Reprise des discussions à la CENCO sous haute surveillance à Kinshasa

4
683

Joseph Olenghankoy est arrivé tout sourire cet après-midi au Centre interdiocésain de l’Église catholique, situé au centre-ville de la capitale congolaise et ou se tiennent depuis le o8 décembre dernier les discussions entre les acteurs politiques congolais. Loin des tensions observées à travers les médias depuis plusieurs jours, cet opposant congolais qui est en guerre ouvertes avec ses compères du Rassemblement, a regagné la salle des discussions aux côtés entre autres d’Eve Bazaïba, la Chef de file du Front pour le Respect de la Constitution.

« Le MLC et le Front ont toujours donné de la chance [à ces disucssions], nous lui donnons de la chance parce que nous ne sommes pas politiques pour nous, mais nous sommes politiques pour l’intérêt du bien-être communautaire« , a dit la Secrétaire général du Mouvement de Libération du Congo (MLC) au micro de POLITICO.CD, appelant à mettre en oeuvre « correctement » l’accord: « signer un accord est une chose, l’appliquer en est une autre« , clame-t-elle.

Avant eux, Félix Tshisekedi et toute l’équipe de l’autre Rassemblement a foulé le sol de Centre qui, pour une fois, est sous haute surveillance policière. Les membres de la Majorité Présidentielle dont André Kimbuta, Bahati Lukwebo…. y répondent également présents. L’accès à l’enceinte est strictement interdit au public, alors que la presse subit quant à elle une sélection; une nouveauté.

Dans la salle, une ambiance bonenfant y règne, comme sur cette photo (ci-haut) où Joseph Olenghankoy taquine Jean-Marc Kabund, avec qu’il est pourtant publiquement en froid. Le président des FONUS est même assis aux côtés de Christophe Lutundula, cadre du G7, qui n’a pas manqué de le critiquer pour avoir contesté le leadership de Pierre Lumbi au Rassemblement.

Les 27 participants présents, sur les  38 ont calmement écouté le discours de l’ouverture  de Monseigneur Marcel Utembi Tapa, président de la CENCO, qui n’a pas manqué de rappeler ici qu’il vaut mieux trouver un consensus pour la signature de cet arrangement particulier qui traîne depuis « deux mois et 16 jours ». Une minute de silence a été observée en mémoire d’Etienne Tshisekedi avant le début officiel de ces travaux.

Ecoutez  Monseigneur UTEMBI .

 

Ayant pour seul ordre du jour: la finalisation de cet arrangement particulier, ces discussions ont été officiellement suspendues après le décès, le 1er fevrier, du leader de la principale coalition de l’opposition, Étienne Tshisekedi, à l’âge de 84 ans à Bruxelles.  Aux dernières nouvelles, les discussions sous la médiation de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) étaient au point mort, alors que la Majorité Présidentielle exigeait du Rassemblement une liste de trois candidats au poste du Premier ministre, et s’opposait à la succession automatique du nouveau président du Rassemblement à la présidence du Conseil nationale de suivi de l’accord (CNSA); ce que les opposants remettaient mordicus.

Le président Joseph Kabila a pu faire évoluer la position de la Majorité, demande au Rassemblement de lui désigner un successeur d’Étienne Tshisekedi au CNSA, mais maintenant l’exigence de trois candidats Premier ministre. Toutefois, la disparation du leader du Rassemblement a depuis plongé ce regroupement en crise, avec plusieurs factions créées au sein du mouvement. La coalition n’a toujours pas ainsi présenté unanimement son candidat au CSNA.

En images

4 Commentaires

  1. Le Remplaçant au poste de CNSA c’est P. Lumbi.il n y a pas débat contradictoire. Le premier ministre c’est un Nom, Félix Tshisekedi. C’est ça la position qui peut calmer le peuple. en dehors de ça .c’est l’article 64.éviter ça svp.

  2. LE KONGO EST OCCUPE PAR LE TUTSI POWER. L’HEURE EST GRAVE. LA FATWA EST TOMBÉE. LE TRIBUNAL POPULAIRE DE LA RÉSISTANCE KONGOLAISE A DÉCIDÉ DE RECOURIR À NOUVEAU SUR L’INTERDICTION FORMELLE POUR LES FAUX POLITICIENS KONGOLAIS POURRIS, PERDUS DE VENIR NARGUER LES VÉRITABLES KONGOLAIS DANS L’ESPACE DE LA DIASPORA KONGOLAISE. RESTEZ-Y EN RDC (RÉPUBLIQUE DÉMOCRATURE DU CONGO DES TUTSI POWER). TRAVAILLEZ-Y PAISIBLEMENT AVEC LE GOUVERNEMENT D’UNION NATIONALE DE L’OCCUPATION TUTSI POWER…

    EN PLUS DE L’INTERDICTION DES FAUX CONCERTS DE LA MUSIQUE DE GHETTO. PUBLIER ET EXÉCUTER L’ACCORD BIDON AVEC VOTRE PRÉSIDENT ILLÉGAL, ILLÉGITIME HIPOLLYTE KANAMBE AU POUVOIR DISCRÉTIONNAIRE AVEC LE GOUVERNEMENT DE VICHY CENCO QUI ORGANISERA LES ÉLECTIONS TRUQUÉES OU LE REFERENDUM INIQUE POUR LE POUVOIR A VIE DU TUTSI POWER…

    FINI LA RECREATION…. FINI LES CONFÉRENCES POUR TOUS LES COLLABOS FAUX POLITICIENS KONGOLAIS CORROMPUS, MÉDIOCRES, INCONSCIENTS CONGÉNITAUX EN VADROUILLE DANS LA DIASPORA COMBATTANTE KONGOLAISE. TOUT FAUX POLITICIEN KONGOLAIS COLLABO QUI A PARTICIPE AU DIALOGUE DE LA CENCO INRERDIOCESAIN EST DÉCLARÉ PERSONA NON GRATA PARTOUT AU MONDE DANS LA DIASPORA KONGOLAISE, DE L’INDE, DE LA CHINE, DU JAPON EN PASSANT PAR LE BRÉSIL, LES USA, LE CANADA, L’AUSTRALIE, LA NOUVELLE-ZÉLANDE, L’AFRIQUE DU SUD JUSQU’A LONDRES ET DANS L’ESPACE SHENGEN. N’OSEZ PLUS VENIR FAIRE VOTRE CIRQUE POLITIQUE DE LA VENTE DE LA NATION KONGO…

    TOLOBAKI EKOVIDE TE NA NDEMA YA BA COMBATTANTS RÉSISTANTS KONGOLAIS. LUMBE LUMBE EZONGI. BOSALA BA BLAGUES NA BA JEUX NA KINSHASA TI NA KIGALI. POUR TOUS LES VRAIS COMBATTANTS RESISTANTS INSOUMIS AUX PARTIS POLITIQUES KONGOLAIS. https://www.youtube.com/watch?v=eMrnEm4ak8M (NDENGE YA COMBATTANT K.E MARÉCHAL NE KONGO)… INGETA… AINSI SOIT-IL

  3. Arreter de dire ça, svp. Il n y a pas 2 ou 3 rassemblement, ceux qui veulent creer leur rassemblment, qu´ils attendent les elections. Si olenga koy et la MP, reve que lon va leur laisser notre Rassemblement, et quils parlent sur lavenir et trompent le peuple Congolais, ls se trompent eux-mêmes. Ba coop na bino ekosimba te…. Zerrro

Comments are closed.