Des combattants M23 confirment leur retour et affrontent l’armée dans l’Est

11
860

Après plusieurs alertes des ONG, des gouvernements congolais et ougandais et de la Monusco de la présence de rebelles du mouvement du 23 Mars (M23) sur le territoire national de la RDC, certains de ses combattants ont confirmé être déjà sur le sol Congolais. Des premiers affrontements directs avec l’armée loyaliste ont été signalés hier dans le territoire de Rutshuru.

Le centre d’étude pour la promotion de la paix et des droits humains, Cepadho, qui dénonce cette infiltration des ex-rebelles, interpelle le gouvernement congolais et la communauté internationale.

Dans une interview accordée à la station locale de la radio Okapi de Goma, un des combattants du M 23 qui se serait rendu aux Forces Armées de la RDC, samedi et qui est actuellement détenu à l’état-major, commandement Sokola 2 à Goma indique que tous les combattants présents sur le sol congolais ont été recrutés dans le camp de refuge de Bihanga en Ouganda et sont sous le commandement de Sultani Makenga, chef militaire du M23. Erique Gasana, ancien lieutenant des Forces Armées de la RDC, recruté par le M23; parle d’au moins 69 combattants qui se trouvent actuellement en groupement de Tongo, chefferie de Bwito.

Ces combattants, la plupart armés de Kalachinkov seraient commandés par le Colonel déchu Joseph Mboneza subalterne à Sultani Makenga. Erique Gasana confirme la présence de Makenga en RDC. « Il est pour l’instant  dans la réserve des gorilles de Sarambwe, aux pieds des collines Sabinyo et Mikeno, à la frontière avec l’Ouganda« , a dit Éric Gasana. Il serait avec une centaine de combattants, tous recrutés à partir du camp militaire de Bihanga en Ouganda. « J’étais avec dans le groupe du Général Makenga. Ils nous ont mis dans des véhicules en nous disant que, nous retournons au pays pour intégrer l’armée nationale. Nous avons traversé la frontière et nous nous sommes retrouvés dans la brousse. Un groupe a été préparé pour s’attaquer aux gardes parc afin qu’on récupère leurs armes. Je n’étais pas d’accord avec eux, c’est comme ça que j’ai fui et je me suis rendu à Bukima, auprès des militaires FARDC. La mission du m23 est de prendre le contrôle de tout le pays »

Joint au téléphone les responsables militaires au Nord-Kivu indiquent que des dispositions sont prises pour contrer les manœuvres du M23. « Une dizaine de combattants recrutés par l’ex mouvement rebelle sont actuellement détenus à l’état-major dû commandement des opérations Sokola 2 à Goma et nous permette de connaître plus sur les positionnements de rebelles en vue de contenir la menace » a dit un commandant de l’armée Congolaise qui a requis l’anonymat.

Avec Radio Okapi

11 Commentaires

  1. C’est leur complot avec Kabila, en 2006 c’etait le CNDP, aujourd’hui membre de la MP de Kabila. Comme on parle de votes Kabila leur dit de troubler la situation. Et comme il en est de ses habitudes, il n’en fera meme pas mention, donc mourez ou pas, ca va l’essentiel pour lui est l e pouvoir meme s’il ne maitrise pas ses roles en tant chef d’un etat.

  2. On croirait a l’emergence d’une rebellion si on veut se faire distraire par les occupants et leurs allies. Kabila et son Rwanda ont toujours utiliser la strategie de l’emergence d’une rebellion et des affrontements avec l’armee pour justifier l’etat de guerre. Et de ce fait justifier l’impossibilite d’organiser les elections et donc la non alternance politique. Etant connu de tous, cette strategie est antidatee et ne reussira pas. Les accords doivent etre appliques et Kabila, libre ou sous les verrouilles, doit partir

    • C’est le manœuvre de l’imposteur Kabila j’y suis j’y reste alors il oublie que le fusil qui possède peut détourner en lui ata obomi nkama suka ejali yo moko d’une façon ou d’une autre ce n’est pas son pays nos ancêtres vont lui contredire a moins qu’il soit congolais du sang si c’est le contraire on lui pleuré d’ici moins de jours et croyez moi sans blague.

  3. APRES LE SENARIO DU GLISSEMENT …C’EST LE RETOUR DU M23 ….ENTRAINEMENT EN OUGANDA …BASE ARRIERE EN OUGANDA ….ET ILS ENTRE SOUS LA BENEDICTION DE LA MONUSCO MALGRE LES DRONES …

    NO WAR , NO JOB

    • Et si ce type s’est rendu par ruse comme il est de leur habitude afin de bien visionner nos armements et autres matériels?
      Keba na batu ya boyee qui se rendent aussi facilement.

  4. L’expérience des guerres en répétition à l’Est de la RDC a toujours eu des signes précurseurs, recrutement dans les villages, désertions au siens de la FARDC, détournements d’armement, minutions et soldes militaire, occupation d’un village pour camps d’entrainement… Il y a rien jusque-là ainsi donc la patrie n’est pas menacée.

    • Et dans tout cas nous enregistrons des pertes en vies humaines. Que fait la MONUSCO dans notre pays? S’ils ne peuvent pas arreter le gouvernement de massacrer la population, s’ils ne peuvent pas arreter une soit disant rebellion d’une 61d’hommes de recuperer les territoires en massacrant les pauvres paysans, que font-ils dans notre pays? Ou est cette communaute Internationale? Chers compatriotes, seule la revolution populaire reste un moyen pour mettre kabila a la porte et toutes ses branches notament le M23 vont disparaitre

Comments are closed.