« La MONUSCO aide un gouvernement qui massacre son peuple, il faut y mettre fin », lance l’Ambassadeur US à l’ONU

7
818

Alors que le mandat de la MONUSCO, mission des Nations-Unies pour la stabilisation au Congo, expire ce vendredi, les Etats-Unis par le biais de ses diplomates, veulent réduire d’un quart le nombre des troupes commises à la mission de maintien de la paix de l’ONU en République démocratique du Congo.

Pour Nikki Haley, Nikki Haley, l’Ambssaseur des Etats-Unis auprès des Nations Unies, citée par l’Agence Reuters, la missions des l’ONU en République démocratique du Congo ne peut plus continuer à aide le gouvernement congolais, qu’elle accuse de «corrompu et en proie à ses citoyens».

«La mission de maintien de la paix de l’ONU a le mandat de s’associer au gouvernement», a déclaré Haley au Conseil des relations extérieures de New York. «En d’autres termes, l’ONU aide un gouvernement qui inflige des comportements prédateurs à son propre peuple. Nous devrions avoir la décence et le bon sens pour y mettre fin».

Pour sa part, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres souhaite ajouter deux unités supplémentaires de police soit 320 officiers. Mais Washington ne veut pas changer le total actuel de 1050 policiers sur le sol congolais.
Quant à cette question, la France et d’autres pays membres du Conseil de Sécurité évoquent le coût exorbitant de cette mission en cas de changement drastique de l’opération. Ces derniers avertissent les 15 pays membres sur cette opération plus importante qui a coûté à la caisse de l’ONU.

Ce mandat de la mission de la MONUSCO s’élève à 1 milliard 200 millions de dollars dans cet Etat de l’Afrique centrale. Les négociations confidentielles du Conseil de sécurité sur son renouvellement se déroulent au milieu des avertissements des Nations Unies au regard de la violence qui se répand dans le Congo actuellement avant les élections prévues avant la fin de 2017.

En termes de chiffre, les Etats-Unis veulent que le plafond des troupes soit réduit de 15 000 mais le S.G Guterres a déclaré au conseil que les unités de police supplémentaires étaient nécessaires  » à la lumière de la menace croissante de la violence liée aux élections et de la situation politique ». Et la mission des états-Unis auprès des Nations Unies a refusé de commenter la proposition du numéro un de l’ONU en raison des négociations en cours.

Selon un haut responsable du Conseil de Sécurité parlant sous couvert de l’anonymat la semaine dernière, « Il ya une réduction qui peut être faite dans la MONUSCO et il serait prématuré d’attirer massivement la MONUSCO ou de la changer massivement cette année« . La position des USA est la conséquence de la politique menée par l’actuel président américain Donald Trump qui a proposé que Washington, qui du reste est considéré comme le plus grand contributeur de l’ONU, réduise le financement de son pays à l’organisme mondial.

Pour rappel, Washington fournit le plus d’argent pour le total de 7,9 milliards de dollars du budget de maintien de la paix de l’ONU, payant 28,5 pour cent, mais Trump et Haley veulent appliquer un plafond de 25 pour cent.

7 Commentaires

  1. Contrairement au titre de votre article, cette position des USA concernant la MOUSCO semble donner avantage au gouvernement congolais sous le régime du président Joseph Kabila malgré tout ce qu’on lui reproche.

  2. Ceci dit Sieur Ban Ki Moon, l’ex Secrétaire Genéral de cette organisation internationale utilisée comme arme juridique pour mater les pays sous la tutelle Impérialiste fit un lapsus linguae révélateur en appelant Paul Kagame, Président de la RDC (République Démocrature du Congo de Tutsi Power)… Ceci explique cela…

    Le machin ONU est passé maître dans la roublardise politicienne pour entuber les néophytes, les simples d’esprit et tous ceux des vrais Kongolais purs sang qui gobent leurs paroles comme un Évangile proclamé par un démon de haut rang tapi dans les catacombes et méandres du Vatican…

    Après moultes rapports Maping sans suite efficace, une présence discontinue en villégiature sur le sol Kongolais depuis 1998, ce n’est qu’après la mort sacrificielle de ses deux experts Occidentaux blancs Aryens Indo-européens qui étaient au mauvais moment à un mauvais endroit alors que les millions des Bantous Négroïdes victimes Kongolaises de cette guerre de basse intensité que l’ONU et la MONUC sont sensés protéger n’étaient que sur leur habitat naturel pour subir le sort machiavélique calculateur diabolique de l’occupant Tutsi Power que l’ONU fait mine d’hausser le ton diplomatique…

    Trêve de plaisanterie, avec un tel bilan négatif sur le viol et la sécurité des hommes, la logique de gestion de crise insoluble voudrait que vous démissionniez en arrêtant illico presto votre satanée mission onusienne budgetivore improductive au Kongo d’Anuarite Nengapeta. Nous connaissons tous la rhétorique de toutes ses enquêtes kilométriques sans issue, ainsi va le monde occultiste sous l’emprise du malin… Que des bla bla, des résolutions alambiquées pondues pour noyer le poisson Kongo, et puis plus rien… Ou alors en finir pour vous soi-disant décideurs du Monde, c’est remplacer l »imposteur Rwandais Tutsi Commandant Hippolyte Kanambe alias Joseph Kabila le cheval de Troie du Rwanda au Kongo pour le remplacer par l’imposteur Bembe Juif Italo-Zambien Moses Soriano alias Moïse Katumbi choisi par les royautés Occidentales comme nouveau gérant de l’espace économique international qui est le Kongo de Kimpa Vita afin de pérenniser l’occupation étrangère au Kongo car entre états, il y a que les intérêts qui priment…. Décidément vous prenez des vrais Kongolais purs sang pour des éternels petits cons, votre machine destructrice est bien huilée sans aucun couac indéfiniment…

    Le Tutsi Power tue des millions d’habitants autochtones Bantous et Pygmées Kongolais aux yeux et à la barbe de la soldatesque Onusienne mais ce n’est qu’aujourd’hui que vous vous en offusquiez… Pfff

    2017 est l’Année de l’identification nationale et de la libération totale du Kongo occupé par le Tutsi Power. Vivement un second 04 Janvier 1959. Vive la Révolution Populaire. La Lutta continua. La Victoria e Certa. INGETA

  3. Très bonne initiative.
    Le bilan de la MONUSCO est catastrophique
    Il faudrait carrément retirer cette mission de la RDC. Les Congolais, nous devons apprendre à nous prendre en charge. Les jeunes oisifs qui sont assis sur des chaises en plastique entrain de boire des bières devraient combattre les groupes armés et libérer notre pays des envahisseurs de tout bord.

  4. chers COMPATRIOTES,
    Un peuple qui ne veut pas se rebeller n’a pas aussi droit de se plaindre, la victoire s’arrache!!!
    Si nous voulons réellement le changement dans notre pays, nous devons nous prendre en charge à partir de maintenant pour libérer notre cher et beau pays la République Démocratique du Congo dans les mains des prédateurs.
    Nous avons un seul et unique pays que Dieu nous a donné sur terre, nous avons l’obligation morale, physique et spirituelle de défendre notre patrie. les institutions internationales viendrons nous appuyer que si nous agissons avec efficacité et détermination.
    il est plus que temps! nous devons tous passer aux actions à partir de maintenant dans nos rues, quartiers … pour le lancement des opérations chasse-kabila.

Comments are closed.