu de 20.000USD toi pauvre journaliste on t’a donné combien pour faire tous ça.je suis sûr on t à donné 300usd .juste pour te casser la tête avec toutes ces bêtises

    • Pauvre soit disant journaliste. Avouez ouvertement votre appartenance au camp de ceux qui, sans scrupule ont décidé de marcher même sur les cadavres pour paupériser davantage le peuple. La lutte sera longue, mais le peuple sortira victorieux. N’en déplaise à vos amalgames des confusions. Entre temps, soyez libre de faire vos analyses gauches…. un jour viendra pour que vous puissiez déchanter cher Monsieur

  5. Un article bien articulé et d’une objectivité qui force le respect, n’en déplaise à ceux qui ont fait du fanatisme leur idéologie.

  6. felix a au contraire fait montre du sens patriotique en suspendant le processus d’hunimation qui est suɓsidiaire au profit de l’interet general qui est le pousarler du centre interdiocesin socle de la legitimite du pouvoir,etablir une metaphore entre felix et brutus releve du domaine de l’ullision je pense que les profils de tshibala,mubake,olenga et toi correspondent sans ambage a brutus rendez le 10

  7. “La Primature de Félix Tshisekedi et le salut du peuple congolais conditionnés par le retour de la dépouille du Baobab de Kananga à Kinshasa ne dépendent plus que de la bonne foi du président Joseph Kabila”, cette analyse est biaisée.

  8. Litsani Choukran, tu peux te rendre compte de la qualité et du niveau intellectuel et de compréhension de tes lecteurs sur le site.
    Peux tu dire, à partir de leurs réactions, que tu as été compris? Mawa!!!!

    • Bien dit Malu, je comprend qu’à l’UDPS c’est reellement le regne de l’inculture et de la bassesse la plus abjecte. Mawa si c’est sur vous que le peuple compte pour etablir un jour un etat de droit où l’opinion de tous est respectée quel que soit sa couleur politique. Le congo a un serieu problème

Comments are closed.

EN CONTINU

Covid-19/Confinement de Kinshasa: attroupements à l’Hôtel de ville et non respect des gestes barrières

Plusieurs personnes ont envahi l'Hôtel de ville de Kinshasa, samedi 04 avril 2020, pour récupérer les badges d'accès à la Gombe en...

Covid-19: 6 nouveaux cas à Kinshasa et 154 cas confirmés cumulés

Le bulletin n°12 du comité multisectoriel de la riposte à la pandémie du Covid-19 de ce samedi, le 04 avril 2020 fait...

HUAWEI veut apporter son aide dans la riposte contre le Coronavirus en RDC

La société de télécommunications HUAWEI, à l’instar d’autres partenaires de la RDC, veut apporter sa pierre de construction dans la lutte contre...

Covid-19: la communauté indienne offre des respirateurs et divers matériels à la clinique Ngaliema

La Communauté Indienne vivant en RDC a offert, à la Clinique Ngaliema, un lot des 50 respirateurs, 1 conteneur de masques, de...

COVID-19 en RDC: ENABEL remet un 2e lot de matériels au Secrétariat de la riposte

Un lot de 200 tablettes tactiles chargées en forfait internet, 10 ordinateurs, 3 imprimantes, 19.000 paires de gants et 360 combinaison de...

notre sélection

Le ministre Molendo Sakombi n’a pas le Coronavirus!

Contrairement à des rumeurs répandues dans la journée du lundi à travers les réseaux sociaux en République démocratique du Congo, le ministre...

RDC: Condamné à 5 ans de prison, Oly Ilunga dénonce des “poursuites judiciaires politiquement engagées “

L'ancien ministre de la Santé, Oly Ilunga, dénonce des vices de procédure dans l'arrêt rendu le 23 mars 2020 par la...

RDC: Inauguration de la Clinique de Panzi du Dr Mukwege à Kinshasa

L'inauguration consacre la promesse du premier prix Nobel congolais au développement d’un nouveau One Stop Center dans la capitale congolaise de plus...
Lire aussi  Bruno Tshibala dément son "auto-exclusion" et déballe Félix Tshisekedi et Katumbi