Et si Vital Kamerhe avait finalement raison?

23
878

 

Près de cinq mois après la signature de l’accord dit de la Cité de l’Union Africaine, un compromis trouvé entre une frange de l’opposition congolaise et le pouvoir, les discussions initiées sur demande du président Joseph Kabila, auprès des évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), censées faire mieux que le précédent, peinent à aboutir, malgré un accord signé le 31 decembre dernier.

Vital Kamerhe, opposant congolais et modérateur pour le compte de l’opposition à ce « Dialogue de la Cité de l’UA » affirmait pour sa part qu’il s’agissait du meilleur compromis que l’on pouvait trouver avec le pouvoir congolais, se basant sur le contexte politique à cette époque du 18 octobre 2016.

À ce jour, même si le président de l’Union pour la Nation Congolaise (CENCO) a pu être démenti, alors qu’un accord « meilleur » et plus inclusif a été trouvé, sa mise en application donne néanmoins raison à l’ancien président de l’Assemblée nationale. L’opposition menée par Étienne Tshisekedi a semblé faire mieux que le camp de Kamerhe et Samy Badibanga, arrachant à Joseph Kabila l’organisation de la présidentielle à la fin de l’année 2017, contrairement à 2018 comme le stipulait l’accord des pro-Kamerhe, tout en créant un large consensus avec les participations du Mouvement de Libération du Congo (MLC) et plusieurs autres organisations, mais aussi et surtout le soutien de la Communauté internationale à cet accord.

Le Rassemblement a toutefois vite déchanté, dès le début des discussions autour de l’arrangement particulier, additif au dit accord, qui ne devraient, selon les prévisions de l’époque, pas dépasser plus d’une semaine. Près de trois mois plus tard, le texte final des arrangements particuliers n’est toujours pas signé, le consensus semble trop large pour satisfaire toutes les parties. Pire, la Majorité Présidentielle s’est muée en redoutable adversaire contre des opposants de plus en plus faibles et moins unis, depuis la disparition de leur leader Étienne Tshisekedi.

Tout ça… pour ça!

L’opposant Vital Kamerhe aux côtés du facilitateur Edem Kodjo

Épuisée par cette navette incessante, la CENCO veut quant à elle « mettre fin à tout prix à ces discussions qui n’arrangent personne », pour reprendre l’expression de Mgr Fridolin Ambongo, vice-président de l’institution catholique. Cette fin est logiquement prévue pour le lundi 27 mars. D’ores et déjà, il semblerait que celle-ci ne sanctionne pourtant pas les négociations. La question de la formation du prochain gouvernement et celle de la présidence du Comité national de suivi de l’accord (CNSA) pourraient vraisemblablement être réglées après la signature. « Entre le président Kabila et le prochain Premier ministre », dit-on.

Entre temps, nous sommes en mars 2017. Un trimestre est passé et le gouvernement de transition censé conduire le pays vers les élections n’a toujours pas pris ses fonctions. Les prochaines manœuvres risquent elles aussi de grignoter quelques mois de plus, remettant de plus en plus en cause l’utilité et la réussite de cette future équipe, hypothéquant par la même occasion la tenue des élections.

Cependant, la bonne nouvelle vient du côté de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), qui poursuit ses activités d’enrôlement des électeurs, étape majeure à la tenue de ce scrutin. Corneille Nangaa semble à l’heure actuelle, être le seul acteur à vouloir vraiment organiser ces élections. Néanmoins, il faudra se demander ce qu’aurait pu obtenir les opposants s’ils avaient tous participé à ce Dialogue de la Cité de l’Union Africaine, s’ils s’étaient tous unis. Imaginez le répondant qu’aurait constitué Kamerhe, Katumbi, Tshisekedi, Bemba.. dans la même équipe, contre un seul adversaire… Cela fait certes partie de la fiction à présent. Le monde réel a ses enjeux. Dommage. Mais il faut finalement poser cette question: à qui le second dialogue sert-il vraiment?

Litsani Choukran,
Le Fondé.

23 Commentaires

  1. Kamerhe cherche la visibilité, encore un double jeux dans lesquels il excel bien; ce n’est pas pour rien qu’on l’appel Kamerhéon…

  2. Kamerhe pour ton information lisez le Phare;
    voici ce que écrit le Phare.
    Le Phare titre en manchette : « ONU : vers le verrouillage de l’Accord du 31 décembre ». Le quotidien rapporte qu’un groupe d’experts des Nations unies, qui travaille sur le processus de paix en RDC, vient de ficeler, à l’intention des membres du Conseil de sécurité, un rapport sur la crise politique actuelle.

    L’élément central de ce document, note le journal, concerne l’impératif de verrouillage de l’Accord politique global et inclusif du 31 décembre 2016, en lui conférant un «caractère obligatoire» et en le dotant d’une «valeur juridique internationale» à travers une résolution spécifique. Selon le tabloïd, ces experts onusiens suggèrent également de placer l’accord de la Saint-Sylvestre sous le Chapitre VII de la Charte de l’ONU.

    Les observateurs croient savoir que l’objectif visé est de rendre cet accord effectivement exécutoire et opposable à tous, sous la haute surveillance de la communauté internationale, souligne Le Phare.Je ne crois pas que ton accord de l’UA est pris en considération alors arrête de spéculer.

  3. kamerheon il est kabiliste cet homme ne pas credible il est trop dangereux , celui qui a torpille l’opposition pour alles au camp tshashi pour donnez a kanambe le glisement un traitre burundais au congo , il joue un jeux dangereux ce concubunne de AMIDA LA FEMME D »OTRUIS, kamerheon va te faire foutre le congolais na pas besoin de toi, honte a toi

    • Franchement monsieur, les affaires grave du pays vous les ramener a une vie privée ?? Nous sommes au 21e siècle aujourd’hui nous voyons les autrement si SARKOZI a pu être le président de la France a l’ex de YANNICK NOAH qui a même posée nue , pensez vous vital Kamerhe n’a pas le droit le refaire sa vie avec l’ex de monsieur mpiana ?? Arretez de nous distraire si Kamerhe peux sortir notre pays de cette misère nous serons derrière lui comme un seul homme pour y arrivé. Trumph marié a une ancienne actrice pornographique mais il dirige les États Unis, tu reproche quoi a cette femme ? Méditation…

  4. Mr Choukran, je commence à mettre en doute vos compétences en matière de journalisme : les faits sont sacrés et le commentaires sont libres, dit dans les premières années d’étude en journalisme, communication et information…
    Je vous donne le conseil de mettre sur votre site , une rubrique intitulée :
    APOLOGIE POUR LA KABILIE
    Ainsi pour pourrez continuer votre série :
    1/ Mende, le menteur
    2/ She Okitundu, un ministre étranger aux affaires
    3/ Kamerheon, le versatile
    4/ etc…..
    5//

    C’est pitoyable ! J’espère qu’on vous paie bien pour ses navets sur le sang du peuple congolais ! Malheureux individu… la fin n’est plus très loin… Même, les griots du maréchal Mobutu ont un jour du également casser leurs crayons… votre toiur n’est pas très loin, malgré votre pseudo Choukran, nous savons qui se cache derrière…

    • Brillante observation. Ce Mr. Choukran est la nouvelle presse bleu (Avenir,Forum Des As…) Qui est venu souiller la reputation pourtant bien partis de l’indepandence et objectivite des media online… Quelle honte. Heureux suis-je au moins de voir que bien qu’on prend le temps de lire ces anneries, la mature generation de jeune congolais que nous sommes, restons objectif et impenetrable par cette masturbation Goebbelienne.

  5. l’accord de la CENCO est loin superieur a celui de L’OUA car pas de representation de Kabila aux prochainnes elections et pas de changement de constitutions meme par referendum…TSHITSHI et le Rassemblement ont eu raison sur Kamerheon.

  6. Ton article semble tendacieux. L’accord du 18 octobre, à travers lequel Vital avait tactiquement trahi ses compères de l’opposition, est d’application mais pour quel résultat! Pose la question à la population et demande la réponse à Badibanga.

  7. L’analyse est bonne et fondée chers compatriotes… si toute l’opposition était présente à l’OUA on n’en serait pas là aujourd’hui… même Tshisekedi serait mort en pleine application de l’accord… on a trop chercher à monter les enchères pr rien… on a fini par accepter le dialogue sans que Kabila n’ait répondu à aucun préalable… celui qui ns parle de la communauté internationale doit enlever de sa tête ce qu’ il pense de bien de cette dernière…

  8. L’actuel président de l’Union Africaine a déjà sollicité qu’il conduise le troisième dialogue en manifestant sa bonne volonté de nous ré-accompagner. Le Rassemblement sera perdant toujours

  9. Sans être fanatique, il faut reconnaître la valeur journalistique de cet accord. Le problème est que je trouve aujourd’hui les congolais plus spectateurs, plus fanatique que raisonnables.
    Je sais, il y a des gens experts en injures (on dirait c’est leur projet de société). Même si tu lui présente un raisonnement logique, tu lui demande de lire l’histoire, les faits, il reste plutôt focalisé sur son émotion (l’émotion est nègre chez les congolais). Vous les verrez m’insulter par exemple sans avancer un raisonnement valable.
    Ils ne reconnaissent pas leurs échecs, tout est mis au dos des autres.
    On nous a trop fait rêver qu’il y aura soulèvement le 19 décembre pour faire partir Kabila, qualifiant l’accord du 18 octobre de non événement. Y’a-t-il eu soulèvement?
    On nous a promis que Kabila ne sera plus président après le 19 décembre, ne l’est il pas?
    On nous a promis qu’il y aura un gouvernement sans Kabila, l’avons nous eu?
    Ils promettent des élections en 2017, vous pensez qu’on les aura?
    Euh, je sais, comme d’hab au lieu de répondre j’aurais des injures

Comments are closed.